Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les fils de l'homme (2005) Alfonso Cuaron

par Neil 30 Octobre 2006, 10:20 2000's

Fiche technique
Film britannique, américain
Date de sortie : 18 octobre 2006
Titre original : Children of Men
Genre : enfant à sauver
Durée : 1h50
Scénario : Timothy J. Sexton et Alfonso Cuaron d’après l’œuvre de P.D. James
Directeur de la photographie : Emmanuel Lubezki
Musique :John Tavener
Avec Clive Owen (Théo), Julianne Moore (Julian), Michael Caine (Jasper), Claire-Hope Ashitey (Kee), Chiwetel Ejofor (Luke), Pam Ferris (Miriam)…


Synopsis : Dans une société futuriste où les êtres humains ne parviennent plus à se reproduire, l'annonce de la mort de la plus jeune personne, âgée de 18 ans, met la population en émoi. Au même moment, une femme tombe enceinte - un fait qui ne s'est pas produit depuis une vingtaine d'années - et devient par la même occasion la personne la plus enviée et la plus recherchée de la Terre. Un homme est chargé de sa protection... (allocine)

Mon avis : Il est né le divin enfant

Après avoir apporté une sérieuse touche sombre à la saga du petit sorcier boutonneux avec Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, le réalisateur mexicain Alfonson Cuaron nous livre un film d’action qui renouvelle le genre. Adapté du roman de P.D. James, le film oscille en effet assez astucieusement entre le documentaire et le film d’anticipation. Non pas que ça n’ait jamais été essayé auparavant, mais les décors, la lumière et tous les infimes détails des Fils de l’homme donne une résonance furieusement actuelle au film, que son propos confirme par ailleurs.

À Londres en 2027, Théo est un ancien activiste résigné depuis la mort de son fils Dylan, qu’il a eu avec la belle Julian (Ah, Julianne Moore…). Celle-ci fait appel à lui pour une mission bien particulière : sauver Kee, une réfugiée qui risque de se faire prendre par les autorités. Parce qu’on vit en pleine dictature. Et parce que Kee est une jeune femme bien particulière…

Déjà la première scène du film est spectaculaire : par un astucieux plan séquence (le premier d’une longue liste dans le film, à croire qu’il aime ça le bougre) Alfonso Cuaron nous fait vivre une explosion en live et en profite pour balancer le titre du film. Les fils de l’homme, la bombe de 2006 ? Un peu. Ce qui est sûr c’est qu’Alfonso Cuaron n’hésite pas à insérer dans son film d’anticipation des résonances de notre actualité. Des camps de réfugiés grillagés qui font penser à un certain Guantanamo à une population en panne de natalité, le film ne fait qu’étirer à l’extrême certains problèmes de nos sociétés.

Et pourtant Alfonso Cuaron n’est pas un moraliste, et il ne s’embarrasse d’ailleurs pas d’explications superflues : les choses sont comme ça, point barre. Soutenu par l’interprétation sobre de Clive Owen (et un second rôle savoureux de Michael Caine), Les fils de l’homme alterne judicieusement des scènes d’action efficaces et un propos qu’on peut légitimement qualifier de politique qui n’est pas sans rappeler le récent V pour vendetta. Bref, un film à la fois intelligent et divertissant ça ne fait pas de mal. Au fait, petit détail : la survie de l’humanité est entre les mains d’une réfugiée, noire de surcroît… rien que ça je trouve ça plutôt sympa..


Ma note : ***

Les fils de l'homme (2005) Alfonso Cuaron
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Wilyrah 29/06/2007 18:39

Film visionné avec beaucoup de retard (merci les cinés de toulouse!) et donc chroniqué en février, je reconnais ce talent énorme qu'a Cuaron, qui m'avait déjà enthouasiasmé sur HP3.
La même note que toi pour ce film :)

Benoît 08/04/2007 23:12

Pour moi, il s'agit sans aucun doute d'un des meilleurs films de 2006 et il peut s'inscrire probablement comme l'un de ceux qui marqueront la décennie.
Pourquoi? A mon sens parce que le sujet de la destruction de l'humanité est très actuel, la réalisation est audacieuse (rien que les plans-séquences, et tu le signales, sont formidables) et de plus, Clive Owen se révèle de plus en plus comme un acteur à suivre...

MAYDRICK 14/01/2007 18:16

C'est même plus que sympa, c'est l'un des grands films de cette année 2006. A preuve la réalisation fabuleuse de Cuaron qui s'attache à faire survenir tout élément déclenchant l'action sans la moindre préparation visuelle, alors que 98,7 % des films annoncent habituellement ce qui va arriver dans la scène suivante.
Une merveille qu'il faut absolument avoir vue.

Peyo 09/11/2006 22:49

il n'est pas sorti dans mon ugc, je le regrette !

Franka 07/11/2006 19:59

Oh lala tu m'étonnes Neilou ^^ Moi j'ai trouvé que c'était une vraie daube, genre navet de chaîne câblée spécialisée SCi-FI .... Comme quoi ... Bizz ^^

Neil 14/11/2006 09:40

Coucou ma Franka,Comme quoi comme je te le disais on a pas toujours les mêmes goûts : moi j'ai découvert Rencontre avec Joe Black qui m'a passablement ennuyé alors que je sais que c'est un de tes films préférés... comme quoi lol bises

Archimede 04/11/2006 14:35

salut alors moi aussi j'ai vu ce film (sur les bons conseils de Monique Pantel qui donne ses chroniques sur Europe 1), et contrairement à l'avis général, j'ai trouvé ce film très artificiel, je ne suis pas rentré dans l'histoire, car effectivement c'est réalisé de façon assez brute, supra réaliste, cette hyper réalité des combats de rue m'a scotché c'est vrai mais dans le même temps je me suis dit à quoi bon faire tout ca, je n'ai pas été le bon public pour ce genre de film... je vais aller voir Last kiss, je crois que c'est davantage mon style de cinéma.

Neil 14/11/2006 09:38

De retour après une abscence forcée (grrrr...), je ne réponds que maintenant désolé.Oui, effectivement moi aussi j'aime bien Monique Pantel (en tout cas elle me fait rire, je suis pas toujours d'accord avec ses goûts...).Last kiss perso ne me tente pas plus que ça j'avoue, j'irai voir à l'occasion sur ton blog si tu as aimé ;-)

Saku39 30/10/2006 10:50

Une merveille ce film , j'ai adoré et je ne manquerai pas de le revoir quand il sortira en dvd !

Haut de page