Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juno (2007) Jason Reitman

par Neil 11 Février 2008, 22:13 2000's

Fiche technique
Film américain, canadien, hongrois
Date de sortie : 6 février 2008
Genre : grossesse adolescente
Durée : 1h31
Scénario : Diablo Cody
Photographie : Eric Steelberg
Musique : Matt Messina
Avec Ellen Page (Juno MacGuff), Michael Cera (Paulie Bleeker), Jennifer Garner (Vanessa Loring), Jason Bateman (Mark Loring), Allison Janney (Bren MacGuff), J.K. Simmons (Mac MacGuff)…

Synopsis : Juno McGuff, 16 ans, est une jeune fille qui n'a pas la langue dans sa poche mais qui, sous ses airs de dure, se cherche comme toutes les adolescentes de son âge. Un jour où elle s'ennuie, elle couche avec Bleeker, garçon aussi charmant que peu prétentieux. Mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s'occuper de son bébé... (Allociné)

Mon avis : Une adolescente d'aujourd'hui

On peut dire que Jason Reitman est un petit veinard : depuis le succès (relatif mais nom moins mérité) de Thank you for smoking, le fils du réalisateur du mythique Ghostbusters semble avoir la cote. Ce qui a sans doute joué en sa faveur quand il s’est agit de trouver un réalisateur pour mettre en scène le scénario du moment, celui de  Diablo Cody. Cette ex strip-teaseuse débauchée sur le net où elle racontait des anecdotes sur son ancien métier a en effet créé l’un des buzz les plus efficaces de ces dernières années grâce au scénario de Juno. En plus, depuis un bon moment maintenant le cinéma indépendant est tendance, en particulier les « feel good movies », dont l’exemple type est Little miss Sunshine.

Et merde ça y est moi aussi je tombe dans le panneau… parce que non, malgré ce que la plupart des personnes le disent, Juno n’a pas grand chose à voir avec Little miss Sunshine, voilà c’est dit. C’est avant tout l’histoire d’une adolescente prénommée Juno (vous l’aurez deviné). Un après-midi d’ennui elle décide de se taper son meilleur ami, et paf elle tombe enceinte, qui l’eut cru ? Après avoir songé un temps à l’avortement elle décide de le garder et se met finalement à chercher les parents idéaux pour élever l’enfant. Couple qu’elle trouve assez rapidement d’ailleurs. Trop ?

Autant le dire tout de suite, le scénario de Juno, tant vanté pour son originalité, ne casse pas vraiment des briques. Les situations sont finalement assez convenues et on voit venir de très loin les rebondissements que nous apporte Diablo Cody sur un plateau. Rien de bien neuf à se mettre sous la dent jusque là. Non, si le film de Jason Reitman est original, c’est par son ton et ses dialogues. On est avec Juno bien loin de la mièvrerie habituelle sur les adolescents – on est d’ailleurs sur ce point dans la droite ligne des films indépendants. Les dialogues aigre-doux et les répliques cinglantes s’enchaînent parfaitement, et le personnage principal est diablement savoureux.

Une Juno d’ailleurs formidablement campée par Ellen Page, révélation de Hard candy qui signe ici une interprétation énergique et furieusement enthousiasmante. Elle en vient même à éclipser le reste du casting, cela dit un peu bancal (J.K. Simmons qu’on voit malheureusement trop peu ou Jennifer Garner exaspérante) et mérite largement les échos favorables qu’on peut entendre sur elle. Sur le fond, Juno évite certains clichés sur le modèle américain en remettant un peu les pendules à l’heure mais ne passe pas à côté de certains autres (sur le couple par exemple). La mise en scène de Jason Reitman est ici très sage et ne s’envole pas vraiment, s’en tenant au minimum syndical sans être farouchement désagréable pour autant. Au final, Juno s’avère une comédie très réjouissante, avec une liberté de ton vraiment rafraîchissante et un portrait assez juste d’une adolescente d’aujourd’hui. De là à en faire LE phénomène cinématographique de ce début d’année… ne nous emballons pas tout de même.

