Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radiostars (2012) Romain Levy

par Neil 6 Avril 2012, 05:37 2010's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 11 avril 2012
Genre : comédie pour djeun's
Durée : 1h40
Scénario : Mathieu Oullion
Image : Laurent Tangy
Musique : Robin Coudert
Avec Manu Payet (Alex), Clovis Cornillac (Arnold), Douglas Attal (Ben), Pascal Demolon (Cyril), Benjamin  Lavernhe(Smiters), Côme Levin (Jérémy)…

Synopsis
En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. (allocine)

Mon avis : La preuve par trois du nivellement par le bas de la comédie française


L’idée de réaliser Radiostars est venu à Romain Levy lorsqu’il a rencontré Manu Payet et Mathieu Oullion. Ils ont en effet travaillé tous les trois sur le morning de la radio NRJ, ce qui donna l’idée aux scénaristes de s’inspirer de cette expérience. Et qui de mieux pour la réaliser que Romain Levy himself pour un premier film de plus dans le paysage de la comédie française. La jeunesse semble être le mot d’ordre puisque hormis les trois compères on retrouve beaucoup de têtes nouvelles, dont pas mal de jeunes. La tête de gondole du film est Clovis Cornillac, que Côme Levin, l’un des acteurs du film et du haut de ses 21 ans, n’est pas loin de traiter de dinosaure du cinéma : c’est dire.

Quand son père vient le chercher à l’aéroport, Ben n’est pas très content. Le jeune homme vient de rentrer des États-Unis où il a tenté de percer en tant qu'humoriste. Décalé à son retour en France, il se retrouve dans une fête où personne ne se souvient de lui. Il y rencontre Alex avec lequel il se trouve pas mal d’affinités quand son amie Sabrina les présente. Alex est son petit copain, il travaille à la radio et cherche un dialoguiste pour son émission du matin. Rendez-vous est pris et Ben se retrouve bientôt avec un micro braqué sur lui dès son arrivée : le baptême du feu a commencé.

La cible marketing de Radiostars, c’est clairement les jeunes branchés et si possible citadins. L’humour récurrent est de type stand-up, avec Manu Payet en étendard. Nous avons les archétypes standards de la culture urbaine : le chanteur de rap (dont ils essayent de façon assez pitoyable de changer l’image), le petit-déjeuner au McDo local, l'ado des cités (là encore le contrepoint est tenté en vain), l’humour gras. Car c’est lourd, au final : chaque vanne, fut-elle bonne (l’idée de Daniel-le par exemple) est sans cesse répétée comme un gimmick lassant.

Autour de ça se développent plusieurs histoires et plusieurs tirades censées être émouvantes, qui à partir d’un coup de foudre improbable, qui à propos de la condition de faire-valoir incompris de ses camarades qui se moquent de lui derrière son dos. Aucune finesse dans tout ça. Et puis rien n’est crédible dans Radiostars, sans compter le fait qu'on a en permanence l’impression que le réalisateur n’aime paradoxalement pas ses personnages. Ce qui est absurde vu le caractère quasi autobiographique de cette histoire, mais il faut voir combien chacun est antipathique. On n’a pas vraiment envie de sauver ces losers pathétiques dont on se fiche royalement de ce qui va leur arriver.

En plus rien n’est crédible dans Radiostars, et les raccourcis sont légion : allez faire croire que le lendemain d’une arrivée sur Paris vous allez décrocher un rendez-vous dans la première radio de France. Surtout si vous regardez deux minutes le visage apathique du personnage de Ben et son peu de charisme autant à l’écran que derrière un micro. Alors oui il finit par écrire des textes mais à la base on nous fait croire qu’il est un roi du one-man show. Tout ça n’a aucune épaisseur et aucun rythme, en fait on ne voit pas trop ce qu’il reste à sauver là dedans.


Ma note : °

Radiostars (2012) Romain Levy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

ffred 06/04/2012 18:22


Daniel(e), Daniel(e), Daniel(e), Daniel(e) !!!!

Neil 10/04/2012 08:23



Arf... la seule blague potable (gniark gniark gniark)



mymp 06/04/2012 12:40


Ah ah ah ! Mais ça sentait la bouse à des kilomètres, ce truc ! Pourquoi avoir accepter d'aller voir cette merde ?! Plus envie de perdre mon temps avec ces films inconsistants dont la b-a te
donne déjà un aperçu de l'échec. Là pour le coup, j'ai eu le nez fin.

Neil 10/04/2012 08:23



Moi je te l'accorde on pouvait le présumer. Mais on ne sait jamais, et puis quand bien même c'est aussi un plaisir jouissif (et coupable) de descendre les mauvais films :p



bobmorane75 06/04/2012 07:42


Tout à fait d'accord avec toi. Film stupide, long et chiant et aucun personnage pour sauver quoique ce soit. Une daube de plus !

Neil 10/04/2012 08:21



Ah bah quand même je ne suis pas le seul ;)



Haut de page