Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sex and the city 2 (2010) Michael Patrick King

par Neil 16 Juin 2010, 10:40 2010's

Sex_City.jpg
Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 2 juin 2010
Genre : fade adaptation
Durée : 2h26
Scénario : Luca Kouimelis, d’après les personnages créés par Candace Bushnell
Photographie : Tom Lappin
Musique : Aaron Zigman
Avec Sarah Jessica Parker (Carrie Bradshow), Kim Cattrall (Samantha Jones), Kristin Davis (Charlotte York), Cynthia Nixon (Miranda Hobbes), Chris Noth (Mr. Big), John Corbett (Aidan Shaw)…

Synopsis : Que passe-t-il après avoir dit « Oui » ? La vie est telle que ces dames l’ont toujours rêvée, mais ce ne serait pas “Sex and the City” si elle ne leur réservait pas quelques surprises… cette fois, sous la forme d’une aventure glamour, baignée de soleil, les entraînant loin de New York dans un endroit exotique... (Allociné)

Mon avis : Oh my god, they killed Carrie

Mea culpa, mea maxima culpa : j’étais parti pour aller voir Les mains en l‘air de Romain Goupil, et puis voilà, la chair est faible et je l‘avoue, j‘ai succombé aux sirènes de Carrie Bradshow. Et pourtant j’avais détesté la première adaptation de la série, et autant ne pas faire durer le suspens : Sex and the city 2 n’est guère plus reluisant. Une petite anecdote résume à peu près tout ce que je vais vous raconter après : la salle était rempli à moitié d’adolescentes boutonneuses qui rigolaient comme des dindes mijaurées et à moitié de pédés garçons sensibles qui se pâmaient devant les dernières Jimmi Shoo chaussures à la mode portées par les héroïnes. Ce qui n’était  certespas pour me déplaire, seulement cinématographiquement ça ne vaut pas un clou.

Le film commence pourtant sur les chapeaux de roue : un mariage gay mémorable réunit nos quatre fashion victims préférées. L’occasion pour les scénaristes de situations et de répliques savamment cinglantes qui nous font penser que le film va peut-être laisser poindre un peu de l’humour distancié que nous gratifiait la série d’HBO. Las, le reste du film n’est qu’un gigantesque défilé de haute couture dans des avant-premières ultra-chics, des avions de luxe, des hôtels non moins luxueux et dans… le désert. Mais je m’éloigne de l’histoire, euh, quelle histoire ? Ah, si : Carrie est mariée depuis deux ans avec Big et ça ne se passe pas très bien, Miranda quitte son job, Charlotte a des soucis avec ses enfants et Samantha, ah Samantha, heureusement qu’elle est là !

C‘est triste comme Sex and the city 2 ne conserve rien de la série originale, mis à part l‘alibi que sont les héroïnes principales. Pas d’humour grinçant, aucun détachement, une intrigue inintéressante au possible, des clichés scénaristiques plus éculés tu meurs… Tiens, quel intérêt de faire revenir Aiden (bouh, il a pris un coup de vieux le pauvre) si c’est pour lui donner une importance si négligeable ? Et quel intérêt de commencer le film avec Stanford et Anthony si c’est pour les zapper durant tout le reste du film ? Et puis on sait bien que ces quatre filles sont ultra stylées mais c’est pas une raison pour nous flanquer tous les deux plans le nom d’une marque de vêtement ou de maroquinerie, histoire de faire comprendre comment le film est financé.

Et enfin Sex and the city 2 va me permettre d’être le bon vieux rabat-joie qui sommeille en moi. Il se trouve que je suis entièrement d’accord avec les critiques du Masque et la plume concernant la place des femmes dans le film. Autant la série se voulait (et était) féministe tout en adoptant un second degré décapant, autant le film est profondément sexiste et rétrograde envers la condition féminine. Une large partie du film se déroule à Abu Dhabi et la mécanique des situations met en perspective la façon dont les femmes vivent là-bas et en Occident. Seulement, et sans compter les amalgames politiquement douteux et les relents racistes sous-jacents, le seul épanouissement possible pour la femme s’avère être dans le film la mode et le luxe. Tu parles d'un épanouissement ! Alors oui, certaines situations sont très drôles (celles qui mettent en scène Samantha, incarnée divinement par une Kim Cattrall en forme olympique) et les beaux gosses sont très jolis à regarder, mais ça ne fait pas un bon film.

Ma note : 3/10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

dasola 17/06/2010 16:45


Bonjour Neil, j'ai écouté aussi le Masque et la Plume, j'ai lu de nombreux articles sur les blogs: les avis sont (presque) unanimes pour dire que c'est nul. Personnellement, je ne connais pas la
série TV, je n'ai pas vu le 1er, je ne verrai certainement pas celui-là. Bonne soirée.


Neil 18/06/2010 08:48



Bonjour Dasola, je comprends tout à fait : en n'ayant vu aucun des précédents, ça n'a pas beaucoup d'intérêt.



Haut de page