Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je suis le seul joueur de foot homo (2009) Yoann Lemaire

par Neil 3 Mars 2019, 04:08 Bouquins

Fiche technique
Roman français
Date de parution : 1er décembre 2009
Écrit avec la collaboration d’Alexandre Delmar
Genre : témoignage édifiant
144 pages
Édité chez Textes Gais

Synopsis : Parmi les 2 300 000 licenciés de la Fédération Française de Football, Yoann Lemaire est le seul joueur affichant son homosexualité. Son coming-out ne laisse pas indifférent, méprisé par certains de ses partenaires de club, il reçoit pourtant le soutien de grands footballeurs. (fnac)

Mon avis : « Le foot c’est pas un sport de tapette » (méga sic)

Un peu de militantisme ne peut jamais faire de mal. Car mine de rien c’est un acte militant non négligeable qu’a fait Yohann Lemaire en écrivant Je suis le seul joueur de foot homo, enfin j’étais… C’est une action symbolique qui tranche dans le lard : à entendre les propos de certains, voire de la majorité des sportifs, l’homosexualité est un tabou encore majeur dans le milieu. Non pas que les préférences sexuelles doivent être un argument à mettre sur la balance lorsqu’il s’agit d’évaluer des performances sportives. Mais quand des enjeux financiers sont en jeu, force est de constater que l’image publique d’un joueur de football doit rester lisse. Et pourquoi le fait d’être homo ne serait pas considéré comme tel, demandez aux sponsors.

Dans son village des Ardennes, le petit Yoann grandit en admirant ses idoles, les joueurs de foot. Il aime se sport à la folie et délaisse quelque peu ses études, préférant les stades aux salles de cours. Il grandit en jouant innocemment avec ses potes, découvrant petit à petit des penchants homosexuels qu’il ne sait pas encore nommer. Fan de l’équipe de l’Olympique de Charleville-Mézières, il va assister avec consternation à la relégation de l’équipe en National et à son dépôt de bilan. Plus tard, l’entraîneur du club de Chooz, le village voisin, recrute Yoann : c’est le début de sa carrière en amateur. Bientôt intégré à la sélection des Ardennes, Yoann Lemaire vit enfin sa passion au grand jour.

Le style littéraire de Je suis le seul joueur de foot homo, enfin j‘étais… n‘est pas flamboyant. Et on ne peux le reprocher à Yoann Lemaire, qui n’est pas un écrivain. Il retranscrit cependant fidèlement et avec beaucoup d’authenticité son histoire, qui est très intéressante. L’aide apportée par Alexandre Delmar dans le projet est d’ailleurs visible : on sent bien la patte de l’auteur de romans à thématiques gays. Ce qui n’est pas forcément un atout monumental : Delmar a tendance à rendre mièvres certaines situations, en particulier lorsque sont évoqués les aventures intimes du personnage. On a parfois l’impression de se retrouver dans un roman Harlequin, mais qu’importe : ici c’est la force du témoignage qui prévaut sur tout le reste.

Car Je suis le seul joueur de foot homo, enfin j’étais… nous emmène dans les coulisses d’un monde dur, où l’homophobie règne insidieusement. Le nombre de situations conflictuelles dans lesquelles a pu se trouver Yoann Lemaire du simple fait de son coming-out est tout à fait hallucinant. On vibre avec lui lorsqu’il tente de se défendre contre des cons joueurs ou des supporters l’insultent ou prennent à partie sa mère. On s’étonne de la tranquille passivité de ses dirigeants, qui iront jusqu’à lui retirer sa licence alors qu’il est un des meilleurs joueurs de l’équipe. Tout ça parce qu’il a souhaité promouvoir, avec l’aide du Paris Foot Gay, des valeurs fraternelles, ou juste de tolérance. On est peut être ici en présence un petit livre mais qui mérite d’être salué : c’est avec des petits pas qu’on finit toujours par avancer.

Ma note : **

Je suis le seul joueur de foot homo (2009) Yoann Lemaire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

D&D 14/04/2011 02:25


Jamais entendu parler de cette histoire. Et comme j'ai tendance à trouver le monde du foot merveilleux (hum), j'imagine que ça doit valoir des points... Quelle idée aussi, fallait faire de la
danse, tout le monde sait ça (humour très noir of course).


Neil 14/04/2011 09:53



Mort de rire : j'adore cet humour second degré. ^^
L'histoire a fait des vagues sans en faire vraiment, à mon avis nombreux sont ceux qui sont passé à côté comme toi



Phil Siné 07/02/2011 12:36


je crois que je l'avais entendu ce monsieur... c'est intéressant et comme tu dis, tant pis pour le style dans ce genre de bouquin, le témoignage peut suffire...


Neil 07/02/2011 13:40



L'affaire a fait pas mal de bruit, et puis il y a eu quelques rebondissements récemment. C'est un témoignage intéressant.



Haut de page