Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chuchoteur (2009) Donato Carrisi

par Neil 13 Juin 2013, 05:42 Bouquins

Chuchoteur.jpegFiche technique
Roman italien
Titre original : Il suggeritore
Date de parution : 5 mai 2010
Genre : meurtres en série
440 pages
Édité chez Calmann-Lévy


4ème de couverture : Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis le début de l'enquête, le criminologue Goran Gavila et son équipe ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu’ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Mila Vasquez, experte en affaires d'enlèvement.

Mon avis: filles kidnappées et enquête à rebondissements

En Italie, Le chuchoteur, premier roman de Donato Carrisi, est devenu un best seller assez rapidement. L'auteur a d'ailleurs enchaîné un deuxième succès trois ans plus tard avec Le tribunal des âmes. Ancien juriste et spécialiste en criminologie, il s'est beaucoup documenté avant d'écrire son roman et a étudié de nombreux cas de tueurs en série célèbres. Il s'est en particulier inspiré d'un tueur en série italien, Luigi Chiatti, qui tua au début des années 1990 deux petits garçons. Carrisi a utilisé comme trame de fond le modus operandi de ce serial killer sur qui il avait écrit une thèse. C'est le genre de livres que l'on verrait tout à fait être adapté au cinéma, ce dont l'éditeur a tout à fait conscience, vu le nombre de fois où il fait référence à Hannibal Lecter en présentant le roman. Mais à en croire Internet, ce n'est visiblement pas encore le cas.

Dans une clairière entourée par une nuée de policiers, le professeur Goran Gavilla retrouve l'agent spécial Stern. Celui-ci lui explique la macabre découverte qu'on fait un peu plus tôt deux jeunes garçons qui se promenaient dans la forêt. Leur chien flaire une odeur étrange, et il creuse, laissant apparaître une chose. La police locale arrive, décide de creuser tout autour et trouve cinq petites fosses qui contiennent chacune un bras gauche. Ils appartiennent à des petites filles âgées entre neuf et treize ans ; or trois semaines plus tôt a débuté la disparition d'une fillette, et quatre autres l'ont depuis suivie. Pourtant la police est sur ses gardes depuis pas mal de jours, mais n'arrive pas à mettre le doigt sur une quelconque piste. C'est là qu'entre en piste l'unité d'investigation pour les crimes violents, qui ont fait appel au criminologue Goran Gavila.

L'intrigue du Chuchoteur est assez bien ficelée. Nous suivons dès le début du roman les avancées de l'enquête, infiltrés que nous sommes au cœur de l'équipe d'investigation. Même si les rebondissements sont trop nombreux et souvent improbables, nous pouvons mener notre enquête, se féliciter d'avoir trouvé de bonnes pistes et découvrir avec surprises le reste. Les amateurs d'univers ésotériques en auront pour leur grade, en particulier avec l'épisode de cette nonne improbable captant des messages extrasensoriels. La résolution finale est un peu trop abracadabrantesque mais le rythme haletant du roman ainsi que les personnages pittoresque qui émaillent l'action sont intéressant. L'analyse des protagonistes est également bien fouillée, et les relations qui les animent nous sont amenées de façon fluide sans trop empiéter sur le suspens.

L’écriture du Chuchoteur est assez fluide. Les chapitres se succèdent de manière logique et l’intrigue avance sans trop de digressions inutiles. On peut reprocher quelques redondances, l’auteur semblant vouloir faire le point régulièrement sur l’avancement de l’enquête, ce qui plombe parfois le récit. Jusqu’au dénouement où les événements s’enchaînent rapidement, le lecteur étant paradoxalement un peu perdu. Mais globalement le roman se lit avec plaisir et on est happé par le suspens, retardant page après page le moment où l’on souhaite fermer le livre avant la prochaine fois. Pour une première œuvre, on sent toutefois que Donato Carrisi connaît bien son sujet et possède un réel talent d’écriture. La conclusion laisse présager une suite, ce qui est visiblement démenti par son deuxième roman dont les protagonistes ne sont pas les mêmes.


Ma note : ***

commentaires

dasola 13/06/2013 20:40


Rebonsoir Neil, j'avais écrit tout le bien que je pensais de ce film http://dasola.canalblog.com/archives/2010/07/13/18542015.html le 13/07/10. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître,
malheureusement le roman suivant (Le tribunal des âmes) n'est pas à la hauteur (je n'ai pas écrit de billet). Bonne soirée.

Neil 15/06/2013 18:30



Rebonjour Dasola, je vais aller lire ça. C'est marrant aque tu emploies le mot "film", le livre ayant un traitement assez cinématographique. Bonne journée.



Haut de page