Ma note : **
Juno (2007) Jason Reitman
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

EdSissi 18/03/2008 11:27

Neil, pour la sortie des films, il faut se boucher les oreilles, ne pas regarder la tv et ne se concentrer éventuellement que sur 2 ou 3 critiques. Sinon, on s'expose à des déconvenues après avoir entendu n'importe quoi.
Juno m'a bien plu. Je suis assez d'accord avec l'ensemble de ta note, à ceci près que les rebondissements que l'on pressent arrivent bien, mais pas tout à fait de la manière attendue. D'autre part, je n'utiliserai pas le terme de "Feel good movie" pour Juno. Ce petit film indé US, avec son ton décalé, n'a pas grand chose à voir, à mon avis, avec certains films anglais assez pénibles, du genre "Full monty" et autres "Virtuoses".

Neil 18/03/2008 21:58

Moi c'est marrant je n'utiliserais même pas ce terme pour ces deux derniers films, qui sont trop plombés par leur "background social" pour les qualifier de "feel good". M'enfin, encore un terme à la mord moi le noeud de toutes façons. "_"

Wilyrah 20/02/2008 23:30

Yep, si tout le monde pensait pareil, ça sera triste. Mais parfois, certains films font l'unanimité et je me sens bien seul sans vouloir jouer le rabat-joie, je n'ai pas du tout trouvé ce film fantastique. Seulement bon à occuper un samedi aprèm ;)
En tout cas, merci pour ton passage, malgré ton chambrage (auquel j'ai répondu, grand seigneur que je suis) ^^

Neil 21/02/2008 19:00

Et je vois que tu acceptes la petite moquerie :) Oui, je suis indulgent sur ce film que j'ai aimé mais qui n'est certes pas un chef d'oeuvre, je te l'accorde.

Wilyrah 20/02/2008 00:07

C'est fade, convenu, dans la lignée de toutes ces absurdités indies qu'on nous pond depuis le soi-disant miracle Little Miss Sunshine. Vivement que l'effet de mode passe, car je suis déjà lassé et gavé. Pour moi, le film est prévisible, sonne faux et la mise en scène n'aide vraiment des acteurs peu inspirés.
Je vais devoir supporter à nouveau les foudres de tous les enthousiasmés de ce film alors que je ne cultive pas spécialement ce contre-courant, mais que je n'y peux rien, je ne ris pas aux éclats comme la plupart des gens dans la salle et je ne trouve pas Juno attachante et cinglante. Juste agaçante et rarement plaisante. Pourtant, j'aime bcp Ellen Page.

Neil 20/02/2008 22:57

Pas de souci, tu as le droit de ne pas aimer ! Au contraire, il faut des notes dissonantes ça ne serait pas drôle sinon. :)

Benjamin F 16/02/2008 16:47

Effectivement, ce rapprochement avec Little Miss Sunshine est loin d'être justifié... Les Feel Good Movies... cette appélation me laisse parplexe.

Neil 17/02/2008 10:36

Moi aussi du reste, une mode qui passera bien vite je pense.

Melody 12/02/2008 23:19

mais attendez c'est michael cera qui est tout craquant dans ce film. il a cette fragilite qui fait qu'on a trop envie de le proteger...

Neil 13/02/2008 22:12

Ah non trop jeune pour moi, j'ai arrêté...

Moskau 12/02/2008 18:29

Toujours pas vu... Erf...

Neil 12/02/2008 21:50

Je ne peux que t'encourager à y aller ! :)

Kinoo 12/02/2008 17:02

Je m'emballe et j'assume :D
J'adore Juno, je suradore Ellen Page !

Neil 12/02/2008 21:50

Ah mais ce qui est bien c'est qu'on te sent sincère et c'est tant mieux ! :) Et tu as raison pour la pitite Ellen Page, elle est toute mimi ;-)

dasola 12/02/2008 12:01

Je l'ai vu hier soir avec mon ami. Très sincèrement, vu l'engouement général, je m'attendais à plus enlevé et même plus drôle. De temps, il y a quelques flottements dans le scénario mais le film vaut surtout pour Ellen Page qui est absolument formidable. Donc assez d'accord avec toi, Neil.

Neil 12/02/2008 21:33

Oui, je commence à en avoir marre qu'on parle trop des films avant leur sortie. Bon, en même temps j'ai qu'à ne pas écouter, mais ça me soûle... Sinon, content que tu partages cet avis :)

M. 11/02/2008 23:35

Bon, ça correspond à peu près à l'image que j'en avais :)

M.

Neil 12/02/2008 21:32

Ah, tu m'en vois ravi :) J'attends ton compte-rendu sur tes pages ;-)

Haut de page