Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mother & child (2010) Rodrigo Garcia

par Neil 29 Novembre 2010, 06:30 2010's

Mother_Child.jpg
Fiche technique
Film américano-espagnol
Date de sortie : 17 novembre 2010
Genre : Approches de la maternité
Durée : 2h05
Scénario : Rodrigo Garcia
Directeur de la photographie : Xavier Pérez Grobert
Compositeur : Ed Shearmur
Avec Naomi Watts (Elizabeth), Annette Bening (Karen), Kerry Washington (Lucy), Samuel L. Jackson (Paul), David Morse (Tom), Shareeka Epps (Ray)…

Synopsis : Karen est tombée enceinte à l'âge de quatorze ans, à l'époque, elle n’avait d’autre choix que d’abandonner cet enfant. C'était il y a trente-cinq ans... Aujourd’hui, Elizabeth, sa fille, est une brillante avocate. Elle n'a jamais tenté de retrouver la trace de sa mère biologique. (allocine)

Mon avis : Du sentiment à revendre avec des gros morceaux de maladresse dedans

Commençant sa carrière en tant que chef opérateur au milieu des années 90, Rodrigo Garcia sort son premier film en 2000 : Ce que je sais d‘elle… d’un simple regard. Un petit film sympathique mais un peu lourd, qui bénéficiait d’un solide casting féminin. Tout en tournant pas mal pour la télévision (il a notamment la série En analyse à son actif), il a également poursuivi sa carrière au cinéma, déclinant les destins de femme sous divers thématiques. Avec Mother & child, le réalisateur, qui bénéficie du soutien d’Alejandro Gonzalez Inaritu, développe ici trois histoires en un seul film, dont la problématique commune est la maternité et l‘adoption.

Trois femmes vivent dans la même ville, leur histoire se font écho l‘une à l‘autre. Karen est une femme de cinquante et un ans qui vit seule avec sa mère. Elle ne vit plus que dans le souvenir de sa fille, abandonnée quand Karen avait quatorze ans et qu’elle n’a jamais connu. Cette fille, c’est Elizabeth, juriste talentueuse et ambitieuse. Nouvellement recrutée par Paul, elle ne va pas tarder à développer une liaison avec son patron. Quant à Liz, elle ne peut pas avoir d’enfant et se trouve en pleine procédure d’adoption. Elle s’apprête rencontrer une jeune femme de vingt ans, Ray, qui ne désire pas son futur enfant.

Les histoires de Mother & child sont compliquées, tout comme le sont les personnages principaux du film (ça se dit, « personnages principales » ?). C’est un des atout du film que de nous présenter trois femmes aux caractères bien trempés et qui tranchent avec les canons habituels. Souvent anticonformistes, elles se battent contre beaucoup de préjugés, ne s’expliquent pas pour leurs actions ni pour leurs sentiments. Elles vivent des situations compliquées mais assument. Ce qui fait de Mother & child un film féministe réalisé par un homme. C’est peut-être pour ça que les personnages masculins ne sont pas caricaturaux. Ils ont du mal à exister - après tout ils ne sont pas le sujet principal du film - mais ils apportent une touche supplémentaire d’humanité au film.

La première partie passée à nous introduire ses personnages hors norme, Mother & child commence à patiner. On sent les longueurs venir tandis que le scénario se complique pour rien. A croire que Rodrigo Garcia ne croit pas en la force de son histoire : il s’oblige à en rajouter des tonnes, à mêler les personnages et à les mettre dans des situations pas possibles. On s’ennuie un peu malgré l’interprétation tout à fait remarquable de Naomi Watts et d’Annette Bening. La mise en scène, très sage et linéaire, n’arrange bien et on commence à attendre la fin. Hélas, la dernière partie s’enfonce dans un déluge de sentimentalisme gratuit que rien ne laissait présager jusque là. Les bons sentiments, le pathos et le conformisme inondent la fin du film : on sent le réalisateur nous crier « pleurez, braves gens » et on a qu’une envie, celle de fuir. C’est dommage, le film commençait pourtant sous de bons augures.

Ma note : *

commentaires

Wilyrah 29/11/2010 16:09


Un peu pathos et long certes, mais je te trouve sévère sur la note finale. J'en retiens de belles choses et un ressenti plus positif au final. Je ferai la fiche très prochainement :)


Neil 01/12/2010 10:19



C'est toujours le problème avec les films qui finissent moins bien qu'ils ne commencent : on en ressort souvent avec un jugement plus sévère. Mais il y a quand même de bonnes choses dans le
film, je suis d'accord avec toi.



Haut de page