Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La dame de fer (2012) Phyllida Lloyd

par Neil 23 Février 2012, 06:42 2010's

Fiche technique
Film britannique
Date de sortie : 15 février 2012
Titre original : The iron lady
Genre : biopic intériorisé
Durée : 1h44
Scénario : Abi Morgan
Image : Elliot Davis
Musique : Thomas Newman
Avec Meryl Streep (Margaret Thatcher), Jim Broadbent (Denis Thatcher), Susan Brown (June), Harry Lloyd (Denis Thatcher jeune), Phoebe Waller-Bridge (Susie), Iain Glenn (Alfred Roberts)…

Synopsis : Margaret Thatcher, première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Âgée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. (allocine)

Mon avis : L’absence de choix fait rarement de bons films

On parle de La dame de fer depuis maintenant bien longtemps. Combien d’images ont filtré d’une Meryl Streep grimée dont on saluait sans même l’avoir vue jouer la précision de sa ressemblance avec Margaret Thatcher. Combien de supputations ont été formulées quant à la capacité de la réalisatrice à pouvoir rester objectif face à un tel sujet. Il faut dire que les doutes ont commencé à émerger quand on a su que c’était Phyllida Lloyd, la réalisatrice du faible Mamma Mia !, qui allait se charger du biopic. Et quand on connaît l’intensité des reproches que nombre d’observateurs font rétrospectivement à la dame de fer qui a gouverné la Grande-Bretagne durant onze ans, on comprend mieux l’enjeu d’un tel film.

Une vieille femme fait ses courses dans un supermarché, s‘étonnant du prix du lait. Quand elle rentre chez elle, sa gouvernante June la sermonne d’être sorti non accompagnée. Car Margaret Thatcher n’a plus toute sa tête, et elle doit rester chez elle toute la journée. La moindre conversation, le moindre geste la plonge dans ses souvenirs de jeunesse et ses années au gouvernement. Ne distinguant plus trop l’imaginaire de la réalité elle parle régulièrement à son défunt mari, dont elle doit trier les vêtements mais n’arrive pas à se résoudre. Elle préfère repenser à ses premiers pas en politique, elle la fille d’épicier qui s’est faite toute seule dans un monde macho.

Si l’on considère La dame de fer comme le portrait d’une vieille femme sénile, on peut considérer que le film est réussi. Il parvient assez bien à nous faire prendre conscience des terribles difficultés que peut ressentir cette vieille femme qui n’a plus toute sa tête. Mais cette femme est Margaret Thatcher, et c’est sa vie qui nous est racontée par intermittence, selon ses propres souvenirs. Ne sachant jamais choisir entre les deux traitements d’un même sujet, Phyllida Lloyd finit par ne donner aucune saveur à son film.

D’un côté nous avons des images terrifiantes d’une femme tourmentée, magnifiquement interprétée par Meryl Streep. De l’autre nous avons les fragments de vie d’une femme controversée, forcément partiaux puisqu’ils nous ne sont montrés que d’un point de vue, et évite soigneusement de trancher. Et La dame de fer de ne jamais prendre son sujet à bras le corps, si tant est que le film en ait un. La mise en scène sans élan de la réalisatrice et le sentimentalisme primaire qu’elle apporte de façon grossière n’arrangent rien, et la musique ultra présente devient vite énervante.

Alors certes La dame de fer possède un atout majeur en la présence de Meryl Streep, absolument phénoménale. On sent qu’elle tient un rôle à Oscar qui la conduit à aller parfois plus dans l’imitation et dans la performance que dans la finesse. Mais les éclairs de confusion qui jaillissent de son visage et la force de caractère qu’elle réussit à retranscrire sont tout à fait louables. Un film d’actrice donc, pas si mauvais qu’on pourrait l’imaginer mais qui n’apporte pas grand-chose à l’Histoire ni même au cinéma.


Ma note : *

La dame de fer (2012) Phyllida Lloyd
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

D&D 22/04/2012 17:01


Bon ben je vais continuer à passer mon tour, hein ! :-)

Neil 22/04/2012 22:23



Euh... moui tu peux, même si l'interprétation de Meryl Streep est impressionnante.



Eeguab 25/03/2012 20:55


C'est sûr,le film n'est pas bon.Déjà je ne suis pas fan des biopics Plein de boursouflures ,le mari fantôme,mais aussi une musique absolument envahissante,un ou deux plans qui la
"sacralisent" presque en majesté,un "vieillissement" que moi je trouve proche du ridicule.Mais ce film a été souvent descendu outre-mesure malgré tout.A cause du sujet même,comme si on ne devait
faire des films que sur les bonnes consciences,forcément de tendances opposées.C'est si simple,la vie...

Neil 26/03/2012 09:23



Sur le vieillissement moi je trouve que c'est assez bien fait. Quant à l'accueil général du film, je l'ai trouvé également outrancièrement négatif et sans demi-mesure.



Squizzz 04/03/2012 00:18


Ca fait longtemps que je suis pas passé sur ton blog, j'ai honte :( j'ai plus le temps de rien.


Bref, je suis pas là pour parler de ma vie, ni de La Dame de fer, qui est un film sans intérêt (hormis Meryl Streep), mais pour pousser un coup de gueule envers ce "faible" apposé devant
Mamma Mia ! Non que le film soit un chef d'oeuvre, mais c'est un peu un plaisir coupable ultra kitsch qui donne la patate !

Neil 07/03/2012 14:51



Moi aussi j'ai de moins en moins de temps d'aller voir les autres blogs...
Mamma Mia ! était sympa, je suis d'accord, mais pour moi ça tenait plus aux chansons d'ABBA qu'au film en lui même. Ultra kitsch cela dit, oui c'est sûr, mais c'est pas
désagréable en effet.



Jérémy 02/03/2012 17:48


Moi j'y vais carrément : faire un biopic sur Thatcher c'est déjà la marque d'une absence d'inspiration, mais en faire aujourd'hui un film complaisant et misérabiliste sur la grande figure
conservatrice européenne, c'est se moquer royalemment du spectateur de 2012.

Neil 02/03/2012 19:09



Oui je comprends bien, et en plus vu que le film manque de souffle ça n'arrange pas les choses



dasola 25/02/2012 22:37


Rebonsoir Neil, même si je suis une grande admiiratrice de Meryl Streep, je n'irai pas voir ce film. Pas tentée par l'histoire. Et Mamma Mia était nullissime. Bonne soirée.

Neil 26/02/2012 10:19



J'hésitais et finalement je me suis dit que je voulais me forger ma propre opinion. Le sujet m'intéresse mais il n'est pas vraiment traité dans le film, c'est dommage. Bonne journée dasola.



Phil Siné 24/02/2012 12:42


un film qui n'apporte rien en effet... et qui est limite dangereux aussi, dans sa représentation presque plaisante de cette horrible dame...

Neil 25/02/2012 11:20



Oui mais je ne voulais pas partir sur un démontage politique : je voulais analyser le film et non ce qu'il véhicule... (même si je suis d'accord avec toi)



Haut de page