Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poursuite (2010) Marina Déak

par Neil 6 Mars 2011, 06:29 2010's

Poursuite.jpg
Fiche technique
Film français
Date de sortie : 9 mars 2011
Genre : femme libérée
Durée : 1h32
Scénario : Marina Déak
Directeur de la photographie : Alexis Kavyrchine
Musique : Michèle Cammelli
Avec Marina Déak (Audrey), Yann Guillemot (Eric), Renaud Dehesdin (Stéphane), Paul Cahen (Mathieu), Agnès Château (Annie), Aurélien Recoing (Patrick)…

Synopsis : Audrey a quitté Eric. Reste leur fils de sept ans, Mathieu : Audrey le met chez sa mère, « en attendant ». Mais en attendant quoi ? De trouver un logement, un emploi, un compagnon stable ? Bonne ou mauvaise mère, amante désirable ou « ex » qu’on ne veut plus voir :  elle, elle veut seulement se sentir vivante.

Mon avis : Oui, maman, j’irai danser

Les réalisatrices ne sont pas très nombreuses, ou bien elles n‘ont pas la même visibilité que leurs homologues masculins. La découverte d’un premier film réalisé par une femme est donc, de facto, une curiosité. Et ce qui est intéressant avec Poursuite c’est que Marina Déak nous parle de la féminité et de la maternité. Vous me direz, Christophe Honoré l’a traité récemment dans Non, ma fille, tu n’iras pas danser. Oui mais on peut penser ce qu’on veut de la pertinence et de la justesse de son propos, le fait est qu’il est un homme, et d’aucuns vous diront qu’il n’existe pas plus légitime pour aborder ces sujets qu’une femme, mère de surcroit.

Audrey passe chez sa mère chercher son fils Mathieu. Elle l’a eu avec son ancien mari, Eric. Celui-ci lui en veut pas mal de l’avoir quitté, lui reprochant de ne pas vouloir un autre enfant. C’est un des regrets d’Audrey, de ne pas être restée avec Eric et d’en faire un deuxième, seulement voilà, elle n’était plus heureuse en couple. Depuis elle a rencontré Stéphane, avec qui elle passe des moments formidables au lit. Il la rejoint souvent dans son studio, ils se retrouvent seuls : Mathieu est la plupart du temps chez sa grand-mère. Audrey n’a pas les moyens - ni l’envie profonde - de le garder avec elle.

La question féministe aujourd‘hui est un thème pertinent, que Poursuite aborde frontalement. En choisissant d’incarner une femme hors-norme, qui refuse les conventions sociales et qui désire simplement être heureuse, Marina Déak questionne le fait même d’être mère, fille, amante : femme, tout simplement. Enfin justement, pas si simple que ça : il n’y a qu’à voir la réaction des employeurs qui lui demande systématiquement si le fait d’avoir des enfants pourrait être handicapant dans son emploi du temps, ou celle de la meilleure amie qui ne comprend pas pourquoi elle ne veut pas rentrer dans le moule. Oui, il est difficile aujourd’hui pour une femme de concilier vie privée et vi professionnelle, vie personnelle et vie familiale.

Et c’est avec pas mal de justesse que Poursuite traite ces sujets là. On est constamment entre réel et fiction, entre dérapages plus ou moins contrôlés et pression sociale plus ou moins maîtrisée. Il y a parfois des longueurs, des lourdeurs ou des agacements mais la vie est aussi faite de ça. Et le parti pris d’avoir choisi un personnage peu aimable est justement intéressant. Audrey a des côtés insupportables, on a parfois envie de la secouer ou de lui remettre les pendules à l’heure. Mais justement, quelle heure, et de quoi je me mêle ? Bénéficiant d’un joli casting (et quand je dis joli, je parle aussi du charmant Renaud Dehedin), Poursuite est un premier film non dénué de défauts mais qui mérite le coup d’œil au passage.

Ma note : **

commentaires

D&D 02/05/2011 03:55


S'il passe encore, je vais me laisser tenter. Le film est sorti très discrètement, il me semble, et cela fait pourtant quelques avis encourageants que je croise.


Neil 02/05/2011 21:52



Hum, bon courage pour trouver un cinéma qui le projette encore. Ce serait bien, mais j'ai peu d"espoir...



Phil Siné 10/03/2011 16:20


mouais ça me disait moyen ce truc... je n'irais pas mais ça n'a pas l'air inintéressant non plus, pour un premier film... ;)


Neil 11/03/2011 15:00



Moui, pourquoi pas si tu passe devant et que tu as l'occasion, ça vaut le coup d'oeil vite fait.



Haut de page