Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2046 (2004) Wong Kar Waï

par Neil 26 Mai 2006, 09:46 2000's

Fiche technique
Film hong-kongais
Date de sortie : 20 octobre 2004
Genre : Drame esthétique
Titre original : 2046
Durée : 2h05
Scénario : Wong Kar-Wai
Musique : Peer Raben et Shigeru Umebayashi
Directeurs de la photographie : Christopher Doyle, Lai Yiu Fai et Kwan Pun Leung
Avec Tony Leung (Chow Mo Wan), Gong Li (Su Li Zhen), Takuya Kimura (Tak), Faye Wong (Wang Jing Wen), Zhang Ziyi (Bai Ling), Carina Lau (Lulu/Mimi), Maggie Cheung (slz1960), Chan Chen (cc1966), Wang Sum (Mr Wang)...

Synopsis : Hong-Kong, 1966. Dans sa petite chambre d'hôtel, Chow Mo Wan, écrivain en mal d'inspiration, tente de finir un livre de science-fiction situé en 2046. À travers l'écriture, Chow se souvient des femmes qui ont traversé son existence solitaire. Passionnées, cérébrales ou romantiques, elles ont chacune laissé une trace indélébile dans sa mémoire et nourri son imaginaire. L'une d'entre elles revient constamment hanter son souvenir : Su Li Zhen, la seule qu'il ait sans doute aimée. Elle occupait une chambre voisine de la sienne, la 2046... (Allociné)

Mon avis : Là tout n'est qu'ordre et beauté...

Voici donc un autre petit bijou de Wong Kar Waï. Le réalisateur continue ici à tracer un sillon sur la même veine que son film précédent (tout en sachant se renouveler. D'ailleurs le héros de 2046 porte le même nom que dans In the mood for love (Chow Wo-Man) et le titre du film fait référence au numéro de la chambre d'hôtel où se rencontre les deux amoureux platoniques du film.

On retrouve le même acteur principal (Tony Leung, toujours impeccable) et une apparition de Maggie Cheung (bien trop courte à mon goût...), le même esthétisme des plans poussé à l'extrême, une musique qui vous hante longtemps après la projection, des tenues plus belles et recherchées les unes que les autres, des femmes fatales divines mais quelquefois dangereuses... Bref, le cadre ne change pas, mais pourquoi changer une équipe qui gagne ? Et pourquoi ne pas poursuivre, et même clore une aventure, surtout si c'est bien fait ?

Le propos est tout de même ici quelque peu différent : on y parle de l'amour, mais pas de la même façon. Autant In the mood for love traitait du désir inachevé, autant ici les passions sont vécues, et laissent un goût tour à tour amer ou nostalgique. De nouvelles actrices viennent ici côtoyer le personnage (notamment Gong Li et Zhang Ziyi, tout simplement sublimes), et le réalisateur nous entraîne durant une partie du film dans le futur. Peut-être ces incusions en terrains de sciene fiction sont elles superflues, le spectateur s'y perd autant que les protagonistes. Ce n'est pas ça qui gâchera notre plaisir : si vous avez aimé In the mood for love, si vous n'avez pas peur d'un film de quelques 2h en chinois où il ne se passe à priori pas grand chose mais qui parle finalement de beaucoup de choses.... courez-y vous ne le regretterez pas !

Ma note : ****

2046 (2004) Wong Kar Waï
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

karamzin 03/10/2007 20:19

autant j'ai été emballé par In the mood for Love que j'ai été déçu par 2046, WKW n'y faisant que re-sucer, version alambiquée, son addiction pour les femmes, pour les passions impossibles et pour son petit coin de Chine... A quand le troisième? (Salut Neil)

Neil 04/10/2007 18:55

Salut karamzin. Ce que tu me dis ne m'étonne qu'à moitié, il y a autant d'amateurs de In the mood for love qui ont été déçus par 2046 que l'inverse. Par contre j'ai un peu peur pour Blueberry nights (enfin son prochain quoi....)

C Egolf 03/01/2007 15:53

un film dans lequel je me perds régulièrement.
(j'adore prendre le train !)

Neil 04/01/2007 10:58

...et j'adore me perdre dans un film d'une telle qualité "_"

Haut de page