Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Diamants sur canapé (1961) Blake Edwards

par Neil 11 Janvier 2019, 02:09 1960's

Fiche Technique
Film américain
Titre original : Breakfast at Tiffany's
Genre : Comédie pétillante
Durée : 1h55
Scénario : George Axelrod d'après l'oeuvre de Truman Capote
Musique : Henry Mancini
Directeur de la photographie : Franz Planer
Avec Audrey Hepburn (Holly Golightly ), George Peppard (Paul Varjak), Patricia Neal (Mlle Failenson), Mickey Rooney (Mr. Yunioshi )...

Synopsis : une croqueuse de diamants cherche à épouser un homme riche alors que son voisin écrivain s'intéresse fort a elle. La jolie Holly fait également en toute innocence le messager pour un truand notoire. Lorsque la police l'interroge, elle n'a aucun mal a prouver son innocence mais son futur époux, riche planteur brésilien, s'éloigne par peur du scandale. L'écrivain en profite pour consoler la belle. (allocine)


Mon avis : caviar sur toasts

Basé sur un roman de Truman Capote, Diamants sur canapé est une comédie américaine romantique et jubilatoire servie par une actrice d'exception nommée Audrey Hepburn. Et pourtant ce rôle de call-girl insouciante était tout d'abord destiné à une autre grande star, Marilyn Monroe. D'ailleurs le réalisateur initial du projet était John Frankenheimer et non Blake Edwards. Même si on ne peut savoir ce que ce projet aurait donné on peut quand même se dire que le film y a sans doute gagné en humour et en séduction. Devenu aujourd'hui un classique, il avait d'ailleurs gagné à l'époque l'oscar de la meilleure musique et de la meilleure chanson, le célèbre Moon river interprété par la belle aux yeux de biche.

L'histoire, bien que banale en apparence (un jeune homme sans le sou tombe amoureux d'une jeune fille paumée) recèle tout de même quelques très bonnes surprises. Déjà le personnage de Holly Golightly n'est pas vraiment politiquement correct : elle fume, elle boit, gagne son argent de façon peu orthodoxe, ne sait pas faire à manger ; on est loin de la ménagère traditionnelle. Quant à Paul Varjak c'est pas mieux, il se fait entretenir par une femme mariée. Ce petit grain de folie pas du tout déplaisant est renforcé par l'atmosphère très légère dans laquelle les personnages évoluent : les scènes de la petite fête entre amis et du vol de masques sont absolument charmantes et restituent à merveille l'ambiance des années 1960. On suit ainsi avec délice et à une vitesse un peu survoltée les mésaventures de ces deux bras cassés très attachants.
Cependant, il paraît que Truman Capote n'a pas apprécié l'adaptation de son roman ; du reste de nombreux lecteurs trouvent Diamants sur canapé bien en deçà du livre. En plus, ce côté un peu « publicitaire », un peu superficiel, peut paraître inutile (le titre original, Breakfast at Tiffany's, va jusqu'à citer une marque emblématique : si ça c'est pas « bling bling »...). Seulement voilà, on peut difficilement être objectif devant l’œuvre : si en tant normal on peut légitimement trouver tout ça rédhibitoire, il se trouve que le côté charmant de l'ensemble prévaut. D'ailleurs, certaines scènes comme celle où l'héroïne veut s'acheter un bijou sont d'une drôlerie incomparable, et servies avec classe par le talentueux Blake Edwards. Il faut aussi savoir profiter un peu d'un système hollywoodien qui prouve, pour une fois, que l'abondance de moyens peut ne pas s'avérer préjudiciable.

Car quoi qu'on en dise, on pourra toujours louer les qualités techniques de la mise en scène (discrète mais efficace) ou le charme suranné qui émane du film. Et il faut le dire, Diamants sur canapé ne serait pas le même sans Audrey Hepburn. Elle porte le film sur ses frêles épaules, éclipsant totalement tous les autres acteurs (en particulier le particulièrement niais George Peppard). Elle nous offre ici sans doute son plus beau rôle, un personnage en contre-emploi par rapport à ses précédentes apparitions sur grand écran. Elle se montre drôle, touchante, exubérante, fragile, mutine. Elle est élégante, émouvante, insolente, pétillante, charmante... clairement, plus d'un en sont tombés amoureux !

Ma note : ****
Diamants sur canapé (1961) Blake Edwards
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
J
Audrey Hepburn... Je vais bientôt la découvrir grâce à "Boulevard du Crépuscule" :)
Répondre
N
Coucou Jonathan :) Je te souhaite bien du plaisir avec Boulevard du crépuscule, un film extra (par contre il est pas avec Audrey Hepburn... ;-) )
M
je vais essayer les robes givenchy pour voir si ça fait le même effet!
Répondre
N
Mais t'as pas besoin de ça voyons Melo :)
D
Je connais ce film plutôt bien, je l'ai souvent vu. Un bijou, un chef d'oeuvre. Le chat, George Peppard, Mickey Rooney, Patricia Neal, Luis de Villalonga et la magnifique, sublissime Audrey dans ses robes de Givenchy et Moon River. Une merveille. Je n'ai pas lu la nouvelle de Capote.
Répondre
N
Une merveille, exactement. A chaque fois que je le revoie ça me fait le même effet :)
E
Lointains mais excellents souvenirs de cette comédie : une extraordinaire scène de party (Edwards est vraiment le meilleur pour filmer ça) et surtout, la plus belle chanson du monde, chantée divinement par Audrey Hepburn.
Répondre
N
Oui la scène de la party est très bonne en effet, et la chanson absolument sublime ! :)

Haut de page