Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ariane (1957) Billy Wilder

par Neil 25 Juin 2013, 05:13 1950's

Ariane.jpgFiche technique
Film américain
Titre original : Love in the afternoon
Genre : romance coquine
Durée : 2h10
Scénario : I.A.L. Diamond et Billy Wilder, d’après l’œuvre de Claude Anet
Musique : Franz Waxman
Directeur de la photographie : William C. Mellor
Avec Gary Cooper (Frank Flannagan), Audrey Hepburn (Ariane Chavasse), Maurice Chevalier (Claude Chavasse), John McGiver (M. X), Lise Bourdin (Mme Y), Bonifas (Le commissaire)…

Synopsis : Ariane, fille de détective privé, prévient un client de son père, le richissime Flannagan, des menaces qu'un mari jaloux profèrent envers lui. Elle s'éprend du Don Juan et lui fait croire qu'elle a eu de nombreuses liaisons. (allocine)

Mon avis : tel est épris qui croyait prendre

Un an après avoir fait sensation dans le charmant Vacances romaines de William Wyler, la jeune Audrey Hepburn est engagée par Billy Wilder pour la faire jouer dans Sabrina. Ils renouvellent l’expérience quatre ans plus tard avec ce Love in the afternoon (stupidement intitulé Ariane en français pour ne pas choquer). C’est une comédie romantique polissonne et sympathique où l’actrice se montre encore une fois irrésistible et craquante.

Elle joue le rôle d’une fille de détective privé irrésistiblement attirée par les affaires scandaleuses pour lesquelles son père enquête. Apprenant qu’un homme trompé envisage de tuer son rival, elle va tout faire pour sauver celui-ci. Inutile de vous dire qu’elle va tomber amoureuse du coureur de jupons et essayer de le conquérir. Quand on sait que ledit coureur de jupon est interprété par un certain Gary Cooper, voilà qui pose un peu les bases de l'atout charme
que le film ambitionne de revendiquer. Et avec Billy Wilder aux manettes, on peut d'ailleurs s'attendre à des étincelles.

Pourtant au début on craint le pire. Les premières images d'Ariane accumulent les clichés d’un Paris où tout le monde tombe amoureux et ne pense qu’à ça ("ça" n'étant jamais nommé bien entendu). Puis les éléments de l’intrigue se mettent en place et on est peu à peu pris par le film. Billy Wilder n’était pas le dernier pour mitonner des histoires élégantes, en particulier avec l’aide du scénariste I.A.L. Diamond. Ils entament avec ce film une collaboration fructueuses dont on pourra voir les résultats avec Certains l’aiment chaud ou La garçonnière.

Dans Ariane la romance qui va s’installer entre une Audrey Hepburn mutine et l’impeccable Gary Cooper garde toutes ses promesses. Au début tout à fait improbable, cette relation entre une toute jeune femme et un homme d’âge mûr se met en place petit à petit, par des petites touches imperceptibles. Notons au passage la fine analyse psychologique, certes légère, mais qui ne manque pas de vérité : mesdames, si vous voulez séduire un homme, soyez mystérieuse, faites le mijoter et rendez-le jaloux, ça marche apparemment à merveille… Au final, on a une comédie romantique sympathique mais qui ne manque pas de piquant (et qui en choqua plus d’un à sa sortie), pas le meilleur Wilder mais tout de même un bon cru de l’auteur.


Ma note : ***

commentaires

Eeguab 25/06/2013 20:49


Existe-t-il un film de Billy Wilder qui ne soit pas, au moins,intéressant? Celui-là est délicieux,polisson comme
ce vieux Bill et comme l'amour l'après-midi.

Neil 26/06/2013 07:50



Tout à fait : les films de Billy Wilder sont à voir et à revoir. Celui-ci est plein de charme, pas son meilleur mais sympa.



ideyvonne 25/06/2013 20:01


Film qui a choqué à sa sortie en effet (car sujet tabou) et où l'on attendait pas Audrey Hepburn dans un pareil rôle (elle sera aussi géniale dans "la rumeur" encore un rôle atypique parmi sa
filmo)

Neil 26/06/2013 07:49



C'est vrai qu'Audrey cachait bien son jeu, derrière son charmant minois. Même Breakfast at Tiffany's est plus subversif qu'on ne pourrait le croire...



Haut de page