Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 mois ferme (2013) Albert Dupontel

par Neil 4 Septembre 2013, 05:29 Avant-Première

9_Mois.jpgFiche technique
Film français
Date de sortie : 16 octobre 2013
Durée : 1h40
Genre : grossesse difficile

Scénario : Albert Dupontel
Image : Vincent Mathias

Musique : Christophe Julien
Avec Albert Dupontel (Bob Nolan), Sandrine Kiberlain (Ariane Felder), Nicolas Marié (Maître Trolos), Philippe Uchan (Juge de Bernard), Gilles Gaston-Dreyfus (Monsieur De Lime), Christian Hecq (Lieutenant Edouard)..

Résumé
: Ariane Felder est enceinte ! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est que d'après les tests de paternité, le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l'attend. (allocine)

Mon avis
: nuit d'ivresse et conséquences inattendues

L'idée initiale du scénario de 9 mois ferme, ou tout du moins le contexte dans lequel l'histoire se développe, est venue à Albert Dupontel d'une manière étonnante. En fait, c'est en voyant le documentaire de Raymond Depardon, 10e chambre – Instants d'audience, que le réalisateur a eu l'inspiration. Ce long-métrage suivait le quotidien de Michèle Bernard-Requin, qui présidait alors la 10e chambre correctionnelle de Paris. Nous pouvions y croiser plusieurs affaires judiciaires aussi différentes les unes que les autres, présentées de façon très naturaliste. Dupontel décide alors de s'inspirer d'un tel personnage pour lui faire vivre une histoire peu banale. Et pour la petite histoire, Michèle Bernard-Requin incarne ici son propre rôle, comme un clin d’œil élégant qui boucle la boucle.

Le soir du 31 décembre 2012, le Palais de Justice de Paris fait la fête tandis que la juge d'instruction Ariane Felder travaille dans son petit bureau. Solitaire, cette quarantenaire se méfie des hommes et ne désire aucunement fonder de famille. Quand ses collègues arrivent pour la faire venir au réveillon, elle est d'abord réticente mais se rend bien compte qu'elle n'a d'autre choix que de céder. Elle se mêle donc à la foule, profite un peu trop du champagne qui coule à flot et sort en titubant. Nous la retrouvons six mois plus tard, toujours aussi dépendante de son travail et peu sociable, même si un de ses collègues la drague un peu trop lourdement à son goût. Alors que sa directrice lui révèle en toute indiscrétion qu'une promotion l'attend prochainement, elle se retrouve chez le médecin après quelques malaises peu habituels.

Le traitement artistique de 9 mois ferme se trouve dans la directe lignée des films de son réalisateur. Albert Dupontel nous a habitué avec ses premiers films à un mélange de burlesque et de poésie qui fonctionne parfaitement. Plusieurs scènes du film resteront sans doute dans les mémoires, que ce soient les différents scénarii que Bob Nolan imagine ou bien la reconstitution par pseudo-caméra de surveillance, tant elles débordent d'idées de mise en scène. Celle-ci est d'ailleurs soignée tout au long du film, les plans débordant de détails recherchés. C'est un peu l'élégance des plus grands qui, sans le montrer de façon terriblement ostentatoire, arrivent à construire à la fois une histoire (qui semble sur le papier peu crédible) cohérente, y intégrant des références assez subtiles que l'on capte ou pas, à la première ou à une deuxième lecture.

Car 9 mois ferme est un film qui donne envie d'être revu. Il est avant tout drôle, ce qui est la moindre des choses pour une comédie, mais ce n'est pourtant pas à la portée de toutes les comédies actuelles, loin s'en faut. Les gags ont une filiation certaine avec un Tex Avery ou quelques figures célèbres du muet, et tout d'un coup, sans coup férir, Albert Dupontel nous cueille avec une émotion que l'on n'a pas vu venir. Il s'appuie sur une direction d'acteurs remarquable, et des interprètes de qualité. Pour une fois Sandrine Kiberlain sort de son emploi habituel, et la comédie un peu barge du réalisateur lui convient tout à fait. Tous les seconds rôles sont au diapason, incarnant avec talent des personnages pourtant très caricaturaux qui semblent ici presque crédibles et attachant. Voilà en tout cas l'une des meilleures comédies françaises de l'année.

Ma note : ***

commentaires

Marcozeblog 02/11/2013 08:41


Les scènes burlesques sont irrésistibles et c'est ce qui fait sortir le film du lot, mais au bout du compte il s'agit d'une comédie romantique comme tant d'autres. Biz 

Neil 02/11/2013 10:24



Je trouve justement que c'est un peu le point faible, cette histoire d'amour à laquelle on ne croit pas vraiment. Mais le film est tellement drôle que ça passe très bien :)



dasola 18/10/2013 22:40


Bonsoir Neil, j'ai quand même vu ce film une semaine avant sa soritie en présence d'Albert Dupontel qui est un homme plutôt sympathique. Quant au film, de très bonnes idées avec des moments assez
drôles mais les quelques scènes "gore" me semblent en trop. Cela m'a un peu gâché mon plaisir. Désolé. Bonne soirée.

Neil 19/10/2013 16:18



Bonjour Dasola, Dupontel a l'air très sympa quand on l'écoute, en effet. Les scènes gores ne m'ont pas vraiment gêné, j'ai vraiment beaucoup aimé l'ensemble du film. Bonne journée.



L'Echange des princesses de Chantal Thomas 18/10/2013 10:47


Celui-ci me semble très spécial. Je veux bien me laisser tenter!

Neil 19/10/2013 16:17



Oui mais très sympa, on passe un bon moment.



mymp 14/10/2013 13:51


Non, non, non et non ! Pas drôle, lourd, daté, visuellement moche. Mais comment as-tu pu te laisser avoir, toi Neil ? Autant ça ne m'étonne pas venant de Wilyrah ou de Fred (oui je balance !),
mais toi quand même, toi le chantre du bon goût ? :)

Neil 14/10/2013 14:43



Mon pauvre Mymp, tu dois te sentir bien seul sur ce coup, hein... ?



Wilyrah 18/09/2013 16:15


Les retours sont globalement plutôt positifs on dirait :)

Neil 20/09/2013 07:25



Oui visiblement les spectateurs apprécient, et ça se comprend :)



dasola 06/09/2013 19:20


Bonsoir Neil, j'ai reçu une invitation pour voir ce film en avant-première mais je ne suis pas disponible.J'attendrai le 16 octobre, date de sa sortie. Bonne soirée.

Neil 08/09/2013 15:35



Bonjour Dasola, c'est dommage ça, mais c'est bien le film tourne pas mal en avant-premières. Il vaut le coup. Bonne soirée.



Haut de page