Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A single man (2008) Tom Ford

par Neil 28 Décembre 2014, 06:42 2010's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 24 février 2010
Genre : Just a perfect day
Durée : 1h40
Scénario : Tom Ford, d’après l’œuvre de Christopher Isherwood
Photographie : Eduard Grau
Musique : ShigeruUmebayashi
Avec Colin Firth (George), Julianne Moore (Charley), Nicholas Hoult (Kenny), Matthew Goode (Jim), Jon Kortajarena (Carlos), Paulette Lamori (Alva)…

Synopsis : Los Angeles, 1962. Depuis qu’il a perdu son compagnon Jim dans un accident, George Falconer, professeur d’université, se sent incapable d’envisager l’avenir. Solitaire malgré le soutien de son amie Charley, il ne peut imaginer qu’une série d’évènements vont l’amener à décider qu’il y a peut-être une vie après Jim.  (Allociné)

Mon avis : Homme seul cherche joie de vivre

On dirait au début un défilé de chez Dolce & Gabbana, enfin sans Gabana. Des costumes et des robes impeccables, des coiffures sophistiquées : bref, la mode, la mode la mode quoi. C’est beau. Et là on se rappelle que A single man c’est Tom Ford. Non, pour tout avouer on entre dans la salle en sachant que le réalisateur est Tom Ford. Et on se demande ce qu’il fait là. C’est fatal, le procès d’intention est si vite intenté de nos jours (ma bonne dame). Et pourtant (pourtant, je n’aiiiime que toi…euh pardon) A single man est une pure merveille. Préparez vos mouchoirs et laissez vous séduire.

George se réveille depuis huit mois sans aucune envie de vivre. Huit mois que Jim est mort dans un accident de voiture. Qu’il n’a pas pu lui faire ses adieux : un compagnon vous comprenez, c’est pas « la famille », d’autant plus en 1962... Quoique. Donc ce jour là il a décidé d’en finir. Une fois pour toutes. Il prépare méticuleusement ses vêtements, ses papiers, ses lettres d’adieux à sa femme de ménage ou à Charley. Charley l’appelle d’ailleurs de bon matin pour confirmer le dîner de ce soir chez elle. Puis il se rend à l’université pour donner ses cours à des étudiants inintéressants. Sauf peut-être Kenny qui remarque cette petite note de tristesse dans les yeux de George.

La journée de George va donc être parsemée de rencontres plus ou moins fortuites et de souvenirs tendres. Avec une folle élégance Tom Ford réussit avec A single man un film maitrisé de bout en bout, sobre, avec une mise en scène distinguée, un sens de l’esthétique très poussé. On remarquera tout particulièrement la superbe lumière et le jeu avec les couleurs un peu appuyé certes mais en tout original. On assiste ici à un objet formellement réfléchi et non pas à un espèce de standard de la mise en scène comme il y en a trop souvent.

Colin Firth est assez remarquable, Julianne Moore divine (comme toujours) dans un rôle de fille à pédé idéale. Et il y a tous ces beaux gosses, figures angéliques qui vont illuminer la journée de George. On se noie dans les yeux de Nicholas Hoult (révélé par la série Skins), on se pâme devant la plastique de Jon Kortajanera. A single man c’est aussi un film engagé (sans non plus revendiquer bêtement), et c’est un film humain (j’allais dire humaniste, n’en faisons pas trop). C’est d’ailleurs intéressant de voir que c’est une icône fashion comme Tom Ford qui mette au centre de son film les rapports humains et leur pouvoir rédempteur (parfois). Loin de la superficialité des podiums, A single man parle de nous, de la vie, et de l’amour.

Ma note : ****

A single man (2008) Tom Ford

commentaires

ideyvonne 29/12/2014 19:52

Il règne une harmonie dans ce film qui est incroyable! Bien que la mélancolie de George soit le fil conducteur de l'histoire, il n'en reste pas moins que ce sont les émotions positives qui l'emportent

neil 04/01/2015 10:31

Une très belle harmonie, en effet. Et des émotions fortes.

Wilyrah 15/03/2010 03:25


Wow. Je suis doublement ravi.
Ravi parce que tu as été quasiment aussi conquis que moi par le film de Tom Ford (enfin, conquis... je dirais bouleversé. J'ai passé les dix dernières minutes du film.. en larmes).
Mais aussi ravi de ton retour sur la toile. Je ne savais pas que tu avais relancé ton blog. Pour moi cela faisait un an que tu "étais venu nous dire que tu t'en allais".
Je vais de ce pas jeter un œil à ce que j'ai raté.


Neil 16/03/2010 00:04


Tu as pas raté grand chose : comme tu le vois je viens juste de revenir. Comme quoi ça me manquait trop, faut croire !


Benoît 08/03/2010 20:57


Content de vous voir de retour sur la blogosphère. J'ai entendu beaucoup de bien de ce film en effet.


Neil 09/03/2010 10:04


Tu poeux me tutoyer Benoît. Merci pour ton message. Un film à voir c'est clair.


dasola 05/03/2010 17:03


Bonjour Neil, te voilà revenu après un an et demi d'absence. Je suis ravie mais tu aurais pu prévenir. C'est grâce à mon ami, que je passe par là. A part ça, A single man est un film pas mal du
tout qui donne à Colin Firth, l'occasion d'interpréter un de ses meilleurs rôles (voir mon billet du 11/02/10). Bonne fin d'après-midi.


Neil 09/03/2010 10:03


Coucou Dasola, j'ai fait un petit retour discret pour l'instant donc pas eu trop le temps d'aller voir les amis blogueurs. C'est gentil d'être passée. Je vais aller voir ton billet.


Haut de page