Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trance (2013) Danny Boyle

par Neil 5 Mai 2013, 05:45 2010's

Fiche technique
Film britannique
Date de sortie : 8 mai 2013
Durée : 1h35
Genre : cambriolage raté
Scénario : Joe Ahearne et John Hodge
Image : Anthony Dod Mantle
Musique : Rick Smith
Avec James McAvoy (Simon), Rosario Dawson (Elizabeth), Vincent Cassel (Franck), Tuppence Middleton (Une jeune femme), Danny Sapani (Nate), Wahab Sheikh (Riz)...

Synopsis
: Commissaire-priseur expert dans les œuvres d’art, Simon se fait le complice du gang de Franck pour voler un tableau d’une valeur de plusieurs millions de dollars. Dans le feu de l’action, Simon reçoit un violent coup sur la tête. À son réveil, il n’a plus aucun souvenir de l’endroit où il a caché le tableau. (allocine)

Mon avis
: les circonvolutions compliquées d’un esprit tourmenté

En regardant Trance, on se rend compte que cela fait presque vingt ans que l’on voit évoluer Danny Boyle. Au milieu des années quatre-vingt-dix, le réalisateur britannique enthousiaste une génération d’adolescent avec son premier film, , Petits meurtres entre amis, puis s’invite au Festival de Cannes avec son Trainspotting, présenté certes Hors compétition. Depuis, Danny Boyle a alterné le bon et le moins bon, peaufinant un certain style de mise en scène, combinant un montage saccadé et une musique omniprésente, ce qui lui vaut pour certains une réputation de cinéaste « clipesque ». Il développe le projet de Trance en 2007, juste après Slumdog millionnaire, en parallèle de 127 heures. Il commence à mettre en scène ce dernier puis est appelé pour mettre en scène la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres, ce qui ne l'empêche pas de préparer son film.

Une enchère extraordinaire se prépare, où le célèbre tableau du Vol des sorcières de Francisco de Goya, estimé à 25 millions de livres sterling, va être mise en vente. Simon, le commissaire-priseur en charge de l'événement, s'attèle à une tâche bien particulière : protéger le chef d’œuvre à tout prix, et s'assurer qu'en cas d'incident celui-ci sera préservé. Cela ne manque pas d'arriver, et quand une bande de cambrioleurs sème la panique, Simon garde son calme et s'empare du tableau pour le mettre à l'écart dans un coffre ultra-sécurisé. Quand il arrive dans cet ultime chambre forte, accompagné de gardes de la sécurité, un des cambrioleurs les surprend et pointe son arme sur eux. Simon n'a pas d'autre choix que de se rendre mais dans une ultime tentative de courage assomme le malfaiteur, qui s'en sort et tabasse alors le commissaire-priseur.

La première chose que l'on remarque en regardant Trance, c'est que Danny Boyle n'a aucunement perdu de ses tics de mise en scène. Le montage est toujours aussi frénétique, ce qui donne un rythme haletant à son récit mais peut vite lasser un spectateur, la caméra ne se posant quasiment jamais. Quant à la musique, elle est de tous les plans, et à un niveau sonore qui dessert les images qui lui sont associées. On en vient à ne plus entendre que ça, et à s’agacer à chaque fois que les premières notes retentissent (à savoir presque à chaque scène).

Le casting associé se révèle plus que moyen : Vincent Cassel nous fait une redite de tous les rôles anglo-saxons qu'il a interprété jusqu'à présent, sans grand talent, et Rosario Dawson n'apporte rien, mise à part sa plastique. Seul James McAvoy s'en sort pas trop mal mais là encore on le sent mal dirigé. C'est dommage car Trance avait tous les ingrédients pour faire un bon film. Un trio amoureux se déchire sur fond de butin, ce qui soit dit en passant fait penser à Petits meurtres entre amis.

Le personnage principal est commissaire priseur, métier un peu mystérieux dont le film ne fait rien, et l'on se rend malheureusement vite compte que le milieu de l'art ne fait ici que de la figuration. Et la clé du mystère se trouve dans l'inconscient des personnages, ce qui ouvre la boîte magique de l'hypnose, fascinant objet du cinéma et de la psychanalyse. On a donc droit ici à du sous Christopher Nolan, qui entre Memento et Inception, a pas mal creusé l'univers de l'inconscient. Trance est plutôt raté, et c'est dommage quand on se rappelle des premiers films de Danny Boyle, qui avaient tout de même plus de classe.

Ma note : °

Trance (2013) Danny Boyle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Wilyrah 19/05/2013 00:33


J'ai trouvé ça : raté, maniéré, prétentieux... je continue la liste ? :p

Neil 20/05/2013 11:55



Oh oui vas-y continue, j'aime ça :)



dasola 16/05/2013 21:42


Bonsoir Neil, c'est le deuxième film que je vois de Danny Boyle (après Slumdog Millionaire) et je dois dire que je ne suis pas convaincue plus que cela. C'est beaucoup la forme au dépens du fond.
Bonne soirée.

Neil 17/05/2013 12:09



Bonjour Dasola, tu n'as pas de chance : ce ne sont pas les meilleurs Danny Boyle, et de loin. Je te conseille ses premiers film, en particulier Petits meurtres entre
amis. Bonne journée.



Haut de page