Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Harry Brown (2010) Daniel Barber

par Neil 4 Janvier 2011, 06:51 2010's

Fiche technique
Film britannique
Date de sortie : 12 janvier 2011
Genre : spirale de violence
Durée : 1h43
Scénario : Gary Young
Image : Martin Ruhe
Musique : Martin Phipps et Ruth Barrett
Avec Michael Caine (Harry Brown), Emily Mortimer (Inspecteur Frampton), Ben Drew (Noël Winters), Charlie Creed-Miles (Sergent Hicock), Liam Cunningham (Sid Rourke), David Bradley (Leonard Attwell)…

Synopsis : Ancien marine à la retraite, Harry Brown vit dans un quartier difficile de Londres. Témoin de la violence quotidienne engendrée par les trafics de toute sorte, il évite soigneusement toute confrontation et invite son vieil ami Leonard à en faire de même. Le jour où l'inspectrice Frampton lui annonce le meurtre de Leonard, Harry est dévasté, (allocine)

Mon avis : Quand il n'y a plus d'espoir et qu'on a rien à perdre

C'est dans l'univers de la publicité et de l'audiovisuel que Daniel Barber s'est fait connaître. Son premier long-métrage, Harry Brown, s'en ressent d'ailleurs fortement. Recherche de l'efficacité, du choc visuel, maîtrise du rythme et du cadre : toutes ces qualités sont présentes dans le film du réalisateur britannique. Mais ces armes sont dangereuses : elles appuient parfaitement le propos du metteur en scène, tellement bien qu'on peut avoir le sentiment d'être manipulé en regardant le film. Car Harry Brown est un film à thèse, dur, sans concession, mais aussi ambigu.

Dans sa cité de la périphérie londonienne, Harry vit seul depuis que sa femme est dans le coma. Il va la voir tous les jours en évitant soigneusement de passer par le tunnel squatté par une bande de jeunes peu recommandables. Tous les jours il est témoin de nouvelles scènes de braquage ou de tabassage sans pouvoir changer quoi que ce soit. Il rencontre régulièrement son ami Leonard dans le pub de Sid ; ils jouent aux échecs tous les deux. Leonard aussi en a assez de ces jeunes violents qui s'en prennent aux plus faibles. Il fait part à son ami de sa volonté d'utiliser la violence pour se défendre. Harry lui déconseille d'en passer par là et l'engage à alerter la police, ce que Leonard a déjà fait, sans suite.

On ne peut rien reprocher à la mise en scène de Harry Brown. La construction du film est assez bien faite, la violence brute des scènes choque extrêmement sans jamais être complaisante. Pratiquement toutes les scènes ont le même schéma narratif : on pose la situation, on la développe, arrivé à sa conclusion survient l'élément de surprise puis le retournement de situation. Ça pourrait être répétitif, c'est fait exprès pour enfoncer le clou, encore et encore, jusqu'à ce que le spectateur dise stop, ok, j'ai compris, je me rends, tu as raison.

D'anodine en début de film, la violence monte crescendo de scène en scène pour finir en boucherie improbable. Encore une fois Daniel Barber semble nous dire combien la situation est inextricable et combien il est nécessaire d'appliquer des méthodes extrêmes. C'est comme s'il s'excusait d'avoir recours à un procédé qu'il n'aime pas mais qu'il juge inévitable. Car c'est bien le fond qui est polémique dans Harry Brown. Tous les protagonistes du film ont beau le nier, c'est bien l'auto-défense qui est encore une fois remise en question ici.

Et la situation a beau être inextricable, la réalité a beau être certainement à l'image, voire pire que ce qu'on nous montre à l'écran, le débat n'est clairement pas si simple que ça. Et le réalisateur s'en sort un peu trop facilement par une pirouette finale très discutable. Pour le reste, Harry Brown est un film dont les qualités artistiques sont évidentes. Michael Caine et Emily Mortimer sont particulièrement bons dans leurs rôles respectifs, tous deux dans la sobriété et évitant la sensiblerie. Le film n'évite pas un bon nombre de caricatures mais a le mérite d'aborder son sujet de front, sans faux semblant. En sortant, on est remué, et qu'on soit d'accord ou pas, le débat risque d'être houleux.


Ma note : *

Harry Brown (2010) Daniel Barber
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Wilyrah 09/01/2011 13:28


VU il y a quelques mois. Pas chroniqué mais ça pourrait ressembler à ta fiche. Je ne savais pas qu'il sortait en 2011. Je vais devoir l'enlever de ma sélection 2010 ^^

Meilleurs vœux pour 2011 !


Neil 09/01/2011 21:52



Moui il est sorti en tout début d'année donc bon... entre les deux on va dire !
Merci Wilyrah, meilleurs voeux à toi aussi.



dasola 04/01/2011 11:16


Bonjour Neil, j'ai vu ce film en avant-première début décembre. Je suis sortie secouée et je l'ai dit à l'attachée de presse qui m'avait invitée. Je n'ai pas encore fait de billet sur ce film, elle
m'a dit d'attendre : elle a peur que cela soit très négatif. Je ne conseille ce film aux âmes sensibles. C'est un film qui va en effet provoquer des débats. Je conseille le film pour les acteurs
mais pas pour ce qu'il montre. C'est vraiment le premier film très noir que je vois sans avoir été prévenue. Bonne journée.


Neil 04/01/2011 14:06



Bonjour Dasola, j'ai moi aussi vu le film en avant-première début décembre. Et comme toi je suis sorti de la projection extrêmement remué, comme ça ne m'étais pas arrivé depuis longtemps au
cinéma. J'ai trouvé la mise en scène très efficace mais je ne suis pas du tout d'accord avec le fond. D'ailleurs j'ai réévalué sa note vers le bas depuis. Bonne journée.



Haut de page