Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Camille redouble (2012) Noémie Lvovsky

par Neil 9 Septembre 2012, 05:10 Avant-Première

Camille Redouble
Fiche technique
Film français
Date de sortie : 12 septembre 2012
Genre : retour en enfance
Durée : 1h55
Scénario : Maud Ameline, Pierre-Olivier Mattei et Florence Seyvos
Photographie : Jean-Marc Fabre

Musique : Gaëtan Roussel
Avec Noémie Lvovsky (Camille Vaillant), Samir Guesmi (Éric), Judith Chemla (Josepha), Michel Vuillermoz (Le père de Camille), Yolande Moreau (La mère de Camille), Denis Podalydès (Alphonse)…

Synopsis : Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Éric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille… 25 ans plus tard : Éric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans. (allocine)


Mon avis : Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi


Ce que Noémie Lvovsky nous propose avec Camille redouble est assez intéressant. Le film s'inscrit dans un mouvement actuel du cinéma français qui ose de plus en plus aller vers le film de genre en se l'appropriant. La science-fiction avec glissage temporel, une autre actrice et réalisatrice s'y est récemment essayé : c'était Sylvie Testud avec La vie d'une autre. Ici c'est un retour en arrière qui nous est proposé, dont le pitch nous rappelle très fortement Peggy Sue s'est mariée de Francis Ford Coppola. Hommage franc, le film s'en démarque pourtant et retrouve un ton et une atmosphère où l'on reconnaît l'univers de Noémie Lvovsky.


Actrice de second plan, Camille a quarante ans et son mari la quitte pour aller vivre avec une plus jeune. Dévastée, Camille boit trop, se néglige et ne sait plus quoi faire de sa vie. Sa fille de quatorze ans s'en désole mais la laisse partir à sa soirée de réveillon pour célébrer la nouvelle année. Arrivée dans le quartier, Camille rentre dans une horlogerie où un vieil homme lui répare une montre qui lui tient à cœur. A la soirée, elle retrouve ses amies d'enfance, danse et boit plus que de raison. Au moment de sonner les douze coups de minuit, Camille s'évanouit et se réveille dans un hôpital. Quand l'infirmière lui apprend que ses parents sont sur le chemin, elle n'en croit pas ses oreilles : ils sont tous les deux morts.


Le charme de Camille redouble tient beaucoup à son interprète principale, qui est ici également réalisatrice.Noémie Lvovsky est un personnage important du cinéma français et à chacune de ses apparitions à l'écran elle imprime sa patte, son univers. Quoi qu'elle joue, elle est crédible et en l'occurrence le fait qu'elle interprète à la fois son personnage à 40 ans et à 16 ans ne pose aucun problème. Nous rentrons très facilement dans son délire et acceptons tout à fait que les autres la voient comme une adolescente tandis que nous avons une toute autre image à l'écran. Il faut beaucoup d'audace et de talent pour arriver à entraîner les spectateurs d'un film dans un univers et Noémie Lvovsky y parvient ici avec beaucoup élégance et une certaine nonchalance qui n'est pas désagréable.


C'est un film léger que ce Camille redouble, qui traite de nostalgie sans s’appesantir sur son sujet et qui est émouvant sans forcer sur la corde mélodramatique. Les souvenirs d'enfance sont toujours un sujet casse-gueule mais ici l'humour que Noémie Lvovsky insuffle à son film est revigorant. Elle s'appuie, comme souvent les interprètes qui passent à la mise en scène, sur une direction d'acteur impeccable et sur un casting tout à fait cohérent. Le film effleure avec délicatesse pas mal de sujet et s'il traîne parfois en longueur parvient à retranscrire une époque et des sentiments. La façon dont la réalisatrice se met elle-même en scène, croquant quelques-uns de ses traits de caractère avec une bonne dose de dérision, mérite également d'être signalé.

Ma note : ***

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Marcozeblog 18/09/2012 19:03


C'est vrai que Noémie tient le film de tout son charme. Mais, j'ai trouvé le film pas aussi bien que pouvait me le laisser penser tout cet enthousiasme sur le net ... Je l'attendais  la
comédie géniale de la rentrée et en fait pas trop !

Neil 23/09/2012 10:10



L'enthousiasme est un peu trop fort en effet : ce n'est peut-être pas LA comédie de la rentrée. Mais le film est bien sympa.



Wilyrah 18/09/2012 12:49


J'en suis ressorti bien mélancolique...

Neil 18/09/2012 17:51



Et je peux le comprendre. Mais l'humour du film fait tout de même passer la pilule.



Affred 14/09/2012 06:36


En tout cas j'ai adoré me replonger dans cette époque (j'avais à peu près le même âge que les personnages)...Un film frais et léger plein de nostalgie. Lvovsky fait toujours mouche avec ses
films...

Neil 14/09/2012 11:56



Ah oui la transposition des années 80 est très bien faite. Un joli petit film qui mérite le coup d'oeil.



Haut de page