Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour à Cold Mountain (2003) Anthony Minghella

par Neil 25 Mai 2006, 13:16 2000's

Fiche technique

Film américain

Date de sortie : 18 février 2004

Genre : Drame historique

Titre orginal : Cold Mountain

Durée : 2h 33min

Titre original : Cold Mountain

Scénario : Anthony Minghella, d'après l'œuvre de Charles Frazier

Directeur de la photographie : John Seale

Avec Nicole Kidman, Jude Law, Renée Zelwegger…

Synopsis : Dans une Amérique déchirée par la guerre de Sécession, Ada, fille de pasteur, a consacré toute sa jeunesse à la musique et au bien-être d\'un père veuf. Simple ouvrier, Inman est un homme farouche, avare de paroles, étranger à la société policée, pétrie de culture et traditions sudistes, dont s\'entoure Ada. Un simple regard, quelques mots maladroits, un baiser volé à la veille de partir au front, suffiront pourtant à leur inspirer un amour absolu, où Ada et Inman puiseront la force et le courage d\'affronter la séparation, la solitude, la misère, et les plus cruelles épreuves de la guerre... (Allociné)

Mon avis : Bluette gentillette un peu désuète

Décidément, la fresque historico-romantique semble être le genre de prédilection d’Anthony Minghella. Ce réalisateur britannique, après avoir assez finement adapté Le patient anglais, roman de Michael Ondaatje, en 1996, récidive avec cette adaptation de Charles Frazier. Entre temps il était passé par une autre adaptation, Le talentueux Mr Ripley, un peu en deçà de son prédécesseur Plein soleil.

L’affiche est alléchante : une pléiade d’acteurs "bankable", une histoire romantique à souhait, la guerre de Sécession qui n’en finit pas d’inspirer les cinéastes… mais la sauce ne prend pas vraiment. L’histoire en elle-même n’est déjà pas très originale : la belle confrontée à l’adversité en attendant son homme parti à la guerre, on a déjà vu ça quelque part. Le traitement de Minghella est habile mais très classique : tout en flash back des heureux moment tant que le bellâtre est au combat, le parallèle entre la violence des hommes au combat et la barbarie des hommes restés au pays…

Le casting reste le point fort du film : Nicole Kidman et Jude Law n’apportent pas plus que leur aura à ces personnages un peu figés sur du papier glacé à défaut d’avoir une réelle profondeur, mais ce sont surtout les second rôles qui tirent leur épingle du jeu. Renée Zellwegger, même si elle en fait un peu trop, arrive timidement à se débarrasser de son étiquette Bridget Jones, Natalie Portman arrive à donner de la matière à tout petit rôle, Kathy Baker, trop souvent cantonnée aux seconds rôles à costumes, joue très bien son rôle de "supporting actress".

A part ça, lorsque le film traîne en longueur on peut apprécier les décors et les costumes, une reconstitution somme toute réaliste de la guerre et de ses méfaits, essayer de croire à une histoire d’amour un peu trop superficielle pour être réaliste… pas de quoi révolutionner le genre.

Les plus : Une gentille bluette servie par des acteurs de qualité

Les moins : On s’ennuie un peu devant l’absence d’enjeu véritable et la minceur des personnages

Ma note : 4/10

commentaires

Benoît 08/04/2007 23:20

Vu il y a pas mal de temps, et j'avais juste apprécié mais sans plus.
C'est vrai que Minghella, les films à l'eau de rose, c'est un peu son créneau...
Je me souviens juste d'avoir eu une sorte de Autant en emporte le vent de notre époque...
J'essayerai de le revoir... Mais d'ici un petit temps quand même :)

Neil 09/04/2007 09:48

C'est vrai que j'avais été assez déçu par le film après son visionnage. D'abord parce que j'avais bien aimé Le patient anglais et puis parce que je trouvais le casting alléchant... pour la peine je me re-regarderai Autant en emporte le vent ! ;-)

safran 28/08/2006 23:55

Je te trouve bien sévère avec ce 4/10 :(
C'est vrai que ce film traîne en longueur ... mais je me suis attachée aux personnages ...
Et le "non happy end" ... même s'il était "téléphoné" ... valait le coup d'attendre la fin !!!

Haut de page