Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ça tourne à Manhattan (1994) Tom Dicillo

par Neil 2 Février 2015, 06:57 1990's

Tourne_Manhattan.jpgFiche technique
Film américain
Titre original : Living in Oblivion
Genre :  coulisses d’un tournage
Durée : 1h30
Scénario : Tom Dicillo
Image :
Frank Prinzi
Musique : Jim Farmer
Avec Steve Buscemi (Nick Reve), Catherine Keener (Nicole Springer), Dermot Mulroney (Wolf), James LeGros (Chad Palomino), Danielle von Zemeck (Wanda), Rica Martens (Cora)…

Synopsis : les mésaventures d'une équipe de cinéma lors du tournage d'un film indépendant à petit budget… (allociné)

Mon avis : ceci n’est pas un film

Pour son second long-métrage, Tom Dicillo réalise un film sur le cinéma. Non… coupez, on la refait ! Donc, l’ancien chef opérateur, notamment de Jim Jarmusch, réalise avec Ça tourne à Manhattan un film racontant les péripéties d’une petite équipe réalisant un film indépendant. On voit d’ailleurs que son ancien métier a marqué le réalisateur puisque la photographie du film est extrêmement soignée, en particulier dans les scènes tournées en noir en blanc. Parce que le film est en partie en noir et blanc pour les scènes relatant les tournages du film et en couleurs pour celles qui retranscrivent le film en lui-même… à moins que ça ne soit le contraire.

Récapitulons : Ça tourne à Manhattan, Living in Oblivion dans son titre original, est un film indépendant à petit budget nous racontant une journée de tournage d’un film à petit budget nommé… Living in Oblivion. On va être amenés à suivre les déboires techniques et sentimentaux du réalisateur, des acteurs et des techniciens du film, leurs rêves de gloire et leurs difficultés à différencier la réalité de la fiction. Tout ça entremêlé avec les séquences du film qu’ils sont en train de tourner, dont l’histoire trouve un écho parfois saisissant avec leurs expériences personnelles. Vous n’avez rien compris ? C’est normal.

Car c’est avec un malin plaisir que Tom Dicillo brouille les pistes. En cela, Ça tourne à Manhattan est remarquablement réussit : le but est de nous faire ressentir ce que peuvent éprouver les protagonistes d’un plateau de cinéma lorsqu’ils concoctent un film. Le spectateur amateur de cinéma se prend pour une petite souris et ressent tour à tour à quel point sont utiles un ingénieur son, une assistante  la réalisation ou un caméraman. Plein de dérision sur lui-même et sur son art, Dicillo filme avec amour cette petite bande, entre les ego surdimensionnés de certains acteurs (James LeGros à fond ans son rôle) et les propositions d’un technicien qu’on ne prend pas au sérieux (Dermot Mulroney méconnaissable). C’est souvent très drôle et le rythme ne faiblit jamais, malgré un script qui tient sur quelques lignes.

Les acteurs de Ça tourne à Manhattan, des habitués des productions indépendantes américaines, sont évidemment formidables. On ne présente plus Steve Buscemi, l’un des plus talentueux acteurs de sa génération. Il apporte une touche de férocité non négligeable à son rôle de réalisateur (voir la scène hilarante où il pète un câble et menace de tout arrêter). Catherine Keener, une fidèle de Tom Dicillo, c’est la classe intégrale. J’attends le film qui la révèlera dans un premier rôle digne de son talent, tant elle crève l’écran dans ce personnage un peu névrosée d’actrice quasiment sur le retour. Les aller-retours entre fiction et réalité font la force du film bien sûr, mais il ne se résume pas qu’à ça. C’est aussi une galerie de personnages très bien dépeints, avec leurs rêves et leurs désillusions ainsi qu’une description sans concession des relations humaines, des petites mesquineries entre amants aux grandes trahisons et autres flagorneries entres acteurs et réalisateur. Rien que la séquence finale nous montrant le tournage d’une "prise de 30 secondes sans ambiance sonore" mérite le détour. Bon, on la garde celle là ? C’est bon, cut !

Ma note : ****

Ça tourne à Manhattan (1994) Tom Dicillo

commentaires

Gaffeur 27/08/2016 23:43

Visionné en école de cinéma, j'ai adoré cette comédie qui met en scène toutes les gaffes qui peuvent arriver sur un tournage ! Excellent, d'autant plus qu'on est vide perdu entre fiction et réalité

Angie 29/08/2007 20:13

Magnifique petit film, avec des acteurs formidables (particulièrement Steve Buscemi, quel acteur!)
en attendant la sortie de Delirious en DVD (je l'ai raté au cinéma malin!)

Neil 30/08/2007 17:42

Ah oui j'ai vu Delirious, et je l'ai beaucoup aimé. Avec deux supers acteurs : Buscemi et Michael Pitt :)

Logan 10/10/2006 21:45

Un film que j'affectionne particulièrement!
Un scénario malin, un rythme qui ne faiblit jamais, des acteurs au top de leur forme avec à leur tête un Steve Buscemi plus en forme que jamais, des scènes hilarantes devenues cultes qui s'enchainent sans discontinuer... Du bonheur brut! Un film rare, de ceux qui donnent la pêche pour la journée!

Alors qu'il n'avait plus rien fait depuis 2001 et le très sympathique "Bad Luck" (à part un épisode de "Monk"...), son prochain film, "Delirious", est terminé et devrait sortir aux US très bientôt. Vivement une sortie en France!

Neil 11/10/2006 15:18

Ah tiens, bon à savoir ça, je savais pas qu'il préparait un nouveau film ce bon vieux Dicillo... cool "_"

le Kat 09/06/2006 20:59

Excellente critique, doublée d'une analyse pointue ! Ce film, à priori reconnu par les amateurs du monde du cinéma, fournit également une "entrée" intructive aux spectateurs qui ne se satisfont pas des images et de l'histoire...

Quant aux acteurs, ils sont tout bonnement excellentissimes...

Peace !

Haut de page