Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suspiria (1977) Dario Argento

par Neil 3 Janvier 2019, 04:05 1970's

Fiche Technique
Film italien
Date de sortie : 18 mai 1977
Genre : Phénomènes flippants
Durée : 1h38
Scénario : Dario Argento et Daria Nicolodi, d’après l’œuvre de Thomas De Quincey
Musique : The Goblins et Dario Argento
Directeur de la photographie : Luciano Tovoli
Avec Jessica Harper (Suzy Bannion), Stefania Casini (Sara), Udo Kier (Dr. Franck Mandel), Miguel Bosé (Mark), Joan Bennett (Madame Blanc), Flavio Bucci (Daniel)…

Synopsis : Une jeune américaine, Suzy entre à l'académie de danse de Fribourg où se déroulent d'étranges événements...

Mon avis : Frissons garantis pour spectateurs avertis

Pour Suspiria, son septième film, Dario Argento abandonne temporairement son giallo de prédilection pour changer légèrement de genre et réaliser un film qui deviendra culte pour les amateurs de films d’horreur ou d’épouvante. Inspiré par un auteur anglo-saxon du dix-neuvième siècle (Thomas De Quincey, non crédité au générique), il écrit avec sa femme Daria Nicolodi la trame du premier opus d’une trilogie baptisée Les trois mères qu’il poursuivra en 1979 avec Inferno et enfin avec La troisième mère, sorti en vidéo en France en 2008.

Une jeune et innocente américaine débarque donc à Fribourg pour intégrer une fameuse école de danse. Dès le début (excellent) du long métrage, l’ambiance est installée : arrivée seule tard le soir dans un aéroport inconnu, notre héroïne appelle un taxi sous une trombe d’eau, et déjà le chauffeur de taxi n’est pas bien causant. Sur le seuil de l’école de danse, elle se fait rembarrer et voit s’enfuir en courant une pensionnaire à l’air effrayé. Cette même pensionnaire sera comme de bien entendu tuée de brillante manière à grands coups de couteaux et autre verre brisé. Vous êtes bien chez Dario Argento, bonsoir.
Autant le dire tout de suite : Suspiria n’est pas un film gore et sanguinolent à l’esthétique cheap. Au contraire, c’est plus un film d’ambiance où le travail sur l’image de Luciano Tovoli est extrêmement raffiné. Les couleurs criardes qui rappellent le Technicolor des années 1940 symbolisent la mort (rouge sang) ou le domaine du rêve (bleu). La caméra aiguisée scrute les moindres faits et gestes des jeune vierges effarouchées et la mise en scène est impeccable. Si le couloir de Shining vous a fait frémir, attendez de voir celui de Suspiria.

Un casting élaboré émaille le film, Jessica Harper qui sort du Phantom of the paradise de Brian De Palma livre une belle prestation tandis qu’on revoie avec un plaisir non dissimulé Joan Bennet pour son dernier rôle, vingt ans après son précédent film. Cette œuvre magistrale entre autres inspirée des impressionnistes allemands saura ravir les amateurs de frissons et installera définitivement Dario Argento au panthéon des réalisateurs de film dits « underground » et totalement jouissifs.

Ma note : ****
Suspiria (1977) Dario Argento
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Moskau 20/11/2007 13:26

J'ai lu que suspiria ressortait cette semaine en salle à l'occasion du 30ème anniversaire

Neil 20/11/2007 21:27

Ah c'est bien ça. L'occasion pour ceux qui l'ont pas encore vu de rattraper leur retard :-)

Evelyn Dead 31/10/2007 10:03

Suspiria est sans doute, avec Inferno, l'un des meilleurs films d'Argento. La mise en scène, le travail sur la couleur et le son, tout est très sophistiqué, presque expérimental. C'est un vrai kaléidoscope qui n'a aucun équivalent dans le genre du film d'horreur. Au contraire d'un film de jeunesse, c'est un chef d'oeuvre, un classique indéboulonnable. Et tu savais qu'Argento clôt sa trilogie des Trois Mères avec son dernier film à sortir bientôt (et qui a l'air nul) ? Vraiment, Suspiria est unique ! :-)

Neil 31/10/2007 17:47

Ah oui j'ai appris ça récemment, qu'il est déjà sorti en Italie et qu'il est encore plus gore... dont acte...

Tietie007 24/10/2007 23:24

J'avoue avoir du mal avec Suspiria ...trop baroque, trop ostentatoire, trop ...tout ! Je préfère largement la trilogie animalière de l'étrange Argento !

Neil 25/10/2007 18:39

Ah oui, on m'a énormément parlé de cette trilogie animale en effet. Faudrait que je comble cette lacune un de ces quatre ! "_"

Beno�t 15/10/2007 00:19

Il me semble l'avoir déjà vu ce film d'Argento un soir sur Arte. Maintenant, n'étant pas certain, je préfère ne pas me prononcer, le souvenir est assez vague.

Neil 15/10/2007 17:28

C'est un des films d'Argento qui fait référence, donc ça ne m'étonnerait pas qu'Arte l'ai diffusé un soir...

Hartigan 13/10/2007 21:35

J'en ai gardé un excellent souvenir... ;-)

Neil 14/10/2007 15:43

C'est souvent un film de jeunesse, qu'on revoie avec beaucoup de tendresse :)

Haut de page