Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Perfect sense (2012) David MacKenzie

par Neil 26 Mars 2012, 05:09 Avant-Première

Perfect_Sense.jpg
Fiche technique

Film britannique
Date de sortie : 28 mars 2012
Genre : épidémie étrange
Durée : 1h32
Scénario : Kim Fupz Aakeson
Image : Giles Nuttgens
Musique : Max Richter
Avec Ewan McGregor (Michael), Eva Green (Susan), Ewen Bremner (James), Connie Nielsen (Jenny), Stephen Dillane (Samuel), Anamaria Marinca (Artiste de rue)…

Synopsis : Au milieu d'un monde frappé par une étrange épidémie qui détruit progressivement les cinq sens, un cuisinier et une brillante chercheuse tombent amoureux...  (allocine)

Mon avis : L'amour comme ultime recours face à la fin du monde

Nous sommes avec Perfect sense en plein dans la thématique du moment au cinéma. Depuis 2011, un nombre impressionnant de films nous parlent d’épidémies, de fin du monde ou de catastrophes plus ou moins naturelles. Ici on pense particulièrement au Contagion dans l’analyse d’une épidémie qui se propage au niveau international. Mais là où le film de Soderbergh faisait plus une sorte de compte-à-rebours étape par étape avec différents points de vue, ici nous sommes en permanence dans le quotidien de deux personnages principaux qui vivent l’événement et doivent le gérer. Mais plus qu’un film sur la contagion en elle-même, Perfect sense est plutôt avant tout une comédie romantique qui se déroule durant une période assez peu favorable à l’effusion de sentiments.

Cuisinier, Michael enchaîne les relations sans lendemain. De son côté, Susan multiplie les déceptions amoureuses. Chercheuse dans un laboratoire, elle étudie le cas un peu atypique d’un homme qui a perdu l’odorat. Après une crise de panique et de colère furieuse, il s’est retrouvé tout d’un coup dépossédé de ce précieux sens. Il n’est pas le seul puisque plusieurs cas ont été remarqué dans divers endroits du globe. On cherche les liens qui pourraient unir ces différentes personnes, en vain et la piste d’une épidémie mondiale n’est pas écartée. De plus en plus de personnes sont peu à peu infectées sans qu’on arrive à savoir quelle est l’origine de cette pathologie.

C’est étrange de voir combien Perfect sense réussit à mélanger deux genres qui paraissent éloignés mais ne le sont pas tant que ça finalement. Le pessimisme lié à une fin du monde probable, ou que l’on peut en tout cas légitimement supposer, se confronte à la naïveté d’une histoire d’amour banale mais délicatement traitée. Michael et Susan n’ont plus trop d’illusions quant à leur vie affective, et les sentiments qu’ils commencent à éprouver l’un envers l’autre résonnent d’autant plus qu’ils voient le nombre de personnes infectées augmenter et qu’ils sont personnellement concernés par le fléau. Susan est particulièrement en première ligne puisqu’en tant que chercheur c’est en partie sur ses frêles épaules que l’espoir d’un vaccin vient se loger, et qu’elle ne peut que constater amèrement la rapidité de la contagion

L’équilibre de Perfect sense est ainsi bien trouvé, et l’ambiance générale dans laquelle baigne le film ne fait que renforcer cet étrange sentiment de douceur qui étreint le spectateur. On  a beau voir les masques pour empêcher la propagation du virus, les individus sombrer dans la folie et l’insurrection, on ne peut s’empêcher de penser que l’amour reste le dernier espoir. C’est pourtant par petites touches que nous est racontée la romance des deux héros du film, aucune surenchère n’est apportée dans le traitement narratif et c’est très agréable. Ewan McGregor tout comme Eva Green sont tous deux convaincant dans leurs rôles et tandis qu’un humour délicat traverse les scènes. Voilà donc un petit film plein de charme avec une mise en scène sobre mais efficace.

Ma note : ***

commentaires

Wilyrah 26/03/2012


C'était avec LA TAUPE le film que j'attendais le plus de l'année. Une toute petite déception car je m'attendais à une plus grande réussite mais un très beau moment de cinéma tout de même.
Beaucoup de poésie et de culot. 

ffred 27/03/2012


Comédie romantique ? Je ne trouve pas, point de comédie là dedans. Certes il y a une histoire d'amour, mais le tout est terriblement pessimiste et mélancolique...C'est vrai aussi que cette
douceur qui parcours le film malgré le chaos est magnifique...Bref j'ai beaucoup aimé...

Phil Siné 27/03/2012


cool, il me dit vraiment bien celui là !! :)

Wilyrah 07/04/2012


Je ne sais plus si j'ai commenté (vu que pendant un temps je n'ai pas trop eu le temps de parcourir les blogs) mais je reposte ici pour confirmer tout le bien que tu en dis :)

Go to top