Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Animal Kingdom (2011) David Michôd

par Neil 7 Mai 2011, 05:31 En salles

Animal_Kingdom.jpg
Fiche technique
Film australien
Date de sortie : 27 avril 2011
Genre : famille de truands
Durée : 1h52
Scénario : David Michôd
Image : Adam Arkapaw
Musique : Antony Partos
Avec Guy Pearce (Inspecteur Leckie), James Frecheville (Josh Cody), Jacki Weaver (Janine Cody), Ben Mendelsohn (Pope Cody), Joel Edgerton (Baz Brown), Luke Ford (Darren Cody)…

Synopsis : Une rue anonyme dans la banlieue de Melbourne. C’est là que vit la famille Cody. Profession : criminels. L’irruption parmi eux de Joshua, un neveu éloigné, offre à la police le moyen de les infiltrer. Il ne reste plus à Joshua qu’à choisir son camp. (allocine)

Mon avis : On ne nait pas criminel, on le devient

La bande-annonce d‘Animal Kingdom ne me donnait pas envie d‘aller voir le film. A en voir les premières images et le montage qui y était présenté je me disais que le film serait une resucée de tous les films noirs qu’Hollywood a déjà produit, en moins bien. Sauf que le film n’est pas américain, il est australien. Voilà qui change la donne, d’autant plus que son réalisateur n’avait jusque là rien réalisé. Le jeune acteur principal du film, charmant de sa personne, tourne ici également son premier film et le reste du casting est assez hétéroclite et se constitue de têtes qu’on ne voit pas souvent au cinéma (hormis Guy Pearce, et c’est dire).

La mère de Josh fait une overdose devant la télé. Le jeune homme de 17 ans appelle la police qui vient chercher le corps. Il prétend être majeur et s’empresse d’appeler sa grand-mère. Janine avait coupé les ponts avec sa fille mais recueille malgré tout son petit-fils chez elle. C’est là qu’il va croiser ses trois oncles. Craig est un dealer à grande échelle et s’arrange avec la brigade des stups. Darren suit son grand frère dans ses combines bon gré mal gré. Quant à l’aîné, Pope, on ne le voit que très rarement puisqu’il est poursuivi par la police, qui le traque jusqu’au domicile familial où il ne se pointe quasiment jamais.

La petite famille décrite dans Animal Kingdom est assez attachante. Du moins c’est-ce qu’on se dit durant une bonne moitié de film. On les suit déjouer les plans de la police avec malice et on a tendance à se dire que la loi finalement est aussi pourri que ces losers pas vraiment antipathiques. C’est qu’on suit l’intrigue à travers les yeux de ce gamin qui est paumé dès les premières images du film. Comme dans une tragédie antique on voit évoluer ce personnage qui doit faire un choix cornélien : la famille ou l’ordre. Il n’a rien contre ces oncles qu’il découvre sur le tard et en même temps il sait bien de quel côté penche la justice. Mais il ne peut pas se laisser balloter comme ça de part et d’autres : il va devoir trancher.

Le scénario classique d‘Animal kingdom se déroule assez brillamment du début à la fin. Le réalisateur sait où il va nous mener et il ne se perd pas en chemin. Quelques moments restent cependant un tantinet superflus, et la mise en scène par trop stylisée parfois a tendance à énerver un peu. A trop vouloir être ambitieux David Michôd commet parfois péché d’orgueil mais globalement son film reste bien au-dessus de la moyenne. Il peut surtout compter sur une galerie d’acteurs assez formidables en tête desquels se trouve la magnifique Jacki Weaver. Cette actrice australienne qui a fait beaucoup de théâtre campe un personnage bigger than life avec une maîtrise phénoménale. Sinon, pour ne pas gâcher le plaisir, deux ou trois beaux gosses pimentent le long-métrage qui possède par ailleurs un final remarquable.

Ma note : **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

animal 21/08/2014 11:12

Pour un premier long métrage, c'est quand même une jolie réussite. Et puis moi j'adore quand la première scène me scotch d'entrée, chose bien trop rare, et là on a été bien servi quand même ;)

neil 21/08/2014 15:29

Oui pour un premier film il était assez bien fait. À voir pour la suite de sa filmographie.

copa738 14/05/2011 12:28



Très déçu pour ma part. Aucune émotion, un scénario qui bat de l'aile et des dialogues peu inspirés. En fait, c'est très trè loin de la claque annoncée !



Neil 15/05/2011 21:34



Ah tiens une critique négative. C'est rare pour ce film.



Squizzz 09/05/2011 19:05



Encore une bonne critique sur Animal Kingdom . Même si je ne peux pas te suivre quand tu dis que le film est
trop stylisé, moi je trouve qu'il l'est juste ce qu'il faut. C'est peut-être aussi parce que je suis adepte de la mise en scène qui claque un peu.



Neil 09/05/2011 23:27



Moui je te comprends : j'aime bien aussi les mise en scènes qui claquent. Là je trouve que ça apporte beaucoup au film, mais je la trouve parfois too much : oui je sais je pinaille :p



Vincent 08/05/2011 15:35



Je confirme, le final est au poil. Guy Pearce dans un polar, généralement c'est du bon !



Neil 09/05/2011 15:11



Hum.. Alors juste dans un polar on va dire... (oui je sais je chipote ^^)



Haut de page