Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alexandre (2003) Oliver Stone

par Neil 30 Mai 2014, 05:31 2000's

Fiche Technique
Film américain
Date de sortie : 05 janvier 2005
Genre : épopée queer
Scénario : Oliver Stone, Christopher Kyle et Laeta Kalogridis

Image : Rodrigo Prieto
Musique : Vangelis
Avec Colin Farrell (Alexandre), Angelina Jolie (Olympias), Val Kilmer (Philippe), Jared Leto (Héphaïstion), Anthony Hopkins (Ptolémée)…

Synopsis : la vie d'Alexandre le Grand, narrée par Ptolémée : de son enfance à sa mort, des cours d'Aristote aux conquêtes qui firent sa légende, de l'intimité aux champs de bataille. Fils du roi Philippe II, il soumit la Grèce révoltée, fonda Alexandrie, défit les Perses, s'empara de Babylone et atteint l'Indus pour établir à 32 ans l'un des plus grands empires ayant jamais existé.

Mon avis : tu aimes les films sur les héros grecs ?

Depuis Gladiator, les péplums ont de nouveau eu la cote à Hollywood. C’est d’ailleurs grâce au succès du film de Ridley Scott qu’Oliver Stone a pu enfin venir à bout de son projet depuis longtemps préparé qu’est cet Alexandre. On ne pouvait que se réjouir de voir une biographie d’une des plus marquantes figures de l’histoire par un des réalisateurs les plus subversif et engagé d’Hollywood (il faut dire qu’il n’y en a pas beaucoup). Le résultat est assez mitigé : si la construction du personnage d’Alexandre ou l’ambiguïté de ses relations familiales est bien traité, le film est sans doute trop long (ou comment expliquer en trente minute ce qu’un spectateur lambda comprend en cinq minutes).

Le projet proposé par Alexandre est alléchant, et réaliser un film sur une légende telle qu’Alexandre le Grand n’est pas une mince affaire. Le personnage est colossal : élevé par une mère qui rêve de se venger, avec un père qui le renie, il va étendre l’empire grec aux confins de territoires peu explorés à l’époque. Colin Farrel s’en sort assez bien pour incarner un rôle difficile, personnage mégalomane et tyran malgré lui, à la fois adoré et haï par son peuple. Le reste de ce casting hétéroclite réserve quelques bonnes surprises, comme un Val Kilmer méconnaissable ou une Rosario Dawson convaincante en épouse sauvageonne.

Malheureusement, on a parfois devant Alexandre l’impression de regarder une pub pour L’Oréal, avec la choucroute blonde peroxydée de Colin Farrel, les cheveux longs et soyeux de Jared Leto ou le visage d’Angelina Jolie qui ne bouge pas à travers le temps (à ce propos, je ne suis pas sûr que le collagène était à la mode à l’époque…). Si Oliver Stone a la bonne idée de ne pas éluder la bisexualité d’Alexandre (ou en tout cas c’est le terme employé aujourd’hui même si les choses n’étaient pas vues de la même façon à l’époque), on s’étonne quand même un peu de voir cette armée de jeunes éphèbes partant à la guerre bien coiffés, quasiment avec gloss aux lèvres et piercing au nombril… Autre chose : amis réalisateurs, le numérique c’est bien, en abuser ça craint. Si les scènes de bataille ont l’originalité de nous montrer la tactique adoptée, elles sont gâchées par une image tellement numérisée qu’on se croirait devant sa Game Boy. Un Stone mineur donc, mais qui reste intéressant.

Ma note : **

Alexandre (2003) Oliver Stone
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

dasola 31/05/2014 16:46

Bonjour Neil, quand je vois Colin Farrell (qui est un acteur que j'apprécie) avec sa perruque blonde, je ne regrette pas de ne pas avoir vu ce film. Bonne après-midi.

neil 04/06/2014 07:32

Ah oui il est quasiment terrifiant avec cette perruque. Plus j'y pense et plus je trouve ce film oubliable en fait.

Benoît 08/04/2007 23:17

J'ai vu ce Stone alors que je ne connaissais pas encore très bien sa filmo (Pas vu JFK ou Né un 4 juillet à ce moment-là)... Je l'avais trouvé génial.
Et puis j'ai décidé de découvrir le monsieur et finalement ce Stone reste très moyen (mais pas aussi mauvais que World Trade Center). Cependant, c'est vrai qu'il y a des passages qui restent très intéressants et, au fond, je suis d'accord avec l'entièreté de ton avis :) (d'ailleurs si tu fais un tour sur mon blog, passe outre ma critique d'Alexandre, elle a été faite dans la période "Avant"!)

Haut de page