Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas sur la bouche (2003) Alain Resnais

par Neil 17 Novembre 2018, 01:37 2000's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 3 décembre 2003
Genre : opérette coquine
Durée : 1h55
Scénario : Alan Resnais, d’après l’œuvre de André Barde et Maurice Yvain
Image : Renato Berta
Musique : Bruno Fontaine
Avec Sabine Azema (Gilberte Valendray), Pierre Arditi (Georges Valendray), Isabelle Nanty (Arlette Poumaillac), Lambert Wilson (Eric Thomson), Audrey Tautou (Huguette Verberie)…

Synopsis : Lors d'un séjour aux États-Unis, Gilberte Valandray a été mariée à un Américain, Eric Thomson. Cette union n'ayant pas été légalisée par le consulat, il n'est pas reconnu en France. Revenue à Paris, Gilberte a épousé Georges Valandray, riche métallurgiste. Celui-ci est soigneusement tenu dans l'ignorance de l'union avec Eric Thomson. Seule la sœur de Gilberte, Arlette Poumaillac connaît le secret... (allocine)

Mon avis : soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien

Le réalisateur de la nouvelle vague qui a su rester le plus fidèle à l’esprit d’origine du mouvement est sans doute Alain Resnais. Pas du point de vue strictement formel, mais plutôt dans l’innovation perpétuelle qui régit ses films. D’ Hiroshima mon amour à On connaît la chanson en passant par Smocking/No Smocking, l’auteur a su à chaque fois surprendre son audience avec des originalités de mise en scène et de scénario assez rare dans le cinéma français. Avec Pas sur la bouche, et à 81 ans, il ose proposer l’adaptation d’une opérette des années 1920 en costumes d’époque, avec les dialogues originaux et des intermèdes musicaux légèrement écourtés et chantés par les propres acteurs du film. C’est une gageure que peu de réalisateurs osent et qui prouve l’incroyable jeunesse intérieure d’un artiste qui osa se renouveler quitte à égarer son auditoire.

Il faut d’emblée accepter les règles du jeu dans Pas sur la bouche : certes on n’est pas habitué aux désuètes mélodies des chansons  quelquefois un peu trop longues qui ponctuent le récit. Mais passée la surprise du début, on peut se délecter de ses fripons bavardages qui nous en disent à chaque fois un peu plus sur l’un ou l’autre des personnages. De même la mise en scène baroque mais pleine de virtuosité est à prendre dans ses excès et son originalité paye très souvent.

Ainsi Pas sur la bouche est un vaudeville au scénario un peu faible : une femme cherche à tout prix à taire à son second mari le premier mariage qu’elle a contracté quelques années plus tôt aux États-Unis. Autour d’elle gravite sa sœur (excellente et drôlissime Isabelle Nanty), une jeune ingénue (Audrey Tautou plutôt pas mal dans son rôle) et d’autres délicieuses surprises de casting comme Darry Cowl en... femme de ménage.

C’est dire si Alain Resnais ne se prend pas au sérieux, et c’est sans doute la raison pour laquelle ça fonctionne aussi bien. Pas sur la bouche est une pétillante comédie qui n’a d’autre prétention que d’amuser son public, en ne versant jamais dans la facilité mais avec une grâce et une aisance toute naturelle. Un exercice de style très périlleux mais qui est efficace si l’on est dans la disposition d’esprit adéquate pour accepter de se laisser surprendre.

Ma note : ***
Pas sur la bouche (2003) Alain Resnais
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Oliv. 25/07/2006 22:14

au fait, j'ai bien ton blog ... surtout tes catégories !

Oliv. 25/07/2006 22:14

J'adore ce film comme beaucoup d'autres d'Alain Resnais !!

Haut de page