Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rock forever (2012) Adam Shankman

par Neil 8 Juillet 2012, 05:00 2010's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 11 juillet 2012
Genre : musical déjanté
Durée : 2h02
Scénario : Justin Theroux et Allan Loeb, d’après l’œuvre de Chris d’Arienzo
Photographie : Bojan Bazelli
Musique : Adam Anders et Peer Astrom
Avec Julianne Hough (Sherrie Christian), Diego Boneta (Drew Boley), Catherine Zeta-Jones (Patricia Whitmore), Russell Brand (Lonny), Malin Akerman (Constance Sack), Alec Baldwin (Dennis Dupree)…


Synopsis : Sherrie, jeune provinciale, rencontre Drew, garçon de la ville, sur le Sunset Strip, alors qu’ils tentent de percer à Hollywood. Rock forever raconte leur histoire d’amour à travers les tubes de Def Leppard, foreigner, Journey, Poison, REO Speedwagon et Twisted Sister

Mon avis : We will, we will rock you

Inspiré d’une comédie musicale, Rock forever possède un casting assez impressionnant. En 2009 à Broadway se joue le musical Rock of ages et connaît un franc succès. Reprenant pas mal de tubes rock des années 1980, le pièce attire l’œil d’Adam Shankman qui décide de l’adapter pour le cinéma. Le réalisateur n’est pas étranger à cette forme d’écriture : c’est lui qui a réalisé le remake de Hairspray, mythique comédie musicale initialement mise en scène par John Waters. Épaulé par la Warner, le réalisateur réussit le défi de réunir dans le film Tom Cruise, Catherine Zeta-Jones, Alec Baldwin et Paul Giamatti, et ce dans des rôles qui ne sont pas forcément secondaires. Le résultat est assez détonnant, et également surprenant.

Sortant du bus avec sa petite valise à la main, Sherrie débarque à Los Angeles pleine d’espoirs. Elle débarque de sa province avec la bénédiction de sa grand-mère pour devenir chanteuse. En face, Drew fait sa pause : il travaille au Bourbon Room, un bar mythique qui fait salle de concert. Tenu par un hurluberlu, l’institution risque de fermer : son propriétaire n’a plus de fonds et le nouveau maire de la ville, assister de son épouse, veut « nettoyer le quartier ». Ne sachant pas trop où aller, Sherrie se fait accoster par un type qui lui vole sa valise pleine de disques. Effondrée, elle se fait aider par Drew qui lui propose de postuler au Bourbon. La jeune fille n’en croit pas ses oreilles : elle rêve d’aller dans la salle où le chanteur Stacie Jaxx a fait ses premiers concerts.

Au début de Rock forever on ne sait pas trop sur quel pied danser. L’histoire est tellement cousue de fils blancs, les personnages sont tellement naïfs qu’on espère que tout ça est au second degré. Plus le temps passe et plus le sentiment se confirme, jusqu’à ce qu’on se sente rassurés : a priori nous sommes dans de la parodie. Ou alors c’est grave, car on ne sait jamais avec les production hollywoodiennes mais laissons leur le bénéfice du doute. Pris dans ce sens là, le film réserve des moments absolument tordants qui jouent avec les éternels clichés pour s’en moquer avec pas mal de verve.

Quelques répliques sont saillantes et certaines scènes totalement décalées mettent en scène de façon particulièrement jubilatoire des acteurs qui jouent avec leur image (en particulier Tom Cruise, jamais meilleur que dans cet emploi). D’autres moments de Rock forever sont confondants de niaiserie et de guimauve, surtout quand le film veut s’en tenir à son histoire d’amour ridicule. Mais le clou du spectacle ce sont bien entendu les reprises des tubes rock des années 1980, et dont les paroles illustrent les sentiments et les pensées des personnages.

C’est assez habile et on s’étonne de vouloir fredonner pas mal des mélodies et d’avoir les pieds qui nous démangent. Le scénario est également ridicule mais les personnages sont tellement forts qu’ils parviennent à le faire oublier. On retiendra particulièrement l’épouse hystérique du maire, incarnée par une Catherine Zeta-Jones irrésistible ou bien le couple formé par Alec Baldwin et Russell Brand, complètement loufoque. On rit beaucoup, on garde la musique en tête après la séance et on se défoule après les craintes justifiées du début de Rock forever.


Ma note : **

Rock forever (2012) Adam Shankman
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

flash 20/11/2014 12:57

C'est vrai que ce film avait réussi à me faire hocher un peu la tête moi qui suis du genre à ne pas bouger d'une oreille d'habitude...guimauve oui, mais dynamique, amusant, en un mot sympathique :-)

neil 20/11/2014 21:33

Oui sans doute, mais bon après coup j'avoue ne pas garder grand chose du film avec le temps...

Phil Siné 09/07/2012 08:19


bon si c'est drôle malgré les intentions, ça peut être marrant en effet... mais 3 * vraiment ?!

Neil 09/07/2012 09:43



Moui c'est pas mal finalement. C'est le bas du panier des 3 étoiles mais on passe un bon moment.



mymp 08/07/2012 12:39


D'accord avec moi : 3.5 étoiles s'imposaient !
C'est du cinéma naïf, qui ose tout et le revendique. C'est jouissif, c'est plein de tout et de rien. C'est du cinéma (oui, je reprends tes mots pour dire mon outrage devant tes trois petites
étoiles !). Et merci également pour l'invit, que serions-nous sans toi ? :)

Neil 09/07/2012 09:41



Euh... j'ai mis 3 étoiles, en effet, pas 3,5. Remarque, mon système de notation fait qu'on ne différencie pas sur le blog mes 3, 3.25, 3.5 et 3.75... mais ici c'est bien un 3 tout court, faut pas
éxagérer ! :p



ffred 08/07/2012 11:11


Oui c'est tout à fait ça, je crois qu'on est tous d'accord. encore merci pour l'invitation...

Neil 08/07/2012 11:53



Moui on est assez d'accord même si je suis trop généreux... influençable je suis lol ^^



Haut de page