Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les garçons et Guillaume, à table ! (2013) Guillaume Gallienne

par Neil 12 Septembre 2013, 05:04 2010's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 20 novembre 2013
Durée : 1h25
Genre : coming in
Scénario : Guillaume Gallienne
Image : Glynn Speeckaert
Avec Guillaume Gallienne (Guillaume), Françoise Fabian (la grand-mère), André Marcon (le père), Diane Kruger (l’employée), Charlie Anson (le camarade), Nanou Garcia (l’espagnole)...


Résumé : Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie »; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. (allocine)

Mon avis : moi, si j’étais une femme…

L’anecdote peut prêter à sourire mais finalement elle est tout à fait cohérente :Guillaume Gallienne se plaît à dire que l’idée d’écrire Les garçons et Guillaume, à table ! lui est venue lors d’une séance de psychanalyse. Il s’est souvenu tout d’un coup que quand il était petit sa mère employait souvent cette expression. Puis d’autres éléments sont revenus à sa mémoire et il a décidé de sublimer ces expériences peu banales au travers d’une pièce de théâtre. Il se produit ainsi en 2008 au Théâtre de l’Ouest parisien dans ce one-man show qui cartonne. Puis il partit en tournée à travers la France, et notamment au théâtre parisien de l’Athénée. Parallèlement, le sociétaire de la Comédie Française songe à une adaptation, qui sera sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes où le film sera ovationné.

Dans la chambre de sa mère, Guillaume discute tandis qu’elle fume une cigarette nonchalamment. Il lui dit en particulier combien il aime quand elle prend l’accent espagnol, et elle le prend au mot. Elle lui explique que comme chaque année, il ne partira pas en vacances avec son père et ses frères, puisqu’il n’aime pas le sport, qu’ils vont pratiquer tout l’été. En revanche, elle a décidé de l’envoyer dans une famille espagnole pour apprendre cette langue qu’il apprécie visiblement. Arrivée là-bas, Guillaume trouve une ville pas très attrayante et se voit accueilli par Paqui, une espagnole qui le prend sous son aile. Elle décide de lui apprendre à danser la sévillane, et tous les jours durant son séjour il s’entraîne avec toutes ses amies. Il parvient à très bien maîtriser la danse, le seul hic étant qu’il la pratique comme une femme.

Dès le début des Garçons et Guillaume, à table ! le ton est donné : nous nous retrouvons dans une chambre, avec deux protagonistes interprétés par le même acteur. Le dispositif est donc assez théâtral, et qui plus est c’est Guillaume Gallienne qui interprète ici son propre personnage adolescent ainsi que sa mère. Le dialogue est initié, et il ne faut pas attendre longtemps avant que la salle de cinéma ne rie à gorge déployée. C’est alors parti pour moins d’une heure et demi de bons mots ininterrompus et de scènes irrésistibles.

Notons d’ailleurs que le réalisateur ne commet pas la fausse note de délayer son récit : le film dure pile la bonne longueur. Le scénario est impeccable et les anecdotes du personnage principal sont à mourir de rire. Reste à espérer à l’auteur qu’il en a exagéré certaines, tant elles semblent parfois, en prenant du recul, incroyablement cruelles. Par contre Les garçons et Guillaume à table ! n’est certainement pas un monument de mise en scène. Le caractère scénique de l’œuvre se voit nettement, d’autant que l’auteur ne s’en cache pas. Et c’est tout à son honneur, puisqu’il en joue de façon honnête, mais les séquences où il apparaît sur la scène d’un théâtre ne sont pas des plus réussies.

Il parvient toutefois à nous cueillir avec ce dispositif lors d’une très jolie scène finale, et d’ailleurs qu’importe puisque l’essentiel n’est pas là. Le principal c’est l’humour décalé et mordant qu’il utilise à bon escient. Certains passages des G
arçons et Guillaume à table ! sont assez mémorables comme lorsqu’il se retrouve chez le psychanalyste ou quand il tombe à l’internat sous le charme (et on le comprend) du beau Charlie Anson. Avec cette succession de malentendus fâcheux, Guillaume Gallienne parvient avec talent à nous faire passer un excellent moment.

Ma note : ***

Les garçons et Guillaume, à table ! (2013) Guillaume Gallienne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

dasola 18/09/2013 10:24


Bonjour Neil, je compte bien aller le voir dès qu'il sortira. Bonne jounée.

Neil 20/09/2013 07:24



Bonjour Dasola, le film vaut le coup : tu devrais apprécier :)



Marcozeblog 14/09/2013 11:59


Hey, ça donne trop envie. Vivement novembre

Neil 14/09/2013 18:54



Ah oui, c'est vraiment une très bonne comédie, à voir :)



mymp 13/09/2013 12:23


Je trouve qu'on en a fait un flan pour pas grand-chose : ça reste sympathique, mais certainement pas super drôle (c'est même lourd par moment, voir la scène à la cure thermale). Quant à la réal,
comme tu dis, c'est sans surprise. Il reste Gallienne dans le rôle de sa mère, vraiment irrésistible.

Neil 14/09/2013 11:32



Ah mais moi je me suis vraiment marré. Sincèrement, ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu toute une salle rire en même temps, et avec un humour assez fin (sauf pour la scène de la cure
thermale qui je te l'accorde n'est pas la plus bienvenue).



Haut de page