Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violence des échanges en milieu tempéré (2002) Jean-Marc Moutout

par Neil 29 Août 2006, 09:44 2000's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 14 janvier 2004
Genre : fracture sociale
Durée : 1h35
Scénario : Olivier Gorce et Jean-Marc Moutout
Musique : Sylvain Vanot

Avec Jérémie Rénier (Philippe Seigner), Laurent Lucas (Hugo Paradis), Olivier Perrier (Roland), Cylia Malki (Eva), Samir Guesmi (Adji Zerouane), Martine Chevallier (Suzanne Delmas)…

Synopsis : À 25 ans, Philippe arrive de province pour intégrer à Paris un grand cabinet de consultants en entreprise. Le matin de son premier jour de travail, il rencontre Eva, jeune mère célibataire dont il s'éprend. Sa première mission, qu'il aborde avec enthousiasme, est de préparer le rachat encore confidentiel d'une usine par un grand groupe. (allocine)

Mon avis : Bienvenue dans le monde merveilleux de l’audit

Drôle de métier que celui d’auditeur quand même… en choisissant un tel thème pour Violence des échanges en milieu tempéré, son premier long-métrage, nul doute que Jean-Marc Moutout a voulu secouer un tant soit peu la petite fourmilière du libéralisme moderne. Car quoi de plus emblématique de la société capitaliste (et de ses outrances) qu’un auditeur ? Pour les non-initiés au consulting, à Arthur Andersen et autre KPMG (et j’en connaît qui sont émoustillés rien qu’à l’évocation de ces prestigieux noms) une petite explication de texte s’impose. Le travail d’un auditeur est souvent ingrat : il consiste à faire un état des lieux d’une entreprise (et la plupart du temps de ses succursales, souvent en province) pour déterminer ses points forts et ses points faibles afin d’optimiser la rentabilité économique du groupe. Ce qui aboutit bien souvent à un plan de restructuration et ses inévitables licenciements.

Fraîchement émoulu de son école de commerce provinciale, Philippe, habilement interprété par un Jérémie Rénier pétri de doutes, investit enfin cette Babylone des temps modernes qu’on nomme La Défense. Avec un chef qui a perdu ses scrupules en prenant de l’âge (Laurent Lucas toujours aussi bon), il se rend chez Janson, une PME sur le point de se faire racheter, pour y effectuer son douloureux et pourtant nécessaire travail.

Jean-Marc Moutout montre ainsi très bien, dans Violence des échanges en milieu tempéré, et à la manière de Laurent Cantet dans Ressources humaines, un jeune bleu qu’on met en porte-à-faux face à des employés modestes qui craignent justement pour leur poste. Seule la juriste de l’entreprise (l’excellente et sous-exploitée au cinéma Martine Chevallier) est au courant de l’imminent rachat, Philippe va devoir naviguer entre ses propres doutes quant au travail qu’on lui a assigné et l’hostilité qui lui est témoigné.

Un bien beau titre que Violence des échanges en milieu tempéré, qui analyse très subtilement une situation de crise tellement représentative de notre société (il suffit de voir l’actualité). Le film n’échappe pas à un certain manichéisme dans son approche des personnages mais son traitement sobre et implacable évite toutefois la caricature. Mais voilà quand même un film utile et diablement efficace.


Ma note : ***

Violence des échanges en milieu tempéré (2002) Jean-Marc Moutout
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

nadine 10/09/2006 20:57

Coucou ! J'ai apprécié ce film mais je voulais surtout te dire que j'aime beaucoup ton blog qui mêle critiques de films récents et de films plus anciens.On n'en trouve pas beaucoup. Je reviendrai régulièrement, donc à bientôt :-)

Haut de page