Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le secret de Brokeback Mountain (2004) Ang Lee

par Neil 2 Août 2014, 05:18 2000's

Fiche Technique
Film américain
Date de sortie : 18 janvier 2006
Titre original : Brokeback Mountain
Genre : amour contrarié
Durée : 2h14
Scénario : Larry McMurtry et Diana Ossana, d’après l’œuvre d’Annie Proulx

Image : Rodrigo Prieto
Musique : Gustavo Santaolalla et Rufus Wainwright
Avec Heath Ledger (Ennis Del Mar ), Jake Gyllenhaal (Jack Twist), Michelle Williams (Alma Beers Del Mar), Anne Hathaway (Lureen Twist), Randy Quaid (Joe Aguirre), Linda Cardellini (Cassie Cartwright)…


Synopsis : été 1963, Wyoming. Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Isolés au milieu d'une nature sauvage, leur complicité se transforme lentement en une attirance aussi irrésistible qu'inattendue. À la fin de la saison de transhumance, les deux hommes doivent se séparer... (allocine)

Mon avis : l’art (délicat) de l’indicible

On risque de ne pas ressortir indemne de la vision du Secret de Brokeback Mountain. C’est d’ailleurs intéressant de voir comme l’extrême sobriété d’un traitement peut vous bouleverser en profondeur. De toutes façons, ne comptez pas sur Ang Lee pour céder aux clichés et à la facilité. Si le réalisateur s’était quelque peu fourvoyé avec Hulk, on avait pu noter sa délicatesse dans le début de sa cartière, notamment dans The ice storm et Garçon d’honneur. Lorsqu’il reçoit le script de Brokeback Mountain en 2002, deux réalisateurs et non des moindres (Gus Van Sant et Joel Schumacher pour la petite histoire) n’ont pas réussi à venir à bout du projet qui peine à trouver des financements. Résultat des courses : un lion d’or au festival de Venise, quatre Golden Globes et des rumeurs d’oscars.

Ah, le mélodrame, ses grandes envolées lyriques, ses tonnes de mouchoirs et de larmes… avec Le secret de Brokeback mountain oubliez tous ces a priori, vous n’y êtes pas du tout. Tout commence par une amitié qui se forge entre deux hommes isolés du monde extérieur du fait de leur ingrate mission, celle de garder un troupeau de moutons dans une montagne. Petit à petit va se créer une intimité forcée qui va doucement faire des naître des sentiments inavouables mais sincères. Rien ne prédispose Jake et Ennis à ce brusque élan de passion, et d’ailleurs chacun retourne bon gré mal gré à sa vie douillette sans oser imaginer que cette rencontre sera pour eux déterminante. Là réside toute la force de ce film qui à l’image de ses protagonistes reste jusqu’au bout pudique et tout en retenue sans perdre sa force émotionnelle.

C’est d’ailleurs drôle de voir combien de forums et d’interprétations plus ou moins farfelues peut engendrer une histoire aussi simple que celle du Secret de Brokeback mountain : il faut dire que tout y est implicite, et plus on pense à certaines scène plus on découvre les nombreux sous-entendus anodins mais pleins de sens. Est-ce parce qu’il vient d’un autre pays qu’Ang Lee a su redonner au cinéma américain ce qui lui manque bien souvent, à savoir la finesse ? Possible, en tout cas il s’est entouré d’un casting très solide (Heath Ledger d’une parfaite sobriété, Jake Gyllenhaal plus beau que jamais, étonnant de fougue retenue) et a accompagné son film de paysages magnifiques et d’une bande son discrète mais efficace. La force du film tient aussi à son message, qui a le mérite de ne pas être lourdement asséné mais est suffisamment explicite pour nous faire réfléchir longtemps après sa projection.

Ma note :  ****

Le secret de Brokeback Mountain (2004) Ang Lee
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

ideyvonne 02/08/2014 12:35

Je pense qu'effectivement les origines de Ang Lee y sont pour beaucoup dans la subtilité des mots et des images. Ce film est prodigieux et c'est pas étonnant qu'il ait rafflé tous ces Golden Globes !!!

neil 02/08/2014 16:03

Oui je suis assez d'accord, et il se laisse revoir avec autant de plaisir.

Peyo 28/06/2006 03:28

Une grosse décéption... Vu en avant-premiere 1 mois et demi avant sa sortie, j'étais peut-être trop en avance pour l'apprécier à sa juste valeur.

En fait non, ce que je retiendrais d'Ang Lee, c'est The ice storm, that's all

Haut de page