Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Garde à vue (1981) Claude Miller

par Neil 27 Janvier 2015, 06:11 1980's

Garde_Vue.jpgFiche technique
Film français
Date de sortie : 23 Septembre 1981
Genre : Face à face implacable
Durée : 1h25
Scénario : Claude Miller et Jean Herman d'après l'œuvre de John Wainwright
Dialoguiste : Michel Audiard
Image : Bruno Nuytten
Musique : Georges Delerue
Avec Lino Ventura (l'inspecteur Antoine Gallien), Michel Serrault (Jérôme Martinaud), Romy Schneider (Chantal Martinaud), Guy Marchand (l'inspecteur Marcel Belmont)…

Synopsis : soupçonné de l'assassinat de deux petites filles, un notaire est mis en garde à vue pendant la nuit du jour de l'an. (allociné)

Mon avis : duel au sommet entre deux géants

Claude Miller sort d’une période de vaches maigres suite à l’échec de son deuxième film quand Michel Audiard lui propose d’adapter le roman À table de John Wainwright, huis clos carcéral entre deux fortes têtes qui débouchera sur Garde à vue. Il engage pour les interpréter deux acteurs à priori totalement opposé, de par leur façon de jouer et leurs univers filmographiques, mais qui vont s’avérer brillantissimes ; ils donnent au film une intensité paroxystique et en font l’une des plus belles confrontations que le cinéma français ait jamais connu.

Et pourtant l’exercice proposé par Garde à vue est périlleux : rendre intéressante une garde à vue pendant une heure trente, avec pour seuls personnages un flic assisté de son subalterne, un accusé et la brève apparition de sa femme, ce dans pratiquement un seul décor… on peut à priori nourrir quelques craintes. C’est compter sans le talent d’analyse et d’écriture de Claude Miller et Michel Audiard : les répliques fusent comme des couperets, elles insufflent un rythme et un suspense tel qu’on est happé dès les premières minutes par ce duel improbable.

Qu’est-ce qui pousse l'nspecteur taciturne de Garde à vue à convoquer ce notaire désabusé en cette veille du jour de l’an ? Pourquoi Antoine Gallien tient-il tellement à faire avouer Jérôme Martinaud ? Quel terrible secret celui-ci recèle-t-il, et que vient faire Mme Martinaud dans cette histoire ? Les réponses à toutes ces questions nous seront dévoilées petit à petit, laissant apparaître une vérité peut-être encore plus sombre que les apparences.

Bien sûr, il fallait deux monstres sacrés pour insuffler une telle puissance à Garde à vue. Le grand Lino Ventura, dans un rôle taillé sur mesure, étoffe son personnage d’une ambiguïté presque malsaine dans sa traque sans merci d’un coupable potentiel. Michel Serrault est quant à lui époustouflant, réussissant une reconversion remarquable dans un registre où on n’est pas habitué à le voir, il apporte à la fois une dangerosité et une faille dans ce rôle d’assassin désigné.

Quant à Romy Schneider, si on ne fait que l’apercevoir dans Garde à vue, elle y possède néanmoins un rôle clé dans l'histoire ; elle est particulièrement émouvante dans ce qui sera son avant-dernier film. Un film sombre, dans tous les sens du terme, l’absence de luminosité renforçant la dramaturgie et nous obligeant à nous concentrer sur l’essentiel : deux petites filles violées et assassinés, un couple à la dérive… que se cache-t-il derrière les faux semblants ?

Ma note : ****

Garde à vue (1981) Claude Miller

commentaires

dasola 02/02/2015 17:42

Bonsoir Neil, ce film est un "must": la distribution, l'histoire, les dialogues, un film presque parfait. Bonne soirée.

neil 05/02/2015 08:24

Bonjour Dasola, ce film est effectivement à voir absolument. Bonne journée

kfigaro 20/12/2006 16:41

Un huis clos étouffant et sublimé par la jolie ritournelle de Georges Delerue...

Haut de page