Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rosemary's baby (1968) Roman Polanski

par Neil 5 Octobre 2014, 05:08 1960's

Fiche technique
Nationalité : américain
Date de sortie : 30 octobre 1968
Genre : grossesse tourmentée
Durée : 2h14
Scénario : Roman Polanski d'après l'oeuvre d'Ira Levin

Image : William A. Fraker
Musique : Krzysztof Komeda
Avec : Mia Farrow (Rosemary Woodhouse), John Cassavetes (Guy Woodhouse), Ruth Gordon (Minnie Castevet), Sidney Blackmer (Roman Castevet)...

Synopsis :
malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s'installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie et Roman Castevet, vieux couple d'Europe centrale, imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s'en inquiète... (allocine)

Mon avis : quand Roman nous fait frissonner et nous manipule

Le cinéma fantastique est un genre qu'affectionne particulièrement Roman Polanski. D'un point de vue ironique (Le bal des vampires), ésotérique (La neuvième porte) ou schizophrénique (Répulsion), il a réalisé plusieurs variations sur ce thème tout en alternant avec des films plus traditionnels. Le début de Rosemary's baby et d'ailleurs d'une banalité somme toute confondante : un jeune couple s'installe dans un appartement, ils veulent avoir un bébé et commencent à se lier avec un vieux couple de voisins. Rien de bien surnaturel.

Mais tout ne se passe cependant pas comme prévu dans Rosemary's baby, et de subtiles et infimes évènements parsèment la vie de notre couple modèle. Ainsi un secrétaire mal placé ou des histoires de sorciers ne préoccupent pas les jeunes tourtereaux mais s'avèreront à posteriori essentiels. C'est tout l'attrait du film que de faire monter la pression petit à petit, sans que rien n'en laisse présager.

Et pourtant petit à petit l'héroïne de Rosemary's baby va avoir des doutes. Doutes qui s'accentueront au point qu'on ne saura finalement plus qui est le plus sain d'esprit dans l'histoire. Où se cache la vérité ? Qui manipule qui ? Ne serait-ce pas finalement le réalisateur qui nous mène en bateau pendant deux heures ? En réussissant à nous tenir en haleine en faisant tout doucement monter l'adrénaline, Roman Polanski nous livre une œuvre formellement impeccable et d'une habileté impressionnante.


Que dire de Mia Farrow qui offre dans Rosemary's baby, pour un de ses premiers grands rôles, une prestation irréprochable d'épouse dépassée par les évènements qui essaye de garder les pieds sur terre alors que les éléments paranormaux ne cessent de la perturber. Son jeu à la limite de la folie laisse la porte ouverte à toutes les suppositions, elles-mêmes renforcées par l'attitude étrange du couple Ruth Gordon/Sidney Blackmer, trop gentils pour être honnêtes. Seul tout petit bémol : le film, qui possède des qualités artistiques indiscutables, se passerait malheureusement aujourd'hui encore d'une réputation sulfureuse (Cf. le meurtre de Sharon Tate) qui le dessert bien malgré lui.

Ma note : ****

Rosemary's baby (1968) Roman Polanski

commentaires

dasola 16/10/2014 15:22

Bonjour Nel, voilà un film parfaitement réussi: il est terrifiant et pourtant on ne voit rien du tout. Tout est suggéré, et de quelle façon! Bonne après-midi.

neil 17/10/2014 19:05

Bonjour Dasola, Le film est en effet très réussi, t quelle mise en scène ! Bonne soirée.

D&D 02/10/2007 13:13

Grand plaisir de spectateur, je m'en souviens, que la découverte de ce film, vu plusieurs fois depuis... Aussi pour le plaisir de voir Cassavetes, superbe également, mais qui... si mon souvenir reste correct : déteste ce film. Ce que je trouve assez intéressant. Aussi.

Neil 02/10/2007 19:03

Ah oui, Cassavetes déteste ce film ? Effectivement, c'est intéressant. Il faut dire que c'est à 100 lieux de son cinéma. Enfin, il en a joué des films qui sont bien différents de ce qu'il réalisait....

karamzin 18/07/2007 18:07

oui, la grande force de ce film vient du fait qu'on ne saura jamais si rosemary vit ses cauchemars (folie?) ou si sa vie est devenue un cauchemar, ses voisins, l'attitude étrange de son mari, le diable, tout ça quoi!

Neil 19/07/2007 09:28

Exactement : Polanski est (était ?) décidément un excellent créateur d'ambiances.

Benoît 08/04/2007 23:35

Pour moi, on m'a toujours dis que Polanski, sa meilleure période était celle des années 60 et 70. J'ai vu Le pianiste et Rosemary's baby seulement de ce réalisateur qui ne m'attire pas trop... Et je dois dire qu'il n'y a pas photo. La qualité du second nommé étant nettement plus supérieur qu'un pianiste dont le réalisateur ne prend aucune distance puisque ses parents ont été tués par les Allemands dans les camps de concentration...
Sinon, du film en lui-même, je ne me souviens plus exactement de tout mais sur l'ensemble j'avais trouvé l'ambiance étrange et cétait plutôt bien foutu :)

kfigaro 20/12/2006 16:40

Mon cinéaste préféré et de très loin, ce film fait partie de la trilogie des "maisons" maudites, la musique de Krzysztof Komeda (particulièrement inquiétante ici) a sûrement du nourrir celle de Philippe Sarde dans le cauchemardesque "Le locataire" passé il y a peu sur Arte.

Haut de page