Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Josey Wales hors la loi (1976) Clint Eastwood

par Neil 17 Juin 2015, 05:20 1970's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 1er octobre 1976
Titre original : The outlaw Josey Wales
Genre : chasse à l’homme
Durée : 2h15
Scénario : Sonia Chernus et Philip Kaufman d’après l’œuvre de Forrest Carter

Image : Bruce Surtees
Compositeur : Jerry Fielding

Avec Clint Eastwood (Josey Wales), Chef Dan George (Lone Watie), Sondra Locke (Laura Lee), Bill McKinney (Terrill), John Vernon (Fletcher), Paula Trueman (Grand-mère Sarah)…


Synopsis : Josey Wales, un paisible fermier, voit sa femme et son fils massacres par des soldats nordistes. Laisse pour mort, Josey décide de se venger. (allocine)

Mon avis : la vengeance du fermier solitaire

À contre-courant avec son époque, Clint Eastwood propose avec Josey Wales hors la loi un western classique et lyrique. Après L’homme des hautes plaines, d’inspiration toute « léonienne », l’incarnation de Blondin dans Le bon, la brute et le truand rend discrètement hommage au roi du genre, John Ford

Car si Josey Wales hors la loi commence comme un western-spaghetti pur jus, il va peu à peu se muer en western plus classique. Josey Wales est un modeste paysan du Missouri qui assiste impuissant au massacre de sa famille par des tuniques bleues. Il décide donc logiquement de s’allier avec l’armée sudiste en cette fin de guerre de Sécession pour rendre justice à sa façon. Ils vont être très vite battus, mais Wales refuse de rendre les armes, se rendant ainsi hors la loi, un fugitif poursuivi par l’armée qui va peu à peu acquérir une notoriété certaine dans le grand Ouest.


Ainsi encore une fois dans Josey Wales hors la loi Clint Eastwood incarne le héros solitaire à la gâchette facile. Mais si beaucoup de ses anciens personnages n’étaient motivés par aucun but sinon celui de gagner encore plus d’argent, Josey Wales est lui mû par une vengeance. Dépossédé de tous ses biens et de tous ses proches, il n’aura de cesse de trouver réparation pour pouvoir enfin trouver la paix. C’est un des aspects qui rapproche le film de l’œuvre de John Wayne. Le héros pourra même à un moment trouver l’illusion d’une paix avec un foyer reconstitué. Mais ne brûlons pas les étapes, le héros de Clint Eastwood va devoir tout d’abord subir comme une quête initiatique avant de trouver la paix.

D’une rencontre à l’autre Wales va croiser des individus tout autant lésés que lui avec lesquels il va s’allier. Il y a bien sûr des indiens, éternels rejetés du Far West, ici en particulier Dan George très drôle en vieux grigou qui ne s’en laisse pas compter. On trouve aussi des pèlerins du Kansas, avec la revêche grand-mère et sa petite-fille qui ne laissera pas Clint Eastwood insensible. Tous les personnages que Josey Wales va rencontrer sont rejetés par la communauté et vont donc bon gré mal gré s’associer pour survivre dans un milieu hostile. Ainsi Josey Wales hors la loi est l’occasion pour Clint Eastwood de montrer une autre facette de l’histoire des États-Unis, un pays qui s’est construit dans la douleur. Et Clint Eastwood d’incarner ici un personnage qui pourrait bien des années plus tard ressembler au héros d’Impitoyable


Ma note : ***

Josey Wales hors la loi (1976) Clint Eastwood
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Tietie007 22/07/2017 22:51

Mon film préféré de Clint !

Haut de page