Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ange ivre (1948) Akira Kurosawa

par Neil 25 Août 2008, 21:03 1940's

Fiche technique
Film japonais
Titre original : Yoidore Tenshi
Genre : médecin des pauvres
Durée : 1h38
Scénario : Akira Kurosawa et Keinosuke Uegusa
Photographie : Takeo Ito
Musique : Fumio Hayasaka
Avec Toshirô Mifune (Matsunaga), Takashi Shimura (Docteur Sanada), Michiyo Kogure (Nanae), Reisaburo Yamamoto (Okada), Chieko Nakakita (L’infirmière Miyo), Noriko Sengoku (Gin)…

Synopsis : Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une affection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui. Le chassé-croisé des deux hommes que tout oppose trouvera une issue tragique dans les milieux violents de la pègre japonaise. (Allociné)

Mon avis
: L’ange des maudits

L’ange ivre est le premier film réunissant ces deux grands du cinéma japonais que sont Akira Kurosawa et Toshiro Mifune. Le réalisateur en est alors à son huitième film et on peut noter que c’est le premier qui n’ait pas été censuré par les autorité. Mifune a quant à lui 28 ans et c’est son premier grand rôle au cinéma. S’ensuivront une collaboration prestigieuse, notons au débotté Chien enragé, Rashomon ou bien encore Les sept samouraïs. Inutile de dire que c’est un film clé pour les deux protagonistes, et pour le cinéma japonais. Sanada est un médecin scrupuleux et intègre. A l’inverse de son compagnon de faculté qui a choisi une voie plus lucrative, il exerce dans un modeste cabinet et soigne tout particulièrement les plus déshérités. Arrive un soir pour se faire consulter Matsunaga, un chef de clan redouté à Tokyo. En le soignant, Sanada va vite comprendre que Matsunaga est gravement atteint par la tuberculose. Sanada va tout faire pour le persuader à se faire soigner, alors que les confrères yakusa de Matsunata lorgnent déjà sur sa future succession.

C’est une sublime relation d’amitié virile qui nous est contée dans L’ange ivre. Les deux personnages sont fiers et intègres, pudiques surtout. L’un et l’autre ont un sens du devoir et de l’honneur qui les grandit. Sanada, dans son pessimisme forcé, est à l’image du Japon de l’après guerre : à l’image de ces rues sales et ces décors en ruines, il se soûle pour masquer son désespoir et cherche malgré tout une lueur d’espoir coûte que coûte. Voilà pourquoi il insiste tant à soigner Matsumata, combat qu’il sait pourtant perdu d’avance. D’abord parce que le yakusa ne peut tout simplement pas se permettre la moindre faiblesse vis-à-vis de ses concurrents potentiels, et ensuite parce que sa maladie en est à un point tellement avancé qu’il serait vain de penser le sauver. Et pourtant Sanada ne lâche rien, et il sera d’ailleurs gratifié en la personne de cette petite fille, ultime rayon de soleil qui va réussir à toucher le médecin. Dans ce duo magnifique, deux acteurs à la carrure exemplaire : Toshiro Mifune, excellent et pourtant au tout début de sa carrière. Est-il besoin de le dire, cet acteur était vraiment un des meilleurs de sa génération. A ses côtés Takashi Shimura, autre grand fidèle du réalisateur japonais, livre ici une prestation remarquable. L’ange ivre se démarque donc par son contexte, sa noirceur, la justesse de sa représentation du monde fermé des yakusa (c’est d’ailleurs l’un des premiers films qui aborde le sujet) et par une réalisation remarquablement maîtrisée du grand Kurosawa. A consommer sans modération.

Ma note : 9/10

commentaires

Beno�t 31/08/2008 23:27

Je me répète souvent mais Kurosawa, ma connaissance se limite à Les sept samouraïs (mais quel film!). Mais normalement, j'aurais Kagemusha bientôt. Si c'est du bon aussi, je m'intéresserais de plus prêt à ce cinéaste nippon. :)

Neil 02/09/2008 19:12


Moi j'ai commencé à l'envers : toujours pas vu ni Les sept samouraïs ni Kagemusha. J'ai hâte "_"


eeguab 26/08/2008 21:37

Un grand,un très grand film Neil,comme tu l'as noté.Si tu veux remonter au 31 mars 2007(Le médecin et le yakusa) tu verras que je suis aussi emballé que toi.

Neil 02/09/2008 19:11


Oui, un grand film, et ton article ne l'est pas moins :)


Haut de page