Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chromophobia (2005) Martha Fiennes

par Neil 21 Octobre 2014, 05:24 2000's

Fiche technique 
Film américain, britannique
Date de sortie : 10 mai 2006
Genre : patchwork très british
Durée : 2h16
Scénario : Martha Fiennes

Image : George Tiffin
Musique : Magnus Fiennes
Avec Ben Chaplin (Trent Masters), Kristin Scott Thomas (Iona Aylesbury), Ralph Fiennes (Stephen Tulloch), Penelope Cruz (Gloria), Ian Holm (Edward Aylesbury), Rhys Ifans (Colin), Damian Lewis (Marcus Aylesbury)…

Synopsis : les dilemmes de la vie londonienne moderne, dans laquelle les bonnes valeurs traditionnelles telles que l'honnêteté, la loyauté et l'amitié sont sacrifiées au profit d'une nouvelle morale basée sur le succès et la célébrité. (allocine)

Mon avis : c’est Fiennes, c’est très Fiennes

Dans la famille Fiennes je demande la sœur, Martha de son prénom. Après son premier film Onegin, adaptation de Pouchkine produite par son frère Ralph en 1999, elle découvre les fastes cannois en clôturant le festival 2005 avec ce Chromophobia, où Ralph joue un rôle et où le frère Magnus y est le compositeur. Bénéficiant d’un casting impressionnant, on comprend l’attrait que pouvait apporter un tel film déjà sur le papier. Et si je vous dis qu’en plus de ça le scénario de Martha Fiennes surfe sur un des genres les plus en vogue en ce moment, à savoir le mélange d’intrigues se retrouvant peu ou prou liés, vous serez peut-être par l’odeur alléchés. Le scénario justement il est bien chiadé comme il faut : on retrouve une vendeuse d’art contemporain psychorigide, son mari avocat à la City et leur fils en mal d’amour. Ajoutez à ça un travailleur social qui s’occupe d’une prostituée cancéreuse et un journaliste à la ramasse en quête d’un scoop qui relancerait sa carrière.

C’est un peu beaucoup tout ça quand même. Alors forcément à multiplier les intrigues et les personnages secondaires Martha Fiennes s’y perd. Il y a dans l’idée de départ de Chromophobia un peu de Robert Altman ou de Paul Thomas Anderson, mais c’est un des genres les plus difficiles à accomplir. Ici on retrouve des situations très bien trouvées et certains personnages sont bien vus, mais au final la sauce ne prend pas réellement. Dans le très bon on retrouve Fiona, le personnage superbement interprété par Kristin Scott Thomas, toujours aussi belle. Cette mère de famille qui fut branchée et qui se voit inexorablement vieillir est une perle cinématographique. Le début du film, où on la voit dans une séance de ressourcement intérieur quand son fils l’interrompt d’une façon assez… particulière… est particulièrement réussi. Un autre atout du film est le soin particulièrement appuyé apporté à l’univers esthétique, on passe dans plusieurs atmosphères très différentes selon les personnages ; pour résumer, le film n’est pas furieusement novateur, mais plutôt bien foutu.

Ma note : **

Chromophobia (2005) Martha Fiennes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page