Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nine (2008) Rob Marshall

par Neil 30 Avril 2015, 05:44 2010's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 3 mars 2010
Genre : introspection artistique
Durée : 1h58
Scénario : Anthony Minghella, d’après l’œuvre de Federico Fellini
Image : Dion Beebe
Musique : Maury Yeston
Avec Daniel Day-Lewis (Guido Contini), Marion Cotillard (Louisa Contini), Penélope Cruz (Carla), Sophia Loren (La mère de Guido), Nicole Kidman (Claudia Nardi), Judi Dench (Lily)…

Synopsis : Guido Contini est le plus grand réalisateur de son époque. Vénéré par les critiques et adulé par le public, il n'a qu'un seul point faible : les jolies femmes. Tiraillé entre sa sublime épouse et sa sulfureuse maitresse, harcelé par une séduisante journaliste, subjugué par la star de son prochain film, Guido ne sait plus où donner de la tête. Soutenu par sa confidente et sa mère, parviendra-t-il à résister à toutes ces tentations ? (Allociné)

Mon avis : qu’est donc Cinecita devenu ?

La première fois que j’ai vu l’affiche de Nine, je m’en souviens c’était le 31 décembre. Elle m’a tout de suite tapé à l’œil : vous pensez, sur la même affiche Nicole Kidman, Pénélope Cruz, Daniel Day-Lewis, Marion Cotillard, Judi Dench et Sophia Loren ça a de quoi titiller la midinette qui sommeille en moi. Du glam, des paillettes, du fun quoi ! Et puis j’ai appris que c’était inspiré de Huit et Demi. Rien que ça. Et que c’était une comédie musicale de Broadway. Hum. Et que le réalisateur était Rob Marshall. Ouch.

Donc on a Guido, réalisateur italien dont le talent semble s‘être émoussé avec le temps. Tous les gens qui prétendent l’aimer ne lui parlent que de ses premiers films et occultent ses récents flops. Quand il annonce en conférence de presse le tournage de son prochain film, Italia, avec sa muse de toujours, Claudia Nardi, il est attendu au tournant. Seulement voilà : Guido n’a plus d’inspiration ; pour preuve il n’a même pas écrit de scénario. Tout le monde s’inquiète pour lui, de son producteur à sa costumière, sans oublier sa fidèle épouse Louisa. Louisa qu’il a connu à ses débuts, quand ils tournaient tous deux ensemble. Aujourd’hui Guido a une maîtresse et tout fout le camp.

Comme ça on pourrait y croire : tous les ingrédients de Huit et demi sont là, jusqu’aux prénoms des personnages. Mais n’est pas Fellini qui veut, loin de là. Quand Il Maestro fabriquait un monde enchanté peuplé de fantasmes féminins dédiés aux mâles bien virils, Rob Marshall peine à insuffler un semblant de chair (ou d’âme) a son Nine. On reste au ras des pâquerettes durant deux heures. Et c’est là qu’on se rend compte combien deux heures peuvent paraître longues. Même avec des froufrous, des musiques, des chansons, des danses. Tout ça tourne en rond et tombe à plat.

Très vite les questionnements existentiels de Guido nous lassent. Le scénario ne tient qu’à un fil, que le réalisateur s’acharne à dérouler de long en large et en travers, jusqu’à l’épuisement. Là où Fellini partait dans l‘onirisme pour incarner les fantasmes de son personnage, Rob Marshall égrène un à un les clichés féminins les plus éculés. On a de la compassion pour les actrices de Nine, qui surjouent (Pénélope Cruz dans un de ses plus mauvais rôles), récitent (Marion Cotillard pas mauvaise mais pas transcendante) ou ne font que de la figuration (Nicole Kidman pourrait très bien ne pas être là qu‘on ne s‘en rendrait pas compte). Même Daniel Day-Lewis ne parait pas à l‘aise dans un registre qu‘il n‘a pas l‘air de maitriser, c'est dire. Seuls quelques intermèdes musico-dansés relèvent un peu le niveau mais ça ne va jamais bien loin. Et c’est bien dommage.

Ma note : **

Nine (2008) Rob Marshall

commentaires

D&D 31/05/2010 02:22


Bonsoir Neil,
J'avoue que "Chicago" m'avait précisément pas mal "révulsé" et à te lire sur "Nine", je pense que ça ne va pas faire partie de mes retards à "combler"... Je ne pourrai pas m'empêcher de jetter un
oeil en DVD sur les passages avec Penélope et Nicole, mais c'est une autre histoire :-)))


Neil 31/05/2010 10:43



Salut D&D, content de te revoir. Pour Pénélope, tu ne vas pas être déçu, elle y est toujours aussi belle. Par contre sois bien attentif pour Nicole, on ne la voit presque
pas ^^



Bastien 19/03/2010 01:15


Neil ! J'ignorais que tu étais de retour ! Quel plaisir de revoir de bons avis sur la toile ^^


Neil 19/03/2010 20:55


Merci Bastien ! Content de vous revoir aussi au rendez-vous :)


Evelyn Dead 15/03/2010 12:40


Déjà qu'on ne voulait pas y aller, au Ncm, tu imagines l'effet que produit ta critique. Merci de t'être sacrifié, tu fais du bien à nos comptes en banque. Sinon, Judy Dench, elle est comment Judy
Dench ? Parce que j'adore cette comédienne...


Neil 16/03/2010 00:08


Elle est magnifique Judy Dench, comme toujours. Je voulais justement parler d'elle dans l'article et j'ai z'oublié. Bon, on la sent pas hyper à l'aise dans la partie dansante mais comme le
reste du casting en fait. Cela dit je partage ton avis sur la comédienne :)


Wilyrah 15/03/2010 03:27


C'est un peu ce que je craignais...
Avais-tu vu Chicago ? Qu'en avais-tu pensé ? Personnellement, j'avais trouvé l'intrigue assez inintéressante mais les tours de chants assez entraînants et bien foutus.


Neil 16/03/2010 00:06


Chicago ne m'avais pas emballé mais pas non plus révulsé. L'intrigue était déjà un chouilla plus intéressante que celle de Nine. Et c'est vrai que certaines des chorégraphies était bien
menées.


Haut de page