Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Polisse (2011) Maïwenn

par Neil 7 Octobre 2011, 05:14 2010's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 19 octobre 2011
Genre : quotidien difficile
Durée : 2h07
Scénario : Maïwenn et Emmanuelle Bercot
Image : Pierre Aïm
Musique : Stephen Warbeck
Avec Karine Viard (Nadine), Joeystarr (Fred),  Marina Foïs (Iris), Nicolas Duvauchelle (Mathieu), Maïwenn (Melissa), Jérémie Elkaïm (Gabriel), Emmanuelle Bercot (Sue Ellen)…

Synopsis : Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner ; ce sont les auditions de parents maltraitants, mais aussi la solidarité entre collègues ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… (allocine)

Mon avis : Poudrière prête à exploser

Quand Polisse a été désigné comme l‘un des trois films français concourant au Festival de Cannes 2011, beaucoup ont été surpris et à vrai dire personne n‘attendait grand-chose du film. Il faut dire que Maïwenn n’en est qu’à son troisième film, et si les deux premiers eurent un succès d’estime tout à fait estimable ils n’en demeurent pas moins mineurs et quelque peu artisanaux. En même temps elle bénéficie d’une côte de sympathie assez forte : il faut dire qu’on l’a connait depuis une paire d’année (sa prestation fulgurante en cantatrice pop dans Le cinquième élément était assez marquante). Elle ressort de son passage cannois avec un Prix du Jury tout à fait mérité, synonyme d’encouragement pour la suite de sa carrière.

À la Brigade de Protection des Mineurs une petite fille est interrogée. Les policiers lui demandent quels gestes a pu avoir son papy, lui-même dans la pièce. Elle esquisse timidement qu’il s’est frotté à elle avec son sexe, ce que le grand-père refuse de confirmer. Il admet avoir quelques gestes qu’il qualifie de tendre mais la conversation montre clairement l’ambiguïté de son comportement. Les policiers qui composent cette brigade du 20e arrondissement de Paris sont tous différents : il y a Nadine, qui est en plein divorce, Fred la brute au cœur tendre, Iris qui tente de concevoir un enfant, Gabriel qui est considéré comme un intello… ils se connaissent bien et font lâcher la pression entre eux et entre deux interrogatoires plus ou moins musclés.

On peut reconnaitre indéniablement un chose à Polisse, c’est que le film possède une force phénoménale. Elle tient tout d’abord de son sujet délicat et en or : la Brigade de Protection des Mineurs est un des services policiers les moins connus. Et pourtant il mériterait de l’être plus, à en voir ce que nous montre Maïwenn, qui a longtemps porté ce film et l’a préparé de manière pragmatique. Les scènes sont d’une violence psychologique impressionnante, et on comprend pourquoi certains ou certaines pètent littéralement un câble, durant leur fonction ou après. Chacun est sous tension et les règlements de compte sont fréquents, histoire d’exorciser toute cette violence à laquelle ils sont confrontés.

C’est dire si le retour chez soi est difficile, et la gestion d’une vie personnelle s’avère éminemment périlleux, ce que nous montre très bien le film, altérant les scènes au commissariat et des scènes plus intimes. Après, cette succession de scènes quasiment accolées les unes aux autres quasiment sans aucune transition se révèle parfois chaotique. Le rythme de Polisse est très nerveux, et le film aurait peut-être mérité un soin plus appliqué au montage. On ressent cependant l’énergie débordante de Maïwenn et de ses acteurs, dirigés d’une main de maître par la réalisatrice. Ils sont tous formidables, et aucun ne tire la couverture à lui ou elle.

Le film y gagne beaucoup : c’est bien la trajectoire collective qui intéresse Maïwenn, et non plus particulièrement telle ou telle destinée individuelle. On peut cependant ressentir une certaine frustration en ayant l’impression que Polisse ne va pas au fond des choses, et ne suit pas chacune des affaires qu’il traite jusqu’à son terme. C’était la volonté de la réalisatrice que de nous faire un inventaire quasi exhaustif de tous les cas de figures auxquels les policiers ont à faire, et qu’ils ne suivent pas jusqu’au bout, une urgence en appelant une autre. Un métier extrêmement dur, et qui méritait grandement d’être mis à l’honneur.


Ma note : ***

Polisse (2011) Maïwenn
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Benoît 02/11/2011 21:06



J'ai été le voir et je trouve ce film réellement bien fait. J'ai été surpris, c'est prenant, humain, profond et touchant. Que demander de plus?



Neil 08/11/2011 18:14



Mais tout à fait. Je suis sorti de la projo ému et plutôt emballé par les qualités, nombreuses, du film.



Squizzz 23/10/2011 20:44



Le montage est "chaotique" je te l'accorde, mais c'est un peu le style de Maïwenn, et c'est peut-être ce qui donne aussi cette atmosphère particulière au film. C'est comme pour le fait de ne pas
suivre les enquête jusqu'au bout, l'idée de Maïwenn est toujours de prendre le point de vue des brigadiers. Par contre, si je devais lui faire un reproche ce serait peut-être d'avoir voulu tout
dire au point de presque faire un "listing" des enquêtes de la BPM.


Sinon c'est bien de spécifier qu'aucun acteur ne tire la couverture à lui, car on a l'impression, en écoutant les médias, qu'il n'y a que Joeystarr dans le film



Neil 25/10/2011 00:47



Je n'ai pas vu les autres films de Maïwenn, bien que Le bal des actrices m'intéresse pas mal. Oui pareil, j'en ai marre que dans les media on ne parle que de Joey
Starr alors que tous les acteurs sont formidables.



Wilyrah 21/10/2011 13:21



Chaotique et brouillon mais de beaux moments. Je suis partagé. 



Neil 22/10/2011 00:28



De très beaux moments, qui pour moi sauvent le côté brouillon : peut mieux faire, mais c'est déjà bien.



ffred 19/10/2011 17:54



Voilà j'ai vu et j'ai lu ta critique :) Un vrai choc et comme Gagor le film prend la première place chez moi aussi...



Neil 19/10/2011 22:02



Ah ah, tiens tiens... ça fait plaisir : même si je lui reproches quelques défauts mineurs, le film reste d'une très belle qualité.



Gagor 15/10/2011 01:04



Pour moi, un véritable coup de foudre, une énergie à couper le souffle, pour un film débordant de tout. Polisse se hisse aisément en premier place de mon TOP 2011 (150 films vus).



Neil 15/10/2011 11:21



C'est un film débordant d'énergie et de souffle, vraiment un choc. Après, je le trouve peut-être un peu trop brouillon. Mais de qualité, c'est certain.



Wilyrah 10/10/2011 15:52



Je vais me forcer sinon je vais encore passer pour le relou qui aime pas grand chose ^^



Neil 10/10/2011 22:30



J'étais pas super motivé à la base, je n'ai vu aucun de ses films jusqu'à celui-ci. Il m'a tout de même assez emballé.



Chris 07/10/2011 20:30



Oh oui, quelle pêche ! Je n'en reviens pas d'avoir aimé ce film que j'étais ceratin de détester, et qui comprend pourtant un paquet de scène atterantes (les petits roumains dans le bus, la
fin...). Mais son énergie vient à bout des réticences.



Neil 08/10/2011 19:55



Beaucoup de scènes sont un peu trop caricaturales, c'est vrai. On est tout de même emporté malgré tout, comme tu le dis.



ffred 07/10/2011 19:52



J'ai très hate de le voir. Je lirai ta critique après.



Neil 08/10/2011 19:53



J'espère que le film plaira :)



Haut de page