Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 days in New York (2012) Julie Delpy

par Neil 17 Avril 2012, 05:04 2010's

Fiche technique
Film français
Genre : tranche de vie
Durée : 1h35
Scénario : Alexia Landeau et Alexandre Nahon
Photographie : Lubomir Bakchev
Musique : Julie Delpy
Avec Julie Delpy (Marion), Chris Rock (Mingus), Alexia Landeau (Rose), Albert Delpy (Jeannot), Alexandre Nahon (Manu), Dylan Baker (Ron)…

Synopsis : Marion est désormais installée à New York, où elle vit avec Mingus, un journaliste de radio, leurs deux enfants qu’ils ont eus de relations antérieures et un chat. Son père, sa sœur et son petit copain débarquent à New York pour le vernissage d'une exposition de Marion… (Allociné)

Mon avis : Trop d'excès tue l'excès

Pas de doutes, 2 days in New York est bien la suite de 2 days in Paris. Enfin la suite, disons que Julie Delpy, alias « l'actrice française exilée aux États-Unis » a décidé de nous concocter une autre variation à partir de sa propre existence. L'idée de base est toujours la même, broder à partir de divers clichés savamment entretenus entre ses deux cultures, en utilisant bien entendu son père comme personnage récurrent. On retrouve également Alexandre Nahon et Alexia Landeau dans le rôle de ses frère et sœur (ils sont également scénaristes) mais aussi une brève apparition de Daniel Brühl. Apparaissent également, de manière plus ou moins furtive ou virtuelle, deux guest-stars en les personnes de Barack Obama et de Vincent Gallo, qui interprètent d'ailleurs leurs propres rôles respectifs.

Dans leur appartement, Marion et Mingus s'apprêtent à faire l'amour quand le père de Marion téléphone. Il débarque, avec son autre fille, à l'occasion de l'exposition de photographies de la première. À leur arrivée, ils sont retenus à la douane car ils avaient caché dans leurs vêtements des saucissons et du fromage. Marion découvre également que sa sœur Rose a emmené son petit copain Manu et qu'il se présente à Mingus comme l'ex de Marion. Très vite les discussions s'enflamment, entre un père qui ne parle pas anglais et deux sœurs qui cultivent leurs différences. L'ambiance s'échauffe et Mingus se sent un peu paumé dans cette famille un peu survoltée.

Ce que nous propose 2 days in New York c'est une comédie qui louche franchement vers la farce. Les personnages esquissés par Julie Delpy dans son film sont d'un tel burlesque qu'ils ne peuvent pas être réalistes. La réalisatrice et ses scénaristes les embarquent également dans des scènes souvent improbables et qu'ils étirent au maximum, risquant à tout point la rupture. Et la chute n'est pas toujours heureuse, loin de là : l'humour gras, où le sexe semble être une nécessité, apparaît ici pour Delpy une pirouette incontournable qu'elle utilise malheureusement un peu trop.

On avait connu l'humour de la réalisatrice plus fin dans ses précédents films. C'est dommage car on a envie d'aimer 2 days in New York. Les idées sont là, notamment celle de combattre les clichés franco-américains en les poussant dans leurs retranchements. Mais July Delpy y parvenait plus subtilement dans 2 days in Paris : ici les situations outrageusement parodiques côtoient des discours lénifiants sur la vie, l'amour, les vaches.

Oou bien entendu sur la famille, ce qui annule les effets comiques et dramatiques de 2 days in New York. Les acteurs eux-mêmes ne semblent pas croire au script et sur-jouent ou sont la plupart du temps à côté de la plaque. Un coup d'épée dans l'eau donc, pour un film qui gâche un peu les promesses qu'on lui allouait bien volontiers.


Ma note : *

2 days in New York (2012) Julie Delpy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Marcozeblog 26/04/2012 18:16


Tu n'as pas tort. '2 days in Paris' était un poil plus subtil (quoique). Celui-ci est victime de redondance, c'est le problème ...

Neil 29/04/2012 11:29



Oui, c'est un peu dommage, ça gâche le plaisir...



Phil Siné 19/04/2012 00:57


roh putain ! (pardon, moi aussi je parle "gras" du coup...)


m'enfin ? c'est quand même nettement au dessus du marsupilami celui là !! pff...


et l'apparition de barack obama, tu trompes un peu ton lectorat tout de même... ;)

Neil 22/04/2012 22:22



Ah non le Marsupliami il est plus drôle quand même...
Et puis Obama il apparaît, bon pas en vrai d'accord mais quand même il tiens un rôle important ^^



Chris 17/04/2012 12:45


Je partage ton point de vue. J'ai entendu une longue interview de J Delpy sur France Inter, et elle m'a beaucoup énervé : superficielle, ne finissant pas ses phrases, gigglant comme une ado,
bref, son film en pire. 


Mingus est remarquable.

Neil 18/04/2012 09:38



Elle peut être très énervante la petite Delpy. j'ai un peu peur qu'elle ne prenne la grosse tête...



Haut de page