Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rapport Annuel (2013) SOS homophobie

par Neil 17 Mai 2013, 05:08 Bouquins

CouvRA2013À l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, l’association SOS homophobie publie son Rapport sur l’homophobie. L’occasion d’interviewer sa présidente, Elisabeth Ronzier.


1. Quels sont aujourd'hui, d'après vos témoignages, les principaux secteurs dans lesquels l'homophobie s'exerce dans la société française ?

Le premier constat à dresser du Rapport Annuel sur l’homophobie 2013 c’est qu’aucun champ de la vie quotidienne ou citoyenne n’est épargné. En revanche, on constate cette année quelques spécificités : notamment, la spectaculaire augmentation des signalements d’homophobie sur Internet (+159 % !). L’homophobie sur Internet peut paraître « moins grave » mais elle est d’une telle fréquence et d’une telle violence qu’elle est toute aussi révoltante, et surtout quelle que soit sa forme elle engendre les mêmes conséquences sur les victimes.

Le deuxième secteur à relever est bien celui de la vie quotidienne : 20 % des victimes le sont dans leur quotidien, au travail ou dans leur entourage familial. Deux secteurs marqués par la solidarité familiale pour l’un, par l’encadrement législatif pour l’autre, où la persistance du nombre de témoignages reçus est toujours surprenante et inquiétante.


2. Juste après le vote de la loi sur le Mariage pour tou-te-s, quel(s) message(s) souhaiteriez-vous faire passer aux détracteurs de cette loi ?

Nous souhaitons appeler à l’apaisement. Le mal fait aux personnes LGBT, à leur entourage et plus largement à une grosse moitié de la France attachée aux valeurs d’égalité, de liberté, de fraternité ou encore de solidarité, en raison de cette opposition parfois violente, doit cesser. La loi est votée, personne ne reviendra dessus (même les partis d’opposition s’ils devaient revenir au pouvoir, nous en prenons le pari). Les opposants se rendront vite compte au fil des premiers mariage que conformément à ce qui a pu leur être dit : rien ne changera à leur vie et à leurs familles. Au contraire, de nouveaux couples et de nouvelles familles seront à leur tour reconnues et sécurisés.

En revanche, le temps d’une lutte encore plus active contre l’homophobie est arrivé et les partisan-ne-s de la loi savent que le travail est encore loin d’être fini !


3. Et de quelle façon se traduit l'homophobie, si ce n'est au cinéma, disons dans les média de manière générale ?

Dans les média, l’homophobie se véhicule de deux principales manières : l’invisibilité ou les stéréotypes. Une manière de dire que l’homophobie peut être « quantitative » ou « qualitative ». Dans le premier cas, les medias « oublient » que l’homosexualité existe (par exemple, une série télé dans laquelle jamais aucun caractère ne serait homosexuel-le ; ou encore très généralement quand l’homosexualité n’est présentée que sous l’angle masculin) ; dans le second, l’homosexualité n’est pas oubliée mais présentée sous les traits des stéréotypes les plus caricaturaux. Si La cage aux folles a quelque peu vieilli, ses personnages sont toujours d’actualité dans nombre de séries ou films.

Toutefois il serait injuste de ne pas reconnaître que les milieux cinématographique et télévisuel avancent et intègrent de plus en plus, et de mieux en mieux, les questions LGBT : de la simple visibilité au traitement de questions de fond telles que l’homophobie, le couple, l’homoparentalité, etc.

commentaires

visit us 24/06/2014 07:59

This annual report promises a good business year in 2014. I believe customer relationship is the key for success in business. You need to maintain a good relationship with customers. In addition, you should be able to meet the needs of customer.

D&D 09/06/2013 14:35


En tout cas, elle m'a l'air d'avoir une sacrée pêche, l'homophobie, en ce moment en France ! On fait pas pas mal halluciner d'autres pays (bon d'accord, pas l'Italie)...

Neil 10/06/2013 11:55



Le climat actuel ne sent pas vraiment très bon, c'est clair. Espérons que ça va se calmer...



Haut de page