Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À la manière des grands réalisateurs (2014) Jérôme Genevray

par Neil 10 Août 2014, 05:07 Bouquins

Fiche technique
Ouvrage français
Date de parution : avril 2014
Genre : manuel de cinéma
343 pages
Édité chez MA éditions


Résumé : pourquoi rions-nous, pleurons-nous ou avons-nous peur au cinéma ? Comment les metteurs en scène parviennent-ils à toucher notre sensibilité et nos émotions à travers un écran ? Cinéphile curieux ou cinéaste amateur, aiguisez votre regard à la manière des grands réalisateurs.

Mon avis : plongez dans la cinéphilie

Avec À la manière des grands réalisateurs, Jérôme Genevray poursuit son travail de pédagogie à l'attention des réalisateurs en herbe. Avec son premier livre, Cinéma Guérilla, il abordait certains aspects pratiques de la mise en scène, ici il analyse de façon un peu plus théorique les grandes lignes du « métier » (si tant est que l'on puisse ainsi nommer l'acte de faire du cinéma son quotidien). Réalisateur de films publicitaires et de court-métrages, Jérôme Genevray s'attelle actuellement à son premier long. Également enseignant à la Cité du Cinéma créée par Luc Besson, il reste attaché à transmettre les choses qui lui sont chères au plus grand nombre. Son premier ouvrage avait été apprécié par Rémi Bezançon, qui a rédigé la préface de celui-ci.

Raconter une histoire au cinéma, c'est passer par le prisme du genre. Huit sont présentés : romance, drame, action, thriller, science-fiction, horreur, conte et comédie, chacun pouvant être décomposé en sous-genres. Ils respectent majoritairement des codes bien précis, qu'il convient de maîtriser afin de potentiellement s'en affranchir. Pour ce faire, la clé de la réussite d'un film reste pour beaucoup le scénario. Dès l'origine de l'art poétique, la structure en trois actes s'est imposée. Même si elle a évolué, elle reste un archétype fort de l'écriture, y compris pour un scénario de cinéma. Les personnages qui gravitent sont alors eux-même dépeints selon certains schémas narratifs, qu'il convient de connaître pour mieux les dépasser.

Le principe est simple, et répété à chacun des chapitres : À la manière des grands réalisateurs nous présente plusieurs genres cinématographiques. Le livre décortique ainsi les principes de bases qui régissent chaque thématique, puis analyse une scène souvent clé, issue d'un des long-métrages représentatif du genre. L'occasion de nous replonger dans des films aussi divers que Shining, Little miss Sunshine ou bien Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Au passage nous sont présentées les trames narratives de plusieurs des principaux films étendards de chacun des genre. Bien sûr tout ceci est éminemment subjectif, et le lecteur sera au gré de l'ouvrage en mesure d'approuver ou pas les choix de l'auteur. Mais Jérôme Genevray en est tout à fait conscient, et il invite tous ceux qui le veulent à remettre en question ses choix.

Et c'est le principal défaut d'À la manière des grands réalisateurs, qui en fait également une de ses qualités. Car le film n'évoquent que très ou trop peu les films dits de patrimoine. Piochant la grande majorité de ses exemples dans les oeuvres sorties lors des vingt ou des trente dernières années, le livre laisse parfois de côté certains exemples canoniques qui peuplent la cinéphilie. Pour citer Rémi Bezançon dans sa préface, l'ouvrage de Jérôme Genevray parlera ainsi d'autant plus aux « jeunes puceaux du 7e art ». Il demeure également un outil assez exhaustif sur l'écriture de scripts, présentant en particulier les principaux standards hollywoodiens en la matière. Le livre se montre toutefois assez sommaire en matière de technique de mise en scène, malgré un chapitre très intéressant dédié aux plans-séquence : voilà qui donne envie d'aller explorer plus loin, pourquoi pas du côté du premier ouvrage de l'auteur.


Ma note : ***

À la manière des grands réalisateurs (2014) Jérôme Genevray

commentaires

Haut de page