Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prince of Persia : les sables du temps (2010) Mike Newell

par Neil 1 Juin 2010, 09:33 2010's

Prince_Persia.jpg
Fiche technique
Film américain
Titre original : Prince of Persia : the sands of time
Date de sortie : 26 mai 2010
Genre : Adaptation de jeu vidéo
Durée : 2h06
Scénario : Doug Miro, d’après l’œuvre de Jordan Mechner
Photographie : John Seale
Avec Jake Gyllenhaal (Dastan), Gemma Arterton (Tamina), Ben Kingsley (Nizam), Alfred Molina (Sheik Amar), Steve Toussaint (Seso), Toby Kebbell (Garsiv)…

Synopsis : Un prince rebelle est contraint d'unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde... (Allociné)

Mon avis : Aventures divertissantes pour héros bodybuildés

C’est un signe des temps : aujourd’hui on s’inspire des jeux vidéos pour les scénarii de cinéma. Manque d’inspiration des scénaristes hollywoodiens ou réel intérêt du genre ? La question divise les protagonistes. Ainsi le blockbuster du moment est ce Prince of Persia, dont le princpal argument de vente est « par les producteurs de Pirate des Caraïbes » (à savoir Jerry Bruckheimer). Argument qui a tendance à m’échauffer, sentiment apparemment partagé par Télérama. C’est le genre de phrase qui me fait dire que la qualité artistique n’est pas primordiale ; pourtant ici c’est bien Mike Newell qui est aux commande. Bon, pas le meilleur des réalisateurs en soit, mais il nous a fourni un ou deux film assez divertissants.

Orphelin, le prince Dastan a été recueilli par le roi de Perse à la faveur d‘une péripétie heureuse quand il avait une dizaine d‘années. Quinze ans plus tard, il se retrouve sur le champ de bataille avec ses deux frères, Garsiv et Tus, ainsi que son oncle Nizam. Ils discutent de l’opportunité d’attaquer une ville sainte ; Dastan n’est pas vraiment partant, les autres si. Tus étant le chef des armées c’est lui qui doit mener la bataille. C’est sans compter la malice de Dastan qui va prendre d’assaut la ville par derrière, et sera ensuite récompensé pour son exploit par son frère, qui lui offre une belle dague. Le roi de Perse arrive dans la ville assiéger pour le banquet et se fait assassiner. Dastan est très vite accusé et doit fuir avec la princesse Tamina (ah tiens qu‘est-ce qu‘elle fait là ?).

On peut vite le voir à lire le résumer ou à essayer de le faire, le scénario de Prince of Persia c’est du grande n‘importe quoi. Et encore, je ne vous ai pas encore raconté que la dague a des pouvoirs magiques et doit être protégée dans un sanctuaire à ne pas violer sous peine de déclencher les fureurs des dieux. Tous ces rebondissements donnent mal à la tête, sans compter la mise en scène de Mike Newell. Parce que là, je vous conseille de ne pas avoir mangé trop lourd juste avant d’aller au cinéma : on pourrait vite avoir des hauts le cœur. Mouvements de caméra à l’emporte pièce suivi de ralenti bien appuyés, scènes de bagarre alternant course-poursuites effrénées… pfiou, ça n’arrête pas, ma bonne dame.

Mais bon, c’est normal, c’est le but du jeu. Prince of Persia n’a d’autre ambition que d’être un film divertissant. Ciblé pour les fans du genre et du jeu vidéo, le long-métrage tient toutes ses promesses à ce niveau là. Des cascades, des beaux décors, de l’exotisme, une dose de sentiments, des beaux gosses (aaah, Jake…), des belles nanas, des félons : tout y est. Alors oui, Jake Gyllenhaal a développé ses pectoraux et ça lui va très bien, Gemma Arterton continue de développé son rôle de femme fatale, Ben Kingsley est toujours égal à lui-même tout comme Alfred Molina. Rien de surprenant mais rien non plus de déplaisant. Un bon petit divertissement des familles, à savourer avec du pop-corn. Et sinon, je vous ai dit qu’il y avait Jake Gyllenhaal ? (aaah, Jake…)

Ma note : 6/10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Thomas Grascoeur 01/06/2010 12:02


Bon... Pas sûr d'aller le voir alors !


Neil 08/06/2010 22:31



Oh, c'est pas un mauvais divertissement, mais bon...



Haut de page