Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The boxer (1997) Jim Sheridan

par Neil 23 Janvier 2019, 01:50 1990's

Fiche technique
Film irlandais
Date de sortie : 4 mars 1998
Genre : réinsertion difficile
Durée : 1h53
Scénario : Jim Sheridan et Terry George
Directeur de la photographie : Chris Menges
Musique : Gavin Friday et Maurice Seezer
Avec Daniel Day-Lewis (Danny Flynn), Emily Watson (Maggie), Brian Cox (Joe Hamill), Ken Stott (Ike Weir), Gerard McSorley (Harry), Kenneth Cranham (Matt Maguire)…

Synopsis : Belfast. Danny avait l'étoffe d'un champion de boxe et rêvait d'un avenir heureux avec sa fiancée. Entré dans les rangs de l'IRA, jeté malgré lui dans l'action violente et condamné à quatorze ans de prison. Aujourd'hui il est libre. Dans son ancien quartier, dévasté par la guerre, le boxeur remonte la pente... (allocine)

Mon avis : La paix commence où l’attente prend fin

Rares sont les films qui se déroulent en Irlande du Nord. Cela n’a pas échappé à un irlandais d’origine et de cœur comme Jim Sheridan, qui ancre son Boxer en plein Belfast. Quatre ans après le très réussi Au nom du père, le réalisateur s’inspire une fois encore du conflit irlandais pour évoquer l’histoire de ce boxeur qui sort de prison après quatorze années d’enfermement. Et une fois de plus Sheridan choisit comme interprète principal le grand Daniel Day-Lewis. En même temps on peut le comprendre : quand on a goûté au caviar des acteurs, il est difficile après de passer à autre chose. Et Sheridan l’a bien compris avec ses déconvenues ultérieures que furent In America et Réussir ou mourir.
Danny Flynn a donc trente-deux ans lorsqu’il sort de prison après avoir purgé une peine de dix-ans. Désorienté dans un Belfast qui a bien changé depuis, et qui est de plus en plus cloisonné entre les différents quartiers de confessions différentes séparés par des grilles de fer. Il retrouve le quartier où il a grandi et reprend contact avec ses anciens comparses qui l’accueillent froidement. Il faut dire qu’il croient tous que Danny a balancé les membres de l’IRA avec qui il militait. Danny veut malgré tout reprendre goût à la vie en reformant le club de boxe qui a depuis périclité.

C’est à un double film que nous avons affaire avec The boxer : d’un côté l’histoire d’un homme qui tente de reprendre une vie normal après la prison, de l’autre des membres de l’IRA qui se demandent s’il vaut mieux poursuivre le combat ou signer une trêve, fut-elle temporaire. Entre les deux Jim Sheridan nous place une histoire d’amour censée être le fil conducteur du film. Car avant d’être emprisonné, Danny a été amoureux d’une femme, qui a par la suite épousé et eu un enfant avec le meilleur ami de Danny, lui-même emprisonné après ça. Inutile de vous dire que l’enfant sera le nerf de la guerre, le détonateur qui fera basculer la vie de Danny.
Voilà pourquoi malgré ses nombreuses qualités The boxer reste un film un peu bancal. À croire que Jim Sheridan n’a pas su choisir entre ses engagements politiques – et la nécessité pour lui d’évoquer un conflit qui le tient à cœur – et le drame sentimental dans lequel est plongé son personnage principal. Du coup le personnage de Maggie, très justement interprété par Emily Watson, passe au second plan, et son histoire avec le personnage de Daniel Day_Lewis ressort affadi. En même temps les tergiversations internes de l’IRA nous sembles superflues, d’une part parce que le dilemme a déjà été évoqué dans de nombreux films, d’autre part car elles alourdissent le propos du cinéaste.

Cependant The boxer bénéficie d’une mise en scène sobre et sans accroc, ainsi que d’un casting irréprochable. Daniel Day-Lewis n’en fait absolument pas des tonnes et se fond habilement dans son personnage. Ajoutons à cela un Brian Cox qui écope encore une fois d’un second rôle et réussi à le faire exister malgré tout. Le film est intéressant et bien articulé mais manque juste d’un petit souffle qui aurait pu le faire devenir soit une belle histoire d’amour contrariée soit un solide film engagé sur la lutte armée en Irlande du Nord.

Ma note : ***
The boxer (1997) Jim Sheridan
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Tann 06/06/2008 14:48

Bonjour Neil,


Je m’appelle Jonathann, je travaille chez heaven, une agence de conseil en communication et marketing online. Nous travaillons pour le portail Allociné et c’est dans ce contexte que je vous contacte aujourd’hui. N'ayant pas trouvé votre adresse e-mail sur les pages de ce blog, je me permets d'utiliser les commentaires pour vous contacter...


A l’occasion du lancement très prochain d’un tout nouveau service, Allociné vous invite, en tant qu’expert du cinéma/des séries TV, à faire partie de ses membres privilégiés.
Si cette opportunité vous intéresse, Allociné souhaiterait vous rencontrer lors de la soirée de lancement qui aura lieu le jeudi 19 juin de 19h à 23h00 au cinéma Pathé Wepler à Paris au 140, bd de Clichy (75018).

Au programme : présentation des nouveaux services Allociné, projection en avant-première des 20 premières minutes de Wall-E (le dernier Pixar !), cocktail dînatoire, échanges avec l’équipe Allociné… et quelques surprises !

Si vous souhaitez participer à cet événement, merci de répondre à cet email avant le 12 juin.
Nous vous enverrons alors l’invitation à la soirée.
Cette invitation est valable pour 2 personnes, merci également de préciser lors de votre réponse si vous viendrez accompagné ou non.

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez davantage d’informations sur ce programme à destination des experts ou concernant la soirée. :-)

Voici mon adresse mail : jonathann.gricourt[at]heaven.fr


A très bientôt,
Jonathann

Moskau 03/06/2008 17:20

J'ai beaucoup aimé ce film, l'ambiance, les acteurs et la musique; faudrait que je le revois à l'occasion.

Beno�t 03/06/2008 14:46

J'avais également entendu parler de ce film car je suis fan de l'acteur Daniel Day-Lewis. Donc, tôt ou tard, je m'y pencherai un jour.

Neil 04/06/2008 22:42


A découvrir, c'est pas son meilleur mais il reste intéressant.


Haut de page