Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Miracle en Alaska (2012) Ken Kwapis

par Neil 15 Avril 2012, 05:30 2010's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 18 avril 2012
Titre original : Big miracle
Genre : lutte écologiste
Durée : 1h47
Scénario : Jack Amiel et Michael Begler , sur une idée de Thomas Ambrose
Image : John Bailey
Musique : Cliff Eidelman
Avec John Krasinski (Adam Carlson), Drew Barrymore (Rachel Kramer), Dermot Mulroney (Scott Boyer), Kristen Bell (Jill Jerard), Ted Danson (J.W. McGraw), Vinessa Shaw (Kelly Meyers)…

Synopsis : Octobre 1988. Pour sauver trois baleines grises de Californie, piégées dans les glaces du Cercle arctique, un journaliste recrute son ancienne petite amie, une volontaire de Greenpeace. (allocine)

Mon avis : Sauvez les baleines grises

Basé sur un fait réel qui s'est déroulé en 1988, Miracle en Alaska nous raconte l'épopée d'un sauvetage. L'Opération Breakthrough fut menée pour sauver trois baleines grises piégées dans les glaces du nord de l'Alaska. Le réalisateur Ken Kwapis, apparemment engagé pour la cause écologiste, utilise les grands moyens hollywoodiens pour nous embarquer dans un univers assez peu habituel dans de telles productions. Il s'adjoint l'aide de quelques stars comme Drew Barrymore pour élargir son audience.

Journaliste en poste dans un village perdu en Alaska depuis plusieurs mois, Adam Carlson s'apprête à rentrer à Anchorage. Un gamin du coin l'entraîne dans un dernier reportage où il découvre par hasard trois baleines coincées dans les glaces du Cercle Arctique. Pendant ce temps, l'activiste de Greenpeace Rachel Kramer tente d'alerter la population à propos d'un industriel qui cherche à forer dans la glace pour puiser du pétrole, ce qui risque de sérieusement endommager l'écosystème. Quand elle voit Adam, son ex petit-ami, à la télévision, elle l’appelle sur le champ.

Étrange idée que nous propose Miracle en Alaska de revenir 25 ans après les faits sur un événement que d'aucuns considéreraient comme anodin. D'un point de vue cinématographique, c'est une manière originale que de nous retranscrire toute une époque. Et le réalisateur s'en sort assez bien : les choucroutes capillaires sont au rendez-vous, tout comme un paquet d'ustensiles qu'on aurait presque oubliés (rien que la vision des téléphones d'alors prête aujourd'hui à sourire).

Le souci du détail est là, tant dans l'ancrage temporel que géographique. La mise en images des paysages d'Alaska est assez bien rendue, et les faits historiques nous sont montrés avec moult détails, tout en dramatisant l'histoire de façon étonnante. Car Miracle en Alaska se présente presque comme un film d'action à gros budget. Suspense parfois inutilement entretenu, volonté d'alimenter l'histoire de scènes d'action quelquefois ridicules : tout est là pour émouvoir le spectateur et le rallier à la cause écologique.

Un parti-pris assez malin mais qui manque tout de même de subtilité. Qu'importe, l'histoire de Miracle en Alaska nous emporte tout de même malgré l'artillerie lourde que l'on voit venir de loin. C'est plaisant de retrouver Drew Barrymore accompagnée d'une panoplie d'acteurs et d'actrices qui remplissent leur contrat, tel un Ted Danson efficace en grand méchant qui a tout de même un cœur. Car que l'on se rassure, comme son titre l'indique tout se finit bien et les personnages vont arriver à trouver un terrain d'entente quelque part : God bless America.


Ma note : *

Miracle en Alaska (2012) Ken Kwapis
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

ASBAF 15/04/2012 13:59


Voici un film absolument indispensable à chroniquer. Merci pour cette exclu. Moi-même étant fan de baleines, j'y ai trouvé un intérêt tout particulier. Merci encore.

Neil 15/04/2012 18:49



Ah merci Vincent. Je savais bien que je pouvais compter sur toi pour commenter un tel article, indispensable pour tout critique cinéphile qui se respecte.



Haut de page