Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La ruée vers l'or (1925) Charles Chaplin

par Neil 14 Février 2015, 06:21 1920's


Fiche technique
Film américain
Titre original : The gold rush
Genre : amourette sur les cimes
Durée : 1h12
Scénario : Charles Chaplin
Directeur de la photographie : Roland Totheroh
Musique : Charles Chaplin
Avec Charles Chaplin (Le prospecteur), Mack Swain (Big Jim McKay), Tom Muray (Black Larsen), Georgia Hale (Georgia)…

Synopsis : Alaska, 1898. C'est la ruée vers l'or dans les montagnes enneigées du Grand Nord. Charlot fait partie des pionniers. Animé d'un esprit bien peu mercantile, il se retrouve très vite en décalage avec les autres prospecteurs venus chercher fortune. Il est bien plus intéressé par la fortune du cœur et son Graal bientôt symbolisé par Georgia.

Mon avis : et Charlot monta aux sommets

À n’en pas douter, le tournage de La ruée vers l’or était déjà un petit exploit en soi. Imaginez un peu : près de quatorze semaines de tournages dont certaines scènes en extérieur, en connaissant la volonté de perfection de Chaplin pour les moindres détails (une scène comme la chaussure mangée par Charlot nécessita pas moins de soixante-trois prises et trois jours de tournage). Le résultat en vaut largement la chandelle puisque, c’était prémonitoire, La ruée vers l’or sera un franc succès et apportera à son réalisateur notoriété et fortune.

L’idée de La ruée vers l'or viendra à Chaplin d’un fait divers, des chercheurs d'or bloqués dans la montagne qui devinrent cannibales. Il décide alors d’embarquer son emblématique Charlot dans une aventure à la recherche du sésame tant convoité. L’occasion de nous servir une succession de sketches intarissables où son talent burlesque éclate à chaque instant. Et en particulier dans les scènes où notre héros se trouve coincé dans une cabane en compagnie d’un autre chercheur d’or. Qu’il se trouve affamé obligé à manger la semelle cloutée d’une de ses chaussures (qui était au passage en réalité faite de réglisse) ou en équilibre pas vraiment stable au bord du gouffre, essayant de sauver sa peau tout en jouant de sa maladresse, Charlot nous fait mourir de rire… mais il sait aussi nous attendrir, le bougre.

C’est une autre des qualités de La ruée vers l'or (qui est toutefois trop court cela va sans dire). Car le chercheur d’or va trouver un trésor insoupçonné en la personne de Georgia Hale, enfin tout du moins de son personnage. Ebloui par la beauté de la jeune femme, il n’aura de cesse de la conquérir, et c’est pas gagné. Le pauvre balourd sera en effet bien moqué par la belle et ses amies, et il faut noter ici la justesse de Chaplin dans la cruauté de certaines scènes, contrebalancée par une poésie inégalée. Tout le monde a en mémoire bien sûr la divine scène de la danse des petits pains, une des scènes les plus lyriques du cinéma muet (et du cinéma tout court d’ailleurs) qui sera reprise notamment dans Benny and JuneJohnny Depp rendra hommage au maître. Avec un sens du rythme et de l’efficacité narrative, Chaplin a réalisé là sans nul doute une des œuvres les plus marquantes du cinéma.

Ma note : ****
La ruée vers l'or (1925) Charles Chaplin

commentaires

dasola 18/02/2015 16:27

Bonjour Neil, c'est bien dans ce film qu'il y a la danse des petits pains? Inoubliable.

neil 19/02/2015 07:35

Bonjour Dasola, la danse des petits pains est bien dans ce film. Apparemment Chaplin l'aurait « empruntée » à un autre réalisateur. Bonne journeé

donald 10/11/2009 10:22


Un des meilleurs de Chaplin ! Belle critique, c'est un excellent film dont on ne se lasse jamais.


dasola 10/01/2008 10:52

Film que je viens de revoir en DVD avec mon ami. Merveilleux et beaucoup plus drôle que dans mon souvenir. Il paraîtrait que la chaussure que Charlot mange était en réglisse. Chaplin a été hospitalisé pour choc insulinique.

Neil 10/01/2008 23:44

Ah à ce point là ? Les dangers du métier d'acteur... :)

EdSissi 08/12/2007 13:49

Je montre depuis quelques mois des Chaplin à mon fils de 5 ans, qui aime beaucoup. Nous avons vu récemment "Le cirque" en salles. Les gamins rigolaient comme de fous, ça faisait vraiment quelque chose de voir que la magie agissait encore.

Neil 09/12/2007 11:06

ça ne m'étonne absoument pas : il est indémodable, Chaplin. Très bonne idée que de le montrer à de enfants. :)

Jonathan D. 08/12/2007 12:17

Les émotions sont nombreuses dans les films de Chaplin et celui-ci ne déroge pas à la règle en effet. Mon préféré reste, je crois, Les Lumières de la Ville.

Neil 09/12/2007 11:05

Ouiiii moi aussi c'est Les lumières de la ville, absolument fabuleux ! :)

Anne 29/11/2007 19:48

Coucou Neil. Ils repassaient La Ruée vers l'Or dans quelques salles à Paris ce week-end ( peut-être ailleurs en France aussi ) avec The Kid. C'est ce dernier que je suis allée voir. Chaplin sur grand écran, ya pas à dire, c'est génial ! Bonne soirée à toi ;-)

Neil 30/11/2007 22:01

Coucou Anne. Oh, quelle chance ! En plus je ne me souviens plus de The kid. Si j'ai le temps.... :)

karamzin 09/11/2007 23:30

pas de bol, Neil, la scène des petits pains provient d'un CM de 'fatty' arbuckle, chaplin méchant copieur sur ce coup ;DD!

Neil 10/11/2007 09:48

Toutes mes confuses karamzin. C'est ça l'inculture : en plus je ne connais même pas "Fatty" Arbuckle. Et en plus pour tout avouer je n'ose même pas poster une réponse sur ton site pour dire tout le bien que j'ai pensé de La vie des autres...

Anne 06/11/2007 16:02

Bonjour Neil. Ah ben voilà. Une question qui trouve enfin sa réponse chez toi. Les semelles étaient en réglisse !;-)

Neil 06/11/2007 23:00

Coucou Anne. Oui, je les ai goûtées, elles étaient ma foi fort bonnes ;-)

Hartigan 06/11/2007 12:40

héhé grand classique même si je prefere (de loin) les temps modernes ou encore le dictateur !

Neil 06/11/2007 22:59

Oui, moi aussi j'en préfère d'autres, comme Les lumières de la ville. Mais grand film celà dit :)

D&D 06/11/2007 04:00

Si c'est ça que tu appelles "recycler", alors ça va... Cela fait du bien aussi, et tu sais mon goût m'y porte, de se prendre quelques piqûres de rappel... Surtout quand elles sont aussi savoureuses...
En te souhaitant à nouveau du temps... La ruée vers le temps :-)

Neil 06/11/2007 22:58

En fait je vais te faire une confidence : ce texte date d'il y a fort longtemps, il était déjà sur mon blog je n'ai fait que le remettre "en tête de liste" (comme la plupart de mes derniers posts). Mais chut, c'est un secret ! :-x

Haut de page