Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soul Kitchen (2008) Fatih Akin

par Neil 9 Novembre 2013, 09:40 2000's

Fiche technique
Film allemand
Date de sortie : 17 mars 2010
Genre : cuisine à la fraîche
Durée : 1h39
Scénario : Fatih Akin et Adam Bousdoukos
Photographie : Rainer Klausmann
Avec Adam Bousdoukos (Zinos), Pheline Roggan (Nadine), Moritz Bleibtreu (Illias), Anna Bederke (Lucia), Birol Ünel (Shayn), Dorka Gryllus (Anna Mondstein )…

Synopsis : Zinos, jeune restaurateur à Hambourg, traverse une mauvaise passe. Sa copine Nadine est partie s'installer à Shanghai, les clients de son restaurant, le Soul Kitchen, boudent la cuisine gastronomique de son nouveau chef, un talentueux caractériel, et il a des problèmes de dos ! (Allociné)

Mon avis : Les pieds-nickelés gèrent un resto

Alors ça c’est hyper méga tendance : le côté multiculturel, allemand d’origine turc qui fait jouer un grec dans un film coproduit par la France. Yeah man, Soul kitchen c’est de la bonne came. En plus c’est pas n’importe qui le réal : Fatih Akin, le mec qui a participé à la méga nouvelle vague allemande et qui  nous avait bluffé avec De l’autre côté. Ici le réalisateur fait une petite pause dans sa trilogie sur « l’amour, la mort et le diable » débuté avec Head on. Il a ressorti un vieux scénario mis aux oubliettes quelques années plus tôt pour faire cette comédie un peu loufoque, un peu bobo qui vous fiche la pêche.
Dans la famille galérien, Zinos en tient une bonne couche. Il gère un fast-food qui sert de la nourriture bien grasse aux habitués. Sa cuisine sent le graillon sans parler de l’insalubrité des locaux. Mais Zinos s’en fout, il est comme ça. Enfin bon, jusqu’au moment où un inspecteur de l’hygiène  et un autre des impôts viennent mettre leur nez là dedans. C’est là que son frère débarque de prison, tranquille le gars il lui taxe du blé et lui réclame un job. Easy la life : tu veux pas cent balles et un Mars aussi ? Et forcement c’est à ce moment là que la copine de Zinos lui annonce qu’elle part vivre en Chine et que s’il veut la suivre il n’a qu’à vendre son restaurant.

Et c‘est comme ça pendant tout le film : le personnage principal enfile les galères à n‘en plus finir, et on le plaint. Mais pourtant il prend ça à la cool, le Zinos. No soucy, Ophély, il gère. Jusqu’au point de rupture. Et là forcément il somatise : faut dire qu’il en a plein le dos, Zinos. Sa hernie discale il pouvait s’y attendre. Ce qui occasionne une scène assez monumentale chez un chiropracteur pas piqué des hannetons. Autour de lui gravitent tout plein de personnages tout aussi sympas qui vivent de bric et de broc mais s’en tapent.
Ce qui leur importe c’est de se sentir vivant, man, ressentir des émotions, exister. En ça Soul Kitchen est un film post-soixante-huitard à fond. Et Fatih Akin tient son film parfaitement du début à la fin. Tendu comme un arc prêt à lancer sa flèche qui fait mouche, Soul kitchen a un rythme impeccable et une mise en scène fluide et aérienne. La musique tient un rôle indubitablement essentiel, sa bande originale est excellente avec un mélange de soul music et de disco remis au goût du jour. 

S’y côtoient Kool and the gang, Quincy Jones et Louis Armstrong dans une orgie auditive à tomber par terre. Les acteurs jouent une participation réglée sur du papier à musique, et on croise en particulier un excellent Birol Ünel survolté dans un rôle jubilatoire. Le tout nous donne une comédie entraînante qui ne manque pas d’humanité et de poser son regard sur des êtres socialement un peu à la marge des systèmes. On aime et on encourage, à fond Soul Kitchen.


Ma note : ***
Soul Kitchen (2008) Fatih Akin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

La librivore 08/04/2010 07:51


J'ai adoré ce film, qui est dyonisiaque, on en resssort super heureux.


Neil 08/04/2010 10:24



Oui, dyonisiaque c'est un bon qualificatif je trouve aussi.



Chris 03/04/2010 18:55


Parfaitement d'accord avec toi, un grand moment de plaisir.


Neil 04/04/2010 10:39



Oui, on passe un très bon moment.



Wilyrah 03/04/2010 17:43


Mon amie a moins aimé que Head-on, mais a trouvé ça plutôt sympathique.

PS : j'ai fait une petite fiche sur Chloé, si ça t'intéresse ;)


Neil 04/04/2010 10:39



Je n'ai pas encore vu Head-on mais il me tente bien.
J'ai vu ton article. :)



dasola 03/04/2010 12:48


Bonjour Neil, j'aurais plus apprécié le film si le scénario avait été mieux construit et écrit. C'est sympa mais bon, l'histoire part un peu trop dans tous les sens.


Neil 03/04/2010 14:56



Bonjour Dasola, oui je comprends tout à fait. Moi ce côté un peu foutraque m'a bien plu. ça part dans tous les sens et quelquefois ça m'amuse.



Haut de page