Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imogene (2013) Sharl Springer Berman et Robert Pulcini

par Neil 27 Août 2013, 05:07 En salles

Imogene.jpgFiche technique
Film américain
Titre original : Girl Most Likely
Date de sortie : 7 août 2013
Durée : 1h42
Genre : gourde paumée
Scénario : Michelle Morgan
Image : Steve Yedlin
Musique : Rob Simonsen
Avec Kristen Wiig (Imogene), Darren Criss (Lee), Annette Bening (Zelda), Matt Dillon (George Bousche), Natasha Lyonne (Allyson), Christopher Fitzgerald (Ralph)…


Résumé
 : Après avoir tout tenté pour attirer l’attention de son petit ami qui vient de la quitter, Imogene, auteur new-yorkaise sans succès, se voit obligée de retourner dans le New Jersey où elle doit à nouveau cohabiter avec sa famille plutôt excentrique. (allocine)


Mon avis
: une comédie américaine de plus sans saveur ni intérêt


Mari et femme, les réalisateurs d’Imogene ont débuté leur carrière à la fin des années 1990 avec un documentaire qui se fait remarquer. Quelques années plus tard c’est avec American splendor qu’ils signent leur entrée dans le long-métrage de fiction. Pratiquement dix ans plus tard, ils ne signent cette fois ci plus le scénario, qu’ils confient à l’actrice canadienne de série Michelle Morgan (une homonyme). Pour le casting, ils prennent les stars montantes du moment que sont Kristen Wiig, la vedette de la comédie à succès Mes meilleures amies et Darren Criss le jeune acteur qui a fait parler de lui avec sa prestation dans la série musicale Glee. Voilà qui est très télévisuel, sans compter le fait que ladite Kristen Wiig s’est fait la main dans le fameux Saturday night live.


Après une soirée mondaine où elle n'a eu de cesse de courir après lui, le fiancé d'Imogene la plaque dans un taxi. Désespérée, la jeune femme passe son temps à pleurer et à se morfondre, quand sa directrice la convoque dans son bureau pour la virer. Imogene touche alors le fond et fait une ultime tentative pour récupérer son ex fiancé en simulant un suicide. Mais celle qui la trouve inconsciente est son amie Dara, et Imogene se retrouve sur un lit d'hôpital à recracher les pilules qu'elles avait ingérées. Le médecin est persuadé qu'elle est dépressive et refuse de la laisser partir toute seule. L'unique personne qu'il arrive à joindre est sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis des lustres. Celle-ci est maniaco-dépressive et Imogene a souffert de son éducation qu’elle juge trop laxiste : autant dire qu’elle ne se réjouit pas de passer quelques jours avec elle.


Le scénario d'Imogene n'est ni fait ni à faire, cumulant clichés et situations prévisibles. On a vu cent fois, et de bien meilleure façon, cet antagonisme mère-fille entre une maniaco-dépressive et une paumé. Le cinéma, particulièrement hollywoodien, ne cesse de nous montrer cette figure de la jeune (ou moins jeune) femme mal dans sa peau, qui a tout perdu et qui pourrait faire passer le personnage principale de Frances Ha comme équilibrée. Ajoutez à ça une pseudo histoire d'amour qui ne tient pas le coup, une histoire d'agent secret qui n'a rien à y faire et un personnage au quotient intellectuel déficient et vous aurez fait le tour du sujet. C'est à se demander comment le script a pu passer les étapes de la relecture, à moins que les producteurs ne prennent le public pour des idiots, ou qu'ils ne veuillent tout simplement que surfer sur une certaine vague.


Car évidemment, on l’a dit et redit, Imogene possède dans son casting Kristen Wiig et Darren Criss. Soit deux des icônes du moment, l'une venant d'un courant cinématographique américain qui a le vent en poupe, soit la famille Apatow, et l'autre débarquant d'une série à succès. La première a un faux-air de Jennifer Aniston qui aurait mal vieilli, et c'est peu dire vu l'absence de charisme de cette dernière. L'autre n'a pas grand chose à faire sinon une chorégraphie et quelques chansons à fredonner. Les réalisateurs en ont d'ailleurs bien conscience, nous faisant des clins d'œil biens appuyés à Friends ou à Glee. C'est peut-être là que le film semble déclarer forfait tout de go, laissant le champ libre à l'imaginaire télévisuel, qui prend ici le pas sur le cinéma. Un constat d’échec amer, cynique et décevant.


Ma note
: °

Fred
est d’accord avec moi

commentaires

D&D 16/09/2013 12:24


Ah l'angoisse... Franchement : Kristen Wiig et Annette Benning, je me régalais d'avance... et tout le monde dit que c'est tout pourri... Au point que, décidément, je passe mon tour. Quel
dommage...

Neil 17/09/2013 17:02



Je t'avoue que Kristen Wiig ça ne me disait rien jusqu'ici. Et qu'après avoir vu ce film je ne suis pas plus convaincu que ça. Vraiement un film sans intérêt.



Haut de page