Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les demoiselles de Rochefort (1967) Jacques Demy

par Neil 25 Juillet 2010, 02:13 1960's

Demoiselles_Rochefort.jpg
Fiche technique
Film français
Date de sortie : 8 mars 1967
Genre : amours chorégraphiées
Durée : 2h04
Scénario : Jacques Demy
Photographie :
Musique : Michel Legrand
Avec Catherine Deneuve (Delphine Garnier), Françoise Dorléac (Solange Garnier), Danielle Darrieux (Yvonne Garnier), Jacques Perrin (Maxence), Michel Piccoli (Simon Dame), Gene Kelly (Andy Miller), George Chakiris (Etienne)…

Synopsis : Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elle vivent dans la musique comme d'autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue... Allociné)

Mon avis : Charmantes badineries magnifiquement servies

Alors que Les parapluies de Cherbourg viennent d‘avoir un succès qui assied la notoriété de Jacques Demy, celui-ci va pouvoir en profiter pour son prochain long-métrage. Il va pouvoir réaliser le film dont il rêve depuis longtemps : une vraie belle comédie musicale à l’américaine. Sous ces auspices naissent Les demoiselles de Rochefort, avec en prime la participation de guest-stars internationales : George Chakiris qui sort tout juste de West Side Story et l’incomparable Gene Kelly. Complété par un casting impeccable, c’est dire si Jacques Demy avait tout pour faire du film un festival de paillettes et de glamour.

A Cherbourg se prépare une foire commerciale. C’est là que vivent Delphine et Solange Garnier, les filles d’Yvonne, patronne d’un restaurant. Solange est compositrice tandis que Delphine est danseuse. Jumelles, elle s’entendent comme pas deux et rêvent du grand amour, celui qui les fera vibrer. Elles rêvent aussi d’aller à Paris pour accomplir leurs rêves de midinettes. Au port on rencontre aussi Maxence, soldat malgré lui et peintre à ses heures. Il a fait le portrait de la femme de sa vie, celle qu’il cherche depuis toujours.

Quelle maestria se dégage des Demoiselles de Rochefort ! C‘est dingue comme Jacques Demy avait un sens aigu de la chorégraphie, et à quel point il peut la mettre en avant dans le film. Qu’on aime ou pas la danse, la musique de Michel Legrand et les frivolités, on est tout de suite emportés par le rythme, l’énergie déployée et le sens de la mise en scène. Tout dans le film est filmé de façon millimétrée, chaque geste, chaque parole est pesé, harmonieux. Le scénario n’est absolument pas brillant, et on peut ressentir certains flottements, qu’importe : l’ensemble est tellement vivifiant, tellement léger, tellement charmant qu’on est tout de suite emballé par cette délicieuse comédie musicale.

Et puis Les demoiselles de Rochefort c‘est évidemment la présence électrisante à l‘écran des sœurs Dorléac, Catherine et Françoise. La première est déjà une star en puissance et son talent éclate au grand jour, on la voit qui s’épanouit devant la caméra et c’est un pur bonheur. C’est aussi un immense plaisir que de voir, pour son dernier rôle malheureusement, Françoise Dorléac qui avait, on se le rend compte, un potentiel incroyable et un charme fou. Tout dans ce film met en joie : la musique entraînante, les couleurs chatoyantes, l’histoire gentillette et les personnages candides. On gardera longtemps en tête la chanson des sœurs jumelles et on repartira le cœur léger et l’humeur badine.

Ma note : 8,5/10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

D&D 22/08/2010 02:48


Et alors, vraiment, à voir en salle ;-)


Neil 22/08/2010 21:58



Je le note. S'il passe j'essaierai de ne pas le rater.



D&D 18/08/2010 09:50


"Quelle maestria se dégage des Demoiselles de Rochefort !". Pas mieux. Pas mieux qu'Eeguab. Un enchantement total.
Comme un miracle. Comme "Les Parapluies", mais là, attention, tragédie...
Cela fait d'ailleurs trop longtemps que je n'ai vu l'un ou l'autre...


Neil 18/08/2010 14:02



Oh, j'aimerais bien voir Les parapluies...



Eeguab 25/07/2010 10:38


A fond de ton avis.Ici tout est grâce,bonbon de qualité, vitalité,délicieuse badinerie comme tu le dis.Même un pont transbordeur devient un pont trans-bonheur.Aucune fausse note.Curieusement je
n'ai jamais vu Les parapluies...


Neil 25/07/2010 11:08



Oui, aucune fausse note, exactement. Moi onn plus je n'ai pas vu Les parapluies..., mais je suis curieux de voir ce que ça donne.



Haut de page