Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les barbouzes (1964) Georges Lautner

par Neil 21 Janvier 2015, 06:54 1960's

Fiche technique

Film français, italien

Genre : espions à gogo

Durée : 1h45

Scénario : Albert Simonin et Michel Audiard

Image : Maurice Fellous
Musique : Michel Magne

Avec Lino Ventura (Francis Lagneau), Bernard Blier (Eusebio Cafarelli), Francis Blanche (Boris Vassilief), Mireille Darc (Amaranthe), Charles Millot (Hans Muller), Jess Hahn (O’brien)…

 

Synopsis : à la suite du décès d'un richissime marchand d'armes, quatre espions (des barbouzes) tentent de s'approprier de précieux documents que détenait jusque là le défunt. (allocine)

 

Mon avis : les tontons reprennent du service

 

Les britanniques ont leur James Bond, nous on a nos Barbouzes ; chacun son style. Après le succès phénoménale des Tontons flingueurs, Georges Lautner reprend plus ou moins les mêmes et recommence. Le fameux trio Lino VenturaBernard BlierFrancis Blanche s’en donnent à cœur joie dans cette comédie qui n’a il faut bien le dire ni queue ni tête.

Donc pour l'histoire des Barbouzes en gros on a un riche trafiquant d’armes qui meurt en léguant à sa veuve, l’ingénue Amaranthe (Mireille Darc toute mimi) des brevets pour la fabrication de bombes atomiques. Les agents secrets français, allemands, soviétiques et américains vont tout faire pour les récupérer en se faisant passer par des proches du défunt et en affrontant une horde d’agents secrets chinois et japonais.


Franchement, malgré des dialogues aux petits oignons concoctés par le grand Michel Audiard, il faut bien avouer que le scénario des Barbouzes c’est du grand n'importe quoi. Ah mais c’est le cadet de nos souci, mon petit gars, nous tout ce qu’on veut c’est de la castagne. Et là on peut dire qu’on est servi : ça défouraille sec, ça dynamite sérieux, ça canarde à gogo dans le film. Notre joyeuse bande de j’en foutre (des acteurs au top, en particulier Francis Blanche et Bernard Blier au top de l’autodérision) s’en donne à cœur joie pour en rajouter à qui mieux-mieux dans la surenchère de castagne devant l’œil impassible de leur hôtesse.

Voilà, ça se résume finalement à ça, Les barbouzes. Un peu léger vous dites ? Ben oui franchement le film n’arrive pas à la cheville de son antécédent, Les tontons flingueurs, sorti un an auparavant et nettement plus recherché (même si on est d’accord là n’est pas l’essentiel des films). Les barbouzes reste tout de même un bon vieux divertissement des familles, à consommer sans bouder son plaisir, de préférence le dimanche soir devant sa téloche.

 

Ma note : ****

Les barbouzes (1964) Georges Lautner

commentaires

kfigaro 20/12/2006 16:47

C'est un autre style que les "Tontons", plus délirant et parodique encore je trouve, reste que la musique de Michel Magne là dessus est encore plus réussie que dans les Tontons à mon humble avis...

Haut de page