Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Little children (2005) Todd Field

par Neil 24 Janvier 2007, 23:18 2000's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 24 janvier 2007
Genre : apparences trompeuses
Durée : 2h20
Scénario : Todd Field d’après l’œuvre de Tom Perrotta
Directeur de la photographie : Antonio Calvache
Musique : Thomas Newman
Avec Kate Winslet (Sarah Pierce), Patrick Wilson (Brad Adamson), Jennifer Connelly (Kathy Adamson), Gregg Edelman (Richard Pierce), Sadie Goldstein (Lucy Pierce), Ty Simpkins (Aaron Adamson)…

Synopsis : Little Children entrecroise les vies, les destinées contrariées, les secrets, les rêves, les fantasmes et les angoisses de personnages dans la quiétude trompeuse d'une banlieue bourgeoise de la côte Est. (allocine)

Mon avis : What lies beneath

Acteur de son état, Todd Field reçoit en 2001 pour son premier film, In the bedroom, une ribambelle de récompenses saluant un nouvel auteur. Pour son deuxième film, Little Children,  il s’attaque à l’auteur américain Tom Perrotta (avec son aide) en adaptant ses Enfants de chœur, qui avait eu un succès assez important aux États-Unis. L’auteur y dépeint avec une verve satirique le quotidien de riches banlieusards américains plutôt oisifs et déçus par la vie.

À l’image de Sarah, mère de famille « indigne » puisqu’elle n’a jamais eu l’instinct maternel et s’ennuie profondément à passer ses journées au square avec d’autres mères de familles passablement chiantes. Quand arrive dans sa vie Brad, elle ne le remarque même pas ; pourtant le jeune père est l’objet de convoitise de toutes ces mégères plus ou moins apprivoisées qui le mangent du regard tous les jours. Forcément Sarah et Brad vont faire connaissance. Et forcément…


Non, pas forcément justement. Parce que si Little children traite d’un marronnier du cinéma (et de la littérature), on arrive à ne pas vraiment s’ennuyer sur les 2h20 de film. Todd Field réussit le difficile alliage entre un sujet d’une banalité à faire pencher la Tour de Pise (et il ne s’en cache pas d’ailleurs, évoquant frontalement Madame Bovary) et une description acerbe d’un quotidien morose. C’est le traitement qui trouble le spectateur au final : une voix-off beaucoup trop présente créée immédiatement une distance avec les personnages et leur sort.

Et les personnages de Little children sont eux-même iconoclastes : Sarah (Kate Winslet toute en finesse) est trop « ex baba » pour être vraiment une Desperate housewife, Brad (la véritable révélation du film, Patrick Wilson) aurait tout pour réussir dans n’importe quel autre film américain moyen : « bogossitude » (moi aussi je peux inventer des mots), humour, classe... tandis que Ronnie (impressionnant Jackie Earle Haley)... ben cherchez pas, un personnage comme ça, avec une telle ambiguïté, on en trouve rarement.

Tiens, ambigu, voilà le terme qui convient le mieux à ce Little children qui s’avère (malgré une fin passablement décevante) plus profond qu’il ne laisse présager. Ou comment à partir d’un canevas bien trop éculé faire réfléchir sur les vies soi-disant proprettes que mènent tout un chacun, et sur les choix personnels qu’on fait (ou pas), si ce sont les bons, et puis d’ailleurs, est-ce que ça existe un « bon » choix… ? (vous avez 2h20)


Ma note : ***
Little children (2005) Todd Field
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Wilyrah 29/06/2007 18:38

... et je tiens à rajouter quelques semaines plus tard qu'il a été pour moi le film le plus marquant de l'année pour l'instant. Tes dernières phrases illustrent plutôt bien ce que j'en retire et qui entraîne pour moi une note de 9/10 qu'il mérite même si on n'atteint pas la perfection d'American Beauty.

Wilyrah 22/05/2007 11:29

Conscient des défauts que tu dépeins, j'ai néanmoins énormément aimé ce film.

M 04/04/2007 02:48

J'ai aimé ce film, j'ai trouvé le personnage de Ronnie (je ne sais plus si c'est bien lui, je parle de l'homme qui a des troubles psychosexuels) très intéressant. Quant au personnage de Kate Winslet, il m'a touchée. Je rejoins ce que tu dis "plus profond qu’il ne laisse présager". La fin personnellement ne m'a pas déçue, j'ai préféré qu'il n'y ait pas de happy end, j'ai apprécié cette sorte de "mise en suspens", qui nous laisse un peu troublé et nous fait réfléchir sur chacun des personnages, leur rôle, leur histoire. En tout cas, ça m'a fait plaisir de lire cet article.

M.

Neil 04/04/2007 17:31

Merci M.Oui, Ronnie c'est bien ce personnage, très bien analysé dans le film en effet.Pour la fin, je trouvait justement qu'elle était un peu trop conformiste à mon goût... mais bon je te comprends. "_"

C.E. 08/02/2007 01:56

"Paul dans sa vie" est sorti l'année dernière. Le film passait lors d'une séance spéciale à Lille, ne doit plus être vraiment visible ailleurs (sauf en Normandie peut-être où il a suscité un véritable engouement ; ce documentaire nous plonge en plein coeur de la vie quotidienne d'un vieux paysan normand ayant choisi de travailler "à l'ancienne". Très marquant. Très beau )

C.E. 01/02/2007 13:56

attirant ! Si j'ai le temps, après "Paul dans sa vie"...
À +

Neil 02/02/2007 22:38

Ah tiens, voilà un film dont je n'avais pas entendu parler jusqu'à maintenant... je le note ! "_"

Peyo 29/01/2007 03:46

Je pense le voir... Mais quelques priorités ciné avant ;-)

Neil 31/01/2007 11:50

Ah oui, Créatures célestes... faut que je le voie celui-là !Je te comprends Peyo, en ce moment je me perds aussi dans les (bons ?) films en ce moment à l'affiche "_"

smallwitch 28/01/2007 10:45

J'aime beaucoup l'actrice K. Winslet, elle joue très bien dans "Créatures Célèstes"

Haut de page