Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Naître père (2013) Delphine Lanson

par Neil 16 Février 2013, 06:14 En salles

Fiche techniqueNaitre_Pere.png
Film français
Date de sortie : 13 février 2013
Genre : projet de parentalité
Durée : 1h20
Image : Delphine Lanson
Musique : Frank Williams, Benoît Daniel et Bud
Avec Jérôme, François, Colleen, Frank, Alexandre Urwicz...

Résumé
 : Pacsés depuis 13 ans, Jérôme et François parlaient de leur désir d'enfant depuis le début de leur relation. Après un parcours du combattant qui les a menés de l'adoption à la coparentalité, ils avaient presque abandonné tout espoir de fonder une famille quand ils ont vu, il y a deux ans, un documentaire sur les mères porteuses. Ce jour-là, ils reprirent espoir et décidèrent de repartir à la conquête de leur paternité.

Mon avis
: la gestation pour autrui, ce grand Mal inconnu

À voir le nombre de débats médiatiques actuels, Naître père est pleinement en phase avec son temps. Ce documentaire prend pour sujet principaux deux hommes qui décident d'avoir recours aux États-Unis à une mère porteuse. La gestation pour autrui, grande absence du débat que l'on peut suivre en ce moment, est ici un sujet à la fois pris à bras le corps mais abordé sous un angle particulier, ni à charge ni prosélyte. Dans un esprit de témoignage, la réalisatrice a voulu suivre ce couple d'amis, qu'elle connaît depuis quelques années, et de partager cette expérience peu commune. Comédienne de théâtre et de cinéma, Delphine Lanson s'est lancée dans la mise en scène en 2006 avec des court-métrages et des films publicitaires ; elle a choisi la date de sortie de son documentaire pour être en phase avec l'actualité et en propose une version plus resserrée pour la télévision.

Vivant à Paris, aux abords du canal Saint-Martin, Jérôme et François ont entamé des démarches pour avoir un enfant par l'intermédiaire d'une mère porteuse. Colleen habite avec son mari et ses trois filles dans le Wisconsin et a accepté de porter leur enfant. Elle s'apprête à les accueillir chez elle, à la veille de son échographie de contrôle, pour ses trois mois de grossesse. Notre couple de garçons a hâte de voir enfin le ventre arrondi de Colleen en vrai, eux qui discutent avec elle sur Skype régulièrement. Leur projet de parentalité commence à prendre forme et ils sont ravis de partir chez Colleen. C'est dans un froid glacial et avec une couche de neige impressionnante qu'ils arrivent là-bas, et la jeune femme les accueille avec enthousiasme. Ses filles sont très curieuses de rencontrer ce couple d'hommes français dont leur mère leur a parlé.

La narration de Naître père est claire et simple : nous suivons avec la caméra de la réalisatrice durant un peu moins d'une heure cette tranche de vie, cet instant d'intimité entre deux personnes. La volonté de Delphine Lanson n'est pas de nous convaincre que la gestation pour autrui est la panacée. Sa démarche n'est pas non plus de nous présenter cette forme ultime de procréation médicalement assistée comme une aberration. Elle ne fait que nous raconter l'histoire de ces deux hommes, à un instant charnière de leur vie. Ce choix-là, ils l'ont fait, et nous ne sommes pas là pour les juger, ni pour savoir quel a été leur parcours de vie avant ni ce qu'il sera après. Nous vivons entièrement l'instant présent, et c'est précisément ce qui est intéressant dans ce processus. Cela nous rend proche de François et de Jérôme, cela renforce le caractère émouvant de ce qu'ils vivent.

C'est d'ailleurs assez étrange de voir combien Naître père nous cache des choses. Le documentaire se concentre sur environ six mois de la vie du couple, et l'on ne saura rien de plus. Les galères qu'ils ont éventuellement eu avant d'aller vers la parentalité via la gestation pour autrui, celle qu'ils ont dû avoir pour faire reconnaître les enfants en France, tout cela nous est tu. De même quelques grandes problématiques que l'on s'attendrait à voir abordées ne le sont quasiment pas. Ainsi, l'aspect matériel des choses n'est évoqué que dans une courte scène, et de façon très allusive. C'est assez déconcertant, mais on se dit que finalement ce n'est pas le sujet que souhaite traiter Delphine Lanson. Ce qui l'intéresse, c'est d'analyser comment on devient père, et les impacts que cela peut avoir de suivre cette grossesse cruciale à des milliers de kilomètres de distance. Très touchant, le film ne manque pas d'intérêt et ne manquera pas de faire débat.

Ma note : ***

commentaires

pierreAfeu 17/02/2013 23:17


La réalisatrice vient présenter son film la semaine prochaine à Nantes. Nous y serons peut-être. Je suis assez dubitatif quant au sujet, et donc au film.

Neil 18/02/2013 12:15



Je peux le comprendre. Après, le sujet est traité de façon très original et présente un point de vue peu audible dans le débat public, ce qui est vraiment intéressant à entendre, quels que soient
nos opinions sur la question.



Haut de page