Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le baron de l'écluse (1960) Jean Delannoy

par Neil 18 Novembre 2014, 06:15 1960's

Fiche technique

Film français, italien

Genre : comédie maladroite

Durée : 1h32

Scénario : Maurice Druon et Michel Audiard, d’après l’œuvre de Georges Simenon

Image : Louis Page
Musique : Jean Prodomidès

Avec Jean Gabin (Le baron Jerôme Napoléon Antoine), Micheline Presle (Perle Germain-Joubert), Jean Desailly (Maurice Maubernon), Blanchette Brunoy (Maria Vilandier)…

Synopsis : le baron Jérôme Antoine n'a pas le sou. Il mène pourtant une existence luxueuse à Deauville, grâce à des expédients. (allocine)

Mon avis : vous avez dit « cinéma de papa »?

Le réalisateur Jean Delannoy a subit les plus vives critiques de la part des critiques et fururs metteurs en scène de la nouvelle vague. Ils lui reprochaient son académisme et son regard trop froid sur les personnages et les situations. À en voir Le baron de l’écluse, franchement, on peut le comprendre.

Certes la critique a sans doute été exagérée envers les « anciens » mais il faut voir les circonstances : nous sommes au tout début des années 60, une timide vague de contestation commence à peine à sourdre et de nombreux cinéastes en ont marre de tous ces artifices qui engoncent le cinéma français dans un carcan. Dans ce contexte, Delannoy nous propose avec Le baron de l'écluse un film d’une facture ultra-classique mettant en scène deux stars de l’époque, Jean Gabin et Micheline Presle, avec une histoire franchement nunuche.

Bon là forcément je force le trait. Tout n’est pas à jeter bien sûr dans Le baron de l'écluse, notamment les dialogues de Michel Audiard, qui sont tout de même beaucoup moins percutants que dans ses autres réalisations. On sourit en voyant ce personnage de baron un peu caricatural mais amusant (Gabin en fait quand même des tonnes) et de cette croqueuse d’homme frivole (même si on peut regretter ce final trop convenu).

On a qui plus est droit avec ce Baron de l'écluse à une vision franchouillarde d'une petite bourgade de France profonde et à une histoire franchement cousue de fil blanc qui reste divertissante mais superficielle. Pas de quoi s’extasier mais bon, ça fait quand même un bon petit divertissement du dimanche soir à la réalisation assez bien maîtrisée, qu’on oublie cela dit très vite après l’avoir vu.

Ma note : **

Le baron de l'écluse (1960) Jean Delannoy

commentaires

Eeguab 23/11/2014 07:34

Bien de ton avis,Neil.Simenon a souvent été mieux traité, Gabin plus inétressant,Audiard meilleur et même Delannoy plus percutant (je pense à Saint Fiacre).

neil 23/11/2014 11:35

Je ne connais pas bien e cinéma de Delannoy, mais en voyant ce film, il faut bien dire que ce n'est pas très engageant. Si je tombe sur Saint Fiacre je serai plus attentif, merci Eeguab.

Haut de page