Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les pépites de la critique cinéma (2018) Laurent Bourdon

par Neil 19 Novembre 2018, 04:44 Bouquins

Fiche technique
Anthologie française
Année de parution : 2018
Genre : best of critique
144 pages
Édité chez Dunod

4e de couverture : Chefs-d’œuvre ou nanars, tous les films passent sous le feu de la critique. Et si certains mots sont bien pesés, d’autres détonnent particulièrement. La preuve : « Ce film est nullissime… mais j’ai pas envie d’en dire du mal. ». « Dire que si E.T. avait atterri en URSS, on n’en aurait jamais rien su ! ». « Essayer de résumer Matrix n’est pas de tout repos. Voir le film non plus. ». « Pour moi, c’est un sommet ! Comme je suis poli, je ne vous dirai pas de quoi ! ». Laurent Bourdon, journaliste et chroniqueur cinéphile, recense dans ce livre le meilleur de la critique cinématographique – drôle, décapante, assassine, dithyrambique, décalée, impertinente – parue depuis les années cinquante jusqu’à aujourd’hui. Vive la critique !

Mon avis : La critique est aisée, mais l'art est difficile

Le travail effectué par Laurent Bourdon dans Les pépites de la critique cinéma est assez impressionnant. Aller chercher des critiques de films sur une période relativement longue (on trouve dans l’ouvrage quelques citations de critiques de films datant des années 1930) et sur différents supports, ça mérite tout de même un chapeau bas. Initialement journaliste de radio, on a pu apercevoir Laurent Bourdon dans une émission de Pierre Tchernia. Cinéphage et cinéphile, il est intervenu dans quelques émissions radiophoniques, souvent pour raconter des anecdotes de cinéma. Il a aussi écrit quelques ouvrages sur des réalisateurs, des acteurs ou sur des genres cinématographiques. Ici, il s’attaque à la critique cinématographique en recensant certaines phrases plus ou moins emblématiques.

Sur Alibi.com, Philippe Lacheau écrit dans Studio Ciné Live : « Bienvenue sur comédieloupée.com ». En 1968, on peut lire dans Hara-Kiri hebdo au sujet de Théorème : « Le film le plus con de l’année ». Libération donnant son point de vue sur le film de Stephen Chbosky : « Wonder est sans doute une merveille, en tout cas un prototype : celui du film le plus tire-larmes qui se puisse imaginer ». Au sujet de Zazie dans le métro, dans Le canard enchaîné : « Keskifeparir ? C’est le film de Louis Malle. […] C’est au niveau des films publicitaires de l’entracte. Jean Mineur, voilà le maître de Louis Malle ». Toujours dans Libération, à propos du Mépris : « Il serait tentant de traiter ce film comme tel, je veux dire comme son titre inciterait à le faire ».

On trouve de tout dans Les pépites de la critique cinéma. Il y a des bons mots faciles (« Titanic sa mère ! ») et des plus élaborés (« À l’ombre des jeunes hommes en sueur », pour parler de L’inconnu du lac). Quelques phrases sont vachardes (« Un film qui, pour moi, représente le vomi du cinéma français se complaisant dans sa bassesse avec une satisfaction jubilarde », dixit Jean-Louis Bory à propos du Corniaud), d’autres sont plus mignonnes (« Allez voir ce film : vous ne serez ni volés, ni baisés », sur Baisers volés). Et avec le recul, certaines critiques sont assez stupéfiantes (« Le dernier film de Francis Ford Coppola […] est une œuvre médiocre, grossière, prétentieuse […], anecdotique et racoleuse », au sujet d’Apocalypse now).

On éprouve un plaisir coupable à feuilleter Les pépites de la critique cinéma, et à rire de bons mots parfois assassins de quelques plumes acerbes. Évidemment on y retrouve beaucoup de punch line radiophoniques distillées au Masque et la plume, et souvent lancés non sans mauvaise fois par Éric Neuhoff ou Jean-Louis Bory, que l’on relit toujours avec délectation. L’auteur prend d'ailleurs soin d’égratigner les médias de tous bords, de La Croix à Charlie Hebdo en passant par Télérama ou Minute. À peu près tous les genres sont évoqués, d’Emmanuelle au Dernier métro, de David Lean à Luc Besson. On peut s’amuser à recenser les cinéastes ou les films qui recensent le plus de citations, où un des records est attribué à La dernière tentation du Christ. Reflet des débats, parfois éphémères, qui secouent la sortie des films, le livre nous offre en tout cas une belle palette de talents journalistiques.

Ma note : ***

Les pépites de la critique cinéma (2018) Laurent Bourdon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